Mes recettes à 3 francs 6 sous [ça fait combien en € ? ]

L'imagination, c'est économique ! Et il n'y a pas de honte à avoir à transcender des poêlées de légumes surgelées...

01 juillet 2008

Mon vin d'oranges

,Cela avait commencé en Espagne. Juste à la frontière, qui se trouve à une centaine de kilomètres de Toulouse. C'est une chance de pouvoir passer une journée dans la vallée espagnole, en grignotant des tapas avec une amie, en terrasse jusqu'en plein hiver... avant de partir remplir le coffre de fumer-sémal mais tant pis c'est moins cher, et de plein de fruits et légumes, eux aussi à un prix bien plus supportable que celui affiché dans nos villes françaises.
  Ce jour là il y avait des oranges qui sentaient... comme un soleil d'été au coeur de l'hiver. Arrivée à la maison j'ai cédé à la tentation, je n'ai pas d'Adam en vu, ni de maître sur un nuage perché qui m'aurait fait porté une sombre malédiction. A moi le fruit d'or. Une merveille !
    J'en avais donc 5 kg, juteuses et parfumées. Quel dommage de jeter l'emballage... Pourquoi ne pas tenter d'utiliser les écorces ? Je les ai lavées et frottées avec une brosse à dent... tant pis si des pesticides et autres saletés ont résisté... avant de détailler les écorces en fin rubans que j'ai tenté de détacher de leur peau blanche souvent trop amère.

Ma méthode viticole

Enfermer dans un grand récipient [ j'ai choisi mon plus grand vase...]
les écorces de 6 oranges
1/2 litre d'alcool à fruit [qui titre environ 40 °]
1 bâton de cannelle
2 clous de girofle
1 baie de genièvre
Couvrir et enfermer le futur objet du délit dans une armoire [ à l'ombre et au frais, donc ]

Et puisqu'il me restait encore de l'alcool à fruits, j'ai rempli un autre vase avec 3 écorces d'oranges, quelques quartiers d'oranges et 1 citron entier. Pour voir !
La cuisine, c'est ça ; gloubiboulguer, encore et toujours...

Deux mois plus tard [  il faut bien que les arômes aient le temps de s'échapper quand même ! ], me voilà achetant trois bouteilles de vin blanc, un doux et deux secs [ de toute façon je n'y connais pas grand-chose...    ]
Début de l'opération "je filtre MON vin d'oranges". Si vous avez bien écouté vous avez du percevoir la pointe de fierté dans ma voix... J'avais en prévision stocké des bouteilles de jus d'oranges en verre, et conservé leur bouchon...
Donc me voilà transvasant l'alcool macéré dans un grand-grand saladier. Et hop,
200 gr de sucre en poudre
2 litres de vin blanc
1 lichette de rhum [ 1/2 verre ]

Et avec l'autre marinade [ celle avec citron + quartiers d'oranges ],
1 litre de vin
100 gr de sucre;
1 mini lichette de rhum.

C'est que ça fait plein de bouteilles au final ! Très chouette, ça !

Vin_d_oranges__a_

C'est tout ? C'est tout.

Normalement, on doit encore le laisser vieillir un petit mois. Puis en conserver une bouteille au frigo.
Normalement.
Mais des amis sont passés ce soir là, parce qu'ils m'avaient trouvée très gaie au téléphone, et je leurs avais raconté mon opération "vin d'oranges", accompagnée d'une cuillère pour tester le goût en sucre...

Et nous avons bu une bouteille le soir même...avec des glaçons, quand même !

Attention, ce petit vin d'oranges rend gai comme le premier soleil de l'été...

Vin_d_oranges__trop_

 

Par CookEco - A l'apéritif ou en entrée - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

La critique, positive ou négative, permet d'avancer (...)

    Comment ? ai-je bien lu ? avec du rhum ? Bon j'arrive... je veux moi aussi être gaie comme le premier soleil de l'été.

    amaryllis a rajouté ce commentaire
  • A Toulouse c'est le plein été... viens quand tu veux Amaryllis... je crois que des cannelés accompagneraient très bien un verre tintinnabulant de fraîcheur au parfum de rhum et d'oranges ! Cuisiner, c'est partager.

    CookEco a rajouté ce commentaire

(...) alors n'hésitez pas, écrivez ce que vous en pensez ici