Mes recettes à 3 francs 6 sous [ça fait combien en € ? ]

L'imagination, c'est économique ! Et il n'y a pas de honte à avoir à transcender des poêlées de légumes surgelées...

03 novembre 2008

Cake anglais

Attention... roulements de tambours... voici une des 3 recettes que je tiens de ma mère.
Elle n'aimait pas cuisiner, qu'on se le dise.
Jusqu'à mes 17 ans [date à laquelle j'ai fini par tenter d'exercer mes premiers talents de cuisinière dans ma chambre d'étudiante...] je mangeais tous les jours de toutes les semaines le même menu. Si. Tous les vendredi c'était "poisson pané-riz-salade" et les soirs d'hiver la même soupe où tous les légumes étaient mélangés et moulinés. Et chez nous, on ne recevait pas. Point, ça ne se discutait pas.  Le même goût, indéfiniment répété... mais é-qui-li-bré. Je crois que de là vient ma créativité toute relative en cuisine. Plutôt finir anorexique que de manger tout le temps la même chose !
Bref, ma mère ayant vécu en Angleterre, elle faisait des cake anglais succulents. [ oui, maman, je te rends officiellement hommage, là... mais, fort heureusement, tu ne me lis pas... ]
De là vient certainement mon goût des épices. Parce que le cake anglais en contient [ une partie importante de la population  anglaise a des racines indiennes ].

Cake_anglais_a

Ingrédients à prévoir pour 2 cakes [ il vaut mieux en cuire deux d'un coup, c'est économique en temps de préparation et en cuisson, ces gâteaux supportant très bien la congélation ] : Cake_anglais__pices
250 g de beurre
250 g de sucre roux
5 œufs [ ceux là en ont eu 4, j'en ai retrouvé un derrière le paquet de farine... ]
450 g de farine
1 bonne pincée de sel
10 c à s de lait
1 lichette de rhum
1 sachet de levure
125 g de poudre d'amandes
400 g de raisins secs [même pas trempés]
250 g de fruits confits [ je trouve en Espagne ces fruits confits pour un prix modique, surveillez la composition de ceux que vous achetez, ce ne sont parfois que des dés d'un même fruit, colorés et aromatisés... ]

Et... les épices, en poudre, à doser à la cuillère à soupe.
1 de cannelle
1 de muscade [ merci Mélodie, j'ai râpé un morceau la noix fraîche que tu m'as offerte, une merveille de parfum ! ]
1 de gingembre
Il faut compter 45 minutes de cuisson, et tester à la pique en bois.

Cake_anglais_les_deuxQuand les gâteaux sont bien froids, je vous conseille de les pré-trancher tous les deux Cake_anglais_miettesau couteau électrique [ le plus pratique ]. Quitte à mettre des miettes partout, autant le faire une seule fois.

Un truc à savoir ; le cake anglais renforce sa saveur en étant rassis de deux jours.

Emballés dans de l'aluminium ils fileront en partie au congélateur.
Sinon, chez moi, les deux disparaissent sans que je ne n'ai eu le temps de m'en apercevoir.

Vous voulez imprimer la recette ?

Par CookEco - Les gâteaux - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

16 octobre 2008

Mon gâteau au chocolat fétiche, le "Cœur de meule"

Je vous propose d'entrer de plein pied dans la tradition familiale @CookEco, en cuisinant ce gâteau au chocolat que mes enfants ont baptisé "Cœur de meule"
(...) qui a dit "mais il est tout bête à faire, son gâteau ! " (...) Si vous préférez passer du temps en cuisine faites donc celui-ci, le triple chocolat qui tue !
Il n'est pas tout bête mon "cœur de meule", puisqu'il est unique. Bon, d'accord, il est en plus hyper facile et surtout très rapide à faire. Et très très bon... mais vu la quantité de beurre et de chocolat, vous allez trouver ça logique... Les gâteaux, je les aime avec plein de bonnes choses simples dedans.

