Mes recettes à 3 francs 6 sous [ça fait combien en € ? ]

L'imagination, c'est économique ! Et il n'y a pas de honte à avoir à transcender des poêlées de légumes surgelées...

10 mai 2009

Sablés salés express

Le fromage râpé-maison est chez moi une institution [ qui a dit "elle est maniaque ? "]. Toutes les semaines j'en râpe un  gros bloc en quelques secondes et il part attendre la prochaine recette, dans un récipient bien fermé au frigo. Économique, fondant, je ne comprends pas pourquoi tant de gens achètent ces fils un peu secs et souvent acides préemballés. Peut-être ceux qui sont vendus 5 fois plus cher au kilo sont-ils meilleurs ? Aucun ne vaut en tout cas le fromage fraîchement râpé. Ma sœur en a fait la triste expérience en découvrant que ses garçons aimaient mon gratin de pâtes. La seule différence était le fromage que nous utilisions...
Bref, me voici sortant mon mixer. Laver un mixer, quand on n'a pas de lave-vaisselle, est toujours une opération que l'on réfléchit afin d'optimiser son utilisation avant de devoir le laver... Voyons, ai-je prévu des carottes râpées ? Du pain rassis attend-il de finir en chapelure ? 
Oh oh ! Emmenthal + chapelure... voyons... mais oui ! Faisons des biscuits salés !

Sabl_s_a

Ingrédients
Fromage fraîchement râpé
Le même volume de chapelure grossière de pain rassis
2 œufs
Un peu d'huile d'olive
Fleur de sel
Herbes de Provence

Après tout le pain est issu de farine. Et les anciens cuisinaient bien souvent en remplaçant la farine par du pain trempé dans du lait.
J'ai donc laissé un fond de fromage déjà râpé dans le mixer et ai rajouté le même volume de chapelure de pain. Un coup de lame, 2 œufs pour y apporter du liant et cela suffit.  Il faut tester, et ma méthode préférée est de tenter d'amalgamer la pâte obtenue... sinon il faut rajouter 1 œuf.
Le fromage contient suffisamment de matières grasses, nul besoin d'huile ou de beurre.

Sabl_s___la_chapelure_ingred

J'ai roulé la pâte [ un peu friable ] en boudins que j'ai tronçonnés. Ensuite ? Quelques gouttes d'huile d'olive, un nuage de fleur de sel et une volée d'herbes de Provence parachèvent ces biscuits express.

Sabl_s___cuire

15 minutes au four chaud... et cela a croustillé en diable !

Sabl_s__b_

Pour accompagner ces sablés, une mousse d'avocats ou de la crème de noix seraient parfaites.

Avec un peu de cette préparation gardée au frais, j'ai recouvert quatre jours plus tard des pâtes à la sauce tomates, dont le tour du plat a été garni de tomates poêlées 20 minutes à feu doux. Le plat a ensuite gratiné à four bien chaud. Un gratin qui change un peu de l'ordinaire !

Gratin_rouge_a

Vous voulez imprimer la recette ?



07 mai 2009

Tarte aux fraises

... aux parfums verts ...

J'adore les défis ! Peut-être parce qu'ils m'obligent à réveiller mon imagination...
Chantal, notre gastronome des assiettes gourmandes m'en a lancé un...
- Et si nous faisions une tarte aux fraises ? 
Et - immédiatement après avoir dit oui - j'ai repensé à notre défi parmentier de cet hiver. Nos deux versions, si différentes, celle gastronomique, celle économique, de la pomme de terre ; allez donc regarder  capuccino de pommes de terre façon JG Klein , et mon velouté de pommes de terre et gaufre parmentière...
Nous avons pourtant un point commun : nous cuisinons toutes deux avec amour. 

Voici la recette de Chantal, la " Tarte aux fraises... conique ! " Subtile, gracieuse et magique !
Elle a rendu rouge de confusion ma tarte aux fraises aux parfums verts....

Tarte__fraise_jardin_a

Pour 6 tartelettes de 10cm de diamètre

  • 500g de fraises
  • Pâte sucrée à la mélisseLa_pate

2O feuilles fraîches de mélisse [ à remplacer si nécessaire par du basilic ]
250g de farine
150g de beurre mou
75g de sucre
1 œuf et 1 pincée de sel

Hacher le sucre et la mélisse, puis rajouter le beurre en dés, à température ambiante. Bien mélanger avant d'y incorporer la farine tamisée et le sel.
Quand la pâte est homogène rajouter l'œuf.
Ne pas trop travailler la pâte, la mettre en boule et la laisser au frais.