Coeur_de_meule_b

Bon, maintenant pourquoi "Cœur de meule" ? Je vous raconte...Il était une fois, il y a dix ans (...) C'était l'été, les vacances, en bordure d'océan. Les enfants dorment encore pendant que je prépare mon gâteau au chocolat, dès Potron-jacquet, expression plus adaptée à ce lieu de vacances où les écureuils [jacquets] existaient encore pour de vrai.. que l'expression plus usitée "Potron-minet". Bref, je me presse de faire cuire mon gâteau, le moins longtemps possible, afin de partir faire les courses... Quand je suis revenue, une heure après, le coffre débordant de victuailles.... ils étaient tous dans la cuisine, mes 4 gourmands, un sourire béat nappé de cacao aux lèvres.

Sur la table, un cercle de gâteau au chocolat, évidé de son cœur, laissé en décoration. Ils avaient osé manger 90 % du dessert du midi ! Au petit déjeuner... Il paraît que son cœur était "trop bon-fondant-moelleux-génial.".. un vrai "cœur de meule". Oui, comme un fromage, dont j'ai ainsi appris qu'ils faisaient une publicité télévisuelle à ce sujet.
Mon gâteau... Plus que les bords, là... et des enfants hilares et heureux. Bon... Je n'ai presque rien dit. Juste que j'aurais aimé y goûter, moi aussi. Et j'en ai fait un autre. La gourmandise est une tradition familiale très chocolatbien partagée.

Ingrédients
200g de chocolat à cuire [ une tablette, quoi ! ]
200g de beurre
120g de sucre
4 c à soupe bombées de farine
5 œufs
Sel, poivre, piment

Coeur_de_meule_ingredCasser le chocolat en gros morceaux, dans un saladier.
Déposer le beurre dessus, en bloc, et faire fondre le tout sans remuer quatre minutes au micro-ondes [ temps variable suivant la puissance de l'engin, la plaquette doit avoir complètement fondu ].
Bien touiller, et rajouter le sucre et la farine, puis les 5 jaunes d'œufs.

Assaisonner avec les épices indispensables ; une pincée de sel, 1 de poivre, 1 de piment. Ces trois saveurs, salée, piquante et enflammée rehaussent la douceur du chocolat. Coeur_de_meule_avt_cuisson
Rajouter enfin délicatement les 5 blancs battus en neige [ vous aurez fait cette opération pendant que le chocolat et le beurre fondent... cela s'appelle de l'organisation ! ] 

Et là, ça ressemble vraiment à une mousse au chocolat à en lécher la cuillère ! Mais il va falloir la cuire...
Le moule a été beurré [ en trempant un pinceau dans le saladier de départ, où le beurre a fondu ] et poudré de cacao. La farine peut le remplacer, mais c'est moins joli au démoulage !

La cuisson est essentielle ; elle doit être rapide ! Pas d'aiguille pour vérifier, le cœur ne doit plus trembloter. En 20 minutes maxi, à four assez chaud, c'est prêt.

Attendre dix minutes pour démouler... et, quand vous allez le couper, le cœur sera encore tout fondant, tout  moelleux... tout trop-bon-mais-ce-n'était-pas-une-raison-pour-laisser-les-bords ! Quand même... ils ne sont pas secs du tout ! Même si le cœur, lui, est divin...

Coeur_de_meule_bout_manquant

Nota bene :  celui-ci, il n'est pas assez "cœur de meule", verdict des enfants...pfff.... Mais j'ai une excuse... j'écrivais sur canalblog la recette que vous êtes en train de lire, et je n'ai pas entendu la sonnerie de mon four... dix minutes de trop !

Vous voulez imprimer la recette ?


Par CookEco - Les gâteaux - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

29 septembre 2008

Le Broyé du Poitou

J'ose à peine l'avouer... mais ... je ne sais même pas où se situe le Poitou... Bon d'accord, je vais de ce pas consulter internet... et voilà, vous aussi d'un clic  vous saurez tout du Poitou, tradition du goût ! Moi qui tirais une grande gloire à servir mon fameux Broyé du Poitou dont je ne sais plus quelle adorable vieille dame croisée un jour m'a donné la recette... flûte alors, elle est presque toute entière ici ! Et je sais maintenant que c'est parce qu'on donnait un coup de poing au centre du gâteau pour le briser qu'il porte ce nom !

Broy__du_Poitou__b_

Bref je n'ose plus vous dire qu'il ressemble à un grand sablé breton... fleurant bon le beurre frais ,à dévorer avec une tasse de café fumant. Il est poitevin, pas breton, je ne voudrais pas déclencher un conflit entre ces deux régions ! 

Mixer 250 g de sucre et 250 g de beurre, avec 1 œuf et une pointe de sel. Rajouter ensuite, d'un seul coup, 500g de farine et une lichette de rhum. C'est tout. Tout simple, tout facile.

Bref, voici en une seule image, comment préparer le gâteau... 

Broy__du_Poitou__1234

La pâte est collante... je râcle le bol du mixer avec une Maryse, et je jette dépose des tas de pâte dans un moule  manqué tapissé de papier sulfurisé. Ensuite je frappe tapote la pâte avec la paume de ma main farinée, jusqu'à obtenir une surface lisse. Avec 1 jaune d'oeuf [ et le blanc ? hop ! au congélateur avec les autres ] fouetté avec un peu de café je dore le gâteau et je trace de jolis sillons avec une fourchette. Au four pour 45 minutes. Cette odeur...c'est magique...
Il FAUT attendre qu'il refroidisse. Sinon il est moins "broyé" quand il est chaud...mais bon quand même !

Broy__du_Poitou__a_

Cette même pâte peut être étalée [ avec l'aide de farine ] au rouleau pour façonner des navettes, petits gâteaux à conserver dans une boîte en métal.

Vous voulez imprimer la recette ? 

Par CookEco - Les gâteaux - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

14 septembre 2008

Triple chocolat

Quand j'ai vu dans son blog son gâteau "Double chocolat", je lui ai écrit "je vais le faire, c'est sûr !"... mais en précisant "dès que l'été sera fini". Et bien voilà, c'est fait. Températures en baisse, pluie froide, ciel gris. L'été a pris un vol charter vers ailleurs. Ce serait bien qu'il revienne avant que l'automne n'arrive... si quelqu'un le croise, transmettez lui mon message... Ne rajoutez pas les jurons que j'ai marmonnés ce matin en ouvrant mes volets, je crains que l'été ne soit susceptible.

Je vais donc faire moi aussi un gâteau pur chocolat - mousse chocolat et
je ne sais pas encore quoi mais je trouverai bien quoi - chocolat... à déguster devant une tasse de café noir brûlant, enveloppée dans un pull tout aussi mousseux que lui.

Triple_Choc_aTriple_Choc_entier










Pour sa recette elle a utilisé :
280 g de chocolat ...
ça, je veux bien, mais je n'ai pas pesé, moi...
280 g de sucre
250 g de beurre... une plaquette, quoi !
Et là je réalise qu'il ne peut être que divinement moelleux ce DoubleChoc !
9 jaunes d'œufs et 5 blancs, disait sa recette. Oh... j'ai un petit bol de restes de blancs d'œufs congelés... et les proportions ont donc été bousculées entre blancs et jaunes ! J'ai utilisé 5 œufs entiers, ainsi que 2 jaunes conservés depuis la veille au frigo, pour compléter mon reste de blancs d'œufs. Ce qui revient à
7 jaunes et 10 blancs environ...


1] J'ai mis au micro-ondes, sans m'en préoccuper davantage, la plaquette entière de beurre, sur laquelle j'ai cassé mes carreaux de chocolat. En 4 minutes environ c'est prêt et je remue pour obtenir une belle crême brillante sans grumeaux.