  • Crème pâtissière à la mentheCr_me_patissi_re

15 petites feuilles de menthe fraîche
1 œuf et 2 jaunes d'œufs
75g de sucre
60g de farine
1/2 l de lait

Préparer la crème pâtissière en faisant tout d'abord infuser la menthe dans le lait très chaud.  Ne craignez pas le parfum de menthe, il restera très discret ! Filtrer avant utilisation.
Fouetter "au ruban" les œufs et le sucre, verser, tout en fouettant,  le lait bouillant en filet. Remettre sur le feu et faire épaissir en remuant continuellement.
Pour éviter la formation d'une peau lors du refroidissement de la crème, passer un petit morceau de beurre à Le_moulesa surface, tant qu'elle est chaude.

Découper la pâte à tarte en tronçons, plus faciles à étaler, en évitant d'utiliser trop de farine [ j'aplatis d'abord dans ma main et ne passe qu'un coup de rouleau à pâtisserie ]. Recouvrir les moules [ ici, en aluminium] juste beurrés. Les piqueter et écraser les bords avec les dents d'une fourchette.
Vous aurez un surplus de pâte, le garder... nous allons nous en servir ! 
Lamelles_d_cor
Sur la plaque de cuisson, poser sur du papier sulfurisé quelques fines lamelles de fraises et les saupoudrer de sucre glace. Elles cuiront en même temps que les tartelettes et serviront au décor.

Mettre les moules au congélateur 15 minutes avant de les faire cuire, puis en surveiller la cuisson. Ils ne doivent pas prendre trop de couleur [ 15 mn environ ].
Crumble
Pendant ce temps, faire un crumble, à la poêle, avec le reste de pâte. Utiliser des fourchettes en bois pour déliter la pâte, à feu assez doux. Peu à peu on arrive à en faire des miettes.
Poudrer de sucre et laisser cuire jusqu'à ce que la pâte soit croustillante.
L'odeur à la cuisson est divine...

Pate_cuite_et_cr_meDresser les tartelettes avec 2 c  de crème, recouvrir de lamelles de fraises.
Donner un tour de poivre  au moulin sur les fraises.
Poudrer de miettes de crumble.

Piquer une lamelle de fraise cuite. Disposer quelques fraises et un peu de crumble dans l'assiette.

Tarte__fraise_jardin_b

Tarte_m_lisse_menthe_fraise_bouch_e
Les parfums de mélisse et de menthe sont devenus très légers, et apportent un vrai plus à la classique tarte aux fraises.
Quant au crumble croustillant, il contrebalance parfaitement l'onctuosité de la crème pâtissière.

Et comme il s'agit quand même d'un défi entre Chantal et moi... je n'ai pas pu résister.
Une commentatrice m'ayant décerné le titre de "vraie demoiselle Tatin" avec mes pommes de terre espatarrées... Voici donc, avec les mêmes ingrédients, la tarte à l'envers !
Je vous autorise à sourire devant son petit air penché, mais n'ayant pas de cercle à dresser j'ai utilisé les moyens du bord [ une boîte de conserve retaillée ! ]

Tarte__fraise___l_envers_aTarte__fraise___l_envers_b






.









Une autre recette aux parfums verts ? Le roulé à la mélisse et à la menthe.

Vous voulez imprimer la recette ?


05 mai 2009

"Le chou chinois" de mon enfance, un plat chinois traditionnel

C'est bête comme chou, mais un des plats que ma nounou me préparait lors de mon enfance à Tahiti [ où une grande partie de la population est d'origine chinoise ] s'appelait ainsi ; "du chou chinois". Je serais bien en mal de le renommer, de toute façon mes enfants connaissent eux aussi ce plat sous ce nom... et ce blog est avant tout pour eux !
J'aime aussi qu'ils n'oublient pas que dans beaucoup de pays le riz et les légumes forment souvent le seul repas quotidien de ses habitants, et que les œufs sont parfois déjà un luxe... même en Chine où des plats merveilleux existent, mais où les plats les plus consommés sont souvent très simples.
J'adore le léger croquant et la fraîcheur préservée lors de la brève cuisson du Pe Tsaï [ le vrai nom du chou chinois ], le parfum de la sauce soja et le riz gluant qui l'accompagne. Personnellement je ne consomme pas de porc séché, mais mes enfants adorent mélanger ses fibres toutes sèches aux légumes quand je les prépare à la mode chinoise...
Ce plat se cuit au dernier moment, en moins de 15 minutes.

Chou_chinois__a_

IngrédientsChou_chinois_porc_s_ch_
1 chou Pe Tsaï [ qui ressemble à une salade allongée ]
2 oignons blancs frais ou 1 oignon jaune sec [ mais c'est moins fin... ]
4 œufs
Sauce Soja
Pour accompagner le chou chinois
Riz gluant
Porc séché [ tout à fait facultatif ]

Laver le chou après l'avoir coupé en deux dans sa longueur. Le retailler en deux et le couper en lanières d'1cm environ.

Chou_chinois_coupe_

Chou