IngredChoc___jaunes

2] Pendant que le m-o tournait, j'ai fouetté jusqu'au ruban les jaunes et le sucre, et je les ai mélangés au chocolat fondu.
J'ai rajouté une pincée de piment et une de poivre.

C'est un incontournable de ma cuisine au chocolat.
Le piquant pour relever la douceur...

1er_m_lange3] Les œufs ayant parfaitement réussi leur opération "je deviens de la neige", je les ai Moulemélangés doucement à l'appareil au chocolat tiédi. D'abord 1/4 de la masse, en fouettant pour l'assouplir, puis le reste, avec délicatesse, pour la laisser devenir aérienne.
Dans un moule à charnière [indispensable] que j'ai beurré et saupoudré de cacao à la place de la farine, j'ai versé un peu plus de la moitié de la préparation. Cuisson, 45 minutes à feux moyen.

Gru_4] Dans le reste de mousse, celle qui ne cuit pas, j'ai rajouté une bonne cuillerée à soupe de grué de cacao. Cet ingrédient est tout à fait facultatif, bien sûr ! J'ai eu de la chance d'en trouver chez un chocolatier, lors d'une réunion à Paris ; ces petits morceaux croquants de cacao sont parfaits dans une texture mousseuse.  La recette de Undeuxtrois préconise de laisser la mousse à température ambiante, durant la cuisson du gâteau, mais vraiment, non, le frigo me paraît plus adapté à de la mousse au chocolat, même pendant deux heures.

Le gâteau est maintenant cuit, un peu craquelé sur le dessus... une promesse de fondant !
Il suffit d'attendre qu'il refroidisse, sans le démouler,  puis de le recouvrir alors du reste de mousse.  Prendre des photos tout en faisant l'opération a été la seule difficulté ! Maintenant, un peu de patience... Deux heures au minimum. Moi, je l'ai fait la veille....

G_teau_cuitVerser_mousse








 
Le résultat ? Une petite merveille ! Les textures sont là pour renforcer les gouts différents du chocolat... et les grains de grué de cacao surprennent, dans une bouchée mousseuse et fondante...
Et pour obtenir mon "triple chocolat", j'ai râpé quelques copeaux de chocolat blanc  !

Triple_Choc_b

Vous voulez imprimer la recette ?

06 septembre 2008

Ma tatin aux figues

Pour elles... je crois bien que je ferais n'importe quoi.
Même aller sous la pluie battante manger la première, au sommet de cet arbre à l'odeur un peu âpre. Les_Figues

Figues_et_boueJ'irais jusqu'à m'accrocher à son tronc glissant, jusqu'à monter à une échelle qui me ferait pleurer de vertige si elles ne m'attendaient pas, là-haut. Pour elles...
Je pataugerais dans la boue [ photo à l'appui ], et engloutirais la première toute entière dans la bouche en fermant les yeux de plaisir.Le problème est que je ferais la même chose pour les 50 suivantes...

Ces figuiers sont dans le jardin d'un ami fin cuisinier et qui aime surtout ma gourmandise ! Quand il me cuisine son foie gras aux figues... c'est... je vous assure, c'est à tomber. Pas de l'échelle heureusement. Et comme il pleuvait aujourd'hui où je devais procéder à la cueillette attendue depuis quelques jours, il a été m'en ramasser une pleine bassine hier soir, quand les cieux étaient plus cléments ! Mais j'ai quand même voulu moi aussi mériter ce plaisir subtil de cueillir et croquer mon premier fruit tant aimé...

Tatin_figues_2

Voici donc ma première tatin aux figues de l'été. Une splendeur veloutée, gorgée d'été.

La_cr_me___la_cuill_reMais il y a une chose sur laquelle je ne fais alors aucune concession, c'est la crême fraîche qui va l'accompagner. Elle est au lait cru et vient de mon fromager. 3 € le pot, une merveille de douceur... Mieux vaut sinon accompagner la tatin presque chaude de fromage blanc à 40% que de ce truc souvent aigre que l'on appelle crême et qui n'en n'est pas.

Je sais... Intransigeante parfois...

En premier lieu j'ai préparé ma pâte, qui devra reposer au frais le temps de la seconde étape. Je l'ai faite au mixer avec : 300 g de farine, 150 g de beurre et 150 g de sucre. Je la range au frigo, enveloppée de sa feuille Caramelde silicone sur laquelle je l'aplatirai après [ petite économie de nettoyage ]...
Au fTatinond de mon moule [ diamètre 20 cm , profondeur  4,5  ] je verse 2 c à soupe de caramel liquide, que j'ai toujours en réserve dans mes placards. Quitte à en faire il vaut toujours mieux en remplir deux bocaux à confiture, le caramel se conserve indéfiniment.
J'ai coupé en deux 27 figues [ oui, j'ai compté pour vous ! ], certaines petites, d'autres plus grosses... et les ai rangées, peau vers le haut, en deux couches. Pas de sucre... c'est la pâte qui est sucrée, et les fruits vont caraméliser Au_fourtout seuls.
Puis je recouvre les fruits de pâte et la rentre avec un couteau à bout rond le long des parois du moule.
Le four est bien chaud... le miracle du parfum de la tatin qui cuit va commencer... et faire même sortir les enfants de leur chambre !
Quand des bulles de sirop de figues commencent à crever la croûte dorée... c'est prêt... Environ 40 minutes [ le temps de faire deux pots de confiture, et du confit poivré de figues pour accompagner le foie gras ou le magret d'hiver...hé hé... je deviens une spécialiste de la trilogie ! Mais le lien vers la recette viendra plus tard !].
Attention à vous en la démoulant, il faut le faire au sortir du four... et ça brûle !
Bref voici LA Tatin...

LA_tatin

... toute chaude, et son pot de crême bien fraîche... Et là, pour rien au monde j'aurais pris le temps de peaufiner la présentation pour vous faire une jolie photo....

Tatin_figues_1

Avec quelques figues de plus ? Testez les pochées accompagnées de leur gelée douce...

Vous voulez imprimer la recette ?  

Par CookEco - Les gâteaux - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 juillet 2008

Un Far qui se poêle [devant le four en panne]

Mon four a lâchement décidé de griller son fusible. D'accord, ce n'est pas une catastrophe thermo-nucléaire... mais... bon, on a nos petites habitudes, n'est-ce pas ? Un four est prié de chauffer, pas de se mettre en surchauffe. Demain j'aurai le fusible adéquat, et là... au boulot, mon grand ! Non mais !
En attendant, il m'a fallu me replonger dans des souvenirs d'antan -soupir ému - Ceux de ma cuisine de chambre d'étudiante, où mon vaillant Butagaz me permettait de tout faire, ou presque. Même de mettre le feu à la table le jour où la casserole n'a pas supporté son équilibre instable. Des frites y cuisaient...  Cela m'a coûté une couverture.
Attention : un feu provoqué par de l'huile qui flambe s'éteint avec une couverture, pas avec de l'eau, qui aurait pour effet d'étendre l'incendie plus loin.

Bon, revenons à notre Far.
D_moul_

Normalement, l'homonyme du Phare des côtes bretonnes découvre sous sa texture moelleuse de crêpe épaisse, des pruneaux.

Mais ce soir, je voulais faire un Far aux pommes. Pourquoi aux pommes ? Parce qu'hier j'ai fait une quiche aux pruneaux... et que point trop n'en faut ! Allez, au travail !

J'ai coupé 4 ou 5 belles pommes en huit, pour que les morceaux ne fondent pas trop.
Pendant que les quartiers se doraient la tranche dans un peu de beurre, j'ai fait ma pâte avec :
70 gr de farine
60 gr de Maïzena
100gr de sucre
4 oeufs
1/2 litre de lait

un peu de sel et de vanille [ le rhum est accepté ]

L'opération "dorage des pommes", dans la poêle bien chaude, débute comme un Tatin... et cela va se poursuivre lors de l'opération "retournement"...
Pommes_et_sucreQuand les pommes ont une jolie couleur, les saupoudrer de sucre pour lesPoele_et_pate caraméliser. Attention, surveiller la cuisson qui va être brève !

Verser alors la pâte jusqu'en haut de la poêle et laisser cuire à feu moyen [ ne cherchez pas à disposer joliment les pommes, comme moi, cela ne se verra pas....]

Avec une fourchette, surveiller la cuisson [ environ 15 minutes ] en décollant un peu la pâte prise, regardezTest_cuisson la petite photo, là...
c'est prêt pour le retournement ! Même si le centre est encore liquide.

Faire fondre un peu de beurre dans une seconde poêle, de diamètre équivalent. Quand il est chaud, en recouvrir la poêle aux pommes. Serrer les dents, durcir ses muscles, les deux poêles doivent rester en contact ! et renverser prestement....

Victoire

2_po_les

ATTENTION ... Bravo !

Continuer la cuisson encore 15 minutes, puis déposer sur un grand plat [ photo en haut].

Et voilà, vous venez de réussir un Far à la poêle. 

Une_part

Même s'il n'a pas la prestance de son frère qui aura cuit dans une moule, le moelleux y est parfait.
A déguster tiède ou froid, avec une bolée de cidre !


Au_m_oTest n° 1

J'ai évidemment eu un surplus de pâte, c'est classique !
Alors j'ai testé la cuisson du Far, avec des pruneaux cette fois, dans un bol, au micro-ondes. Pour voir...

Le résultat est un peu plus caoutchouteux, et surtout d'une pâleur maladive...
Avec un peu de caramel et quelques grains de vanille c'est déjà mieux
!



rose_pommeTest n° 2
j'avais préparé une rosace avec une pelure de pomme piqué d'un brin de vanille, pour la faire sécher au micro-ondes... J'aime bien décorer... Mais là, c'est un échec !  Trop d'épaisseur certainement ...

Par CookEco - Les gâteaux - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 juillet 2008

Crumble Croustillant

Assiette

Voyons, ces quatre pommes là... pfff... évidemment elles commencent à se friper. A Toulouse nous avons parfois des canicules à vous déshydrater le plus vaillant des fruits !

Pas de problème. Quelques pommes, c'est le début d'un crumble. Que le début, d'accord. J'ai donc sorti ;
1 ramequin d'amandePate_crumbles
1 de sucre roux et
100g de beurre
.
C'est ce qui sera ma pâte. Le sucre va caraméliser à la cuisson et enrober les amandes concassées qui vont croustiller. Comme un pralin, mais d'amandes.
Pommes_cranbDans un plat à gratin beurré j'ai déposé les pommes grossièrement coupées en morceaux. Et les ai mélangées avec 1 ramequin de Cranberries [ appelées aussi Canneberges. Mais vous pouvez les remplacer par des raisins secs, bien sûr ]. J'adore ces petites baies rouges, sucrées et acides à la fois. On les trouve en supermarché, rayon fruits secs, et elles sont exquises dans des petits cakes ou muffins. Pas de sucre, la pâte en contient largement assez ! Il suffit de recouvrir les fruits de la pâtes aux amandes pour que le plat soit prêt à cuire.
3_tranchesDans une des pommes, que j'ai évidée entière, j'ai coupé trois cercles. Je vais les passer 2Pommes_cuites minutes au micro-ondes, pour qu'elles se déshydratent et soient un peu rigides. Puis les saupoudrer d'un peu de  sucre et les remettre au m-o, pour les faire briller : ce sera pour la déco. J'aime bien le "joli" qui se mange !
Faire cuire le crumble une vingtaine de minutes, en savourant son parfum qui se répand dans toute la maison. Et voilà ! Servi tiède, avec une cuillère de crême fraîche bien froide, c'est un petit bonheur simple.

Bon appétit !

Crumble_entier

Par CookEco - Les gâteaux - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

18 juillet 2008

Tartelettes banane-coco

Tartelette_banane_coco_fin

De "restes" en "restes"... où comment varier les plaisirs....
J'ai tout d'abord utilisé mes blancs d'oeufs "en trop" [dont certains provenaient de la préparation de cannelés ], en cuisinant des rochers à la noix de coco.  Pendant la préparation de la pâte, j'avais alors mis de côté au frigo un petit récipient contenant la meringue suisse au coco,  avant sa cuisson. Deux jours après, il est temps de l'utiliser, d'autant que deux bananes mûres à point sont délaissées des ados. 
Ingred_1Faire une petite pâte brisée express, "méthode : je mets tout dans un Tupper*, je secoue bienIngred_2 fort [ après avoir refermé le couvercle...] et c'est prêt",  avec :
125 gr de farine, 5 cl d'eau tiède et 4cl d'huile. Je rajoute un peu de cannelle dans la pâte. Pas de sucre, la meringue au coco est suffisante. Vous pouvez bien sûr utiliser de la pâte feuilletée ou toute autre pâte.
Dans 3 moules [ diamètre 10cm] en aluminium [ cela fait des années que je les ré-utilise !] étaler la pâte avec le dos d'une cuillère [ elle colle, c'est normal].
Ingred_3 Y répartir les bananes, écrasées à la fourchette. 
Recouvrir le tout de meringue au coco.Ingred_4
Faire cuire à four moyen-chaud en surveillant la coloration. Les tartelettes se démoulent facilement en tirant sur les bords souples des moules. C'est facile, économique, rapide, et bon !

Bon appétit !

Par CookEco - Les gâteaux - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 juillet 2008

Brioches

Si vous êtes au régime, je vous en conjure, fermez cette page immédiatement...

Brioche_f


Sinon... à vos risques et périls [ ce blog décline toute responsabilité ]... saisissez ;

1 plaquette debeurre[oui oui, entière... celle de 250 grammes]    
4 œufs      
500 gr de farine   

un peu de lait [1/2 verre], 50 gr de sucre [ si peu ? Mais oui, cela deviendrait presque une recette diététique...] 1 c à café de sel, de l'extrait de vanille et un sachet de levure de boulangerie.
Évidemment, comme il n'y a que des bonnes choses, le résultat ne peut pas être mauvais, je suis bien d'accord avec vous !
Mélanger tous les ingrédients, en pensant juste que la levure déteste le contact direct du sel. Et là, armée de votre robot avec ses embouts pétrins, vous travaillez la pâte 10 minutes, le temps de changer deux fois de bras [ et oui, les crampes ! Bon dites-vous qu'après l'effort il y aura le réconfort ] pour tenir l'appareil. Parfois, il faut rajouter un peu de farine, cela dépend de sa capacité d'absorption. La pâte ne doit plus être collante, mais bien souple encore.
Remplissez des petits moules avec la pâte. Brioche_a
Il y a toujours trop de pâte ou pas assez de moules... j'ai donc étalé une bande, l'ai parsemée de raisins secs, Brioche_b roulée sur elle-même puis coupée en tronçons.Brioche_c
Hop, le tout sous un torchon, dans un endroit tiède, pour 1 heure de levée.
C'est bien, la cuisine, ça permet de faire des pauses-lecture ! Faites préchauffer votre four à  200° et y glisser les moules et la plaque pour 20 à 30 minutes. Brioche_e
Certains dorent au jaune d'œuf les brioches, personnellement je n'aime pas trop le goût de la dorure.

Si vous êtes au régime, mangez-les natures,  sinon... confiture de framboises, Nutella et autres délicieuses choses se marient à merveille !

Vous voulez imprimer la recette ?

 

Par CookEco - Les gâteaux - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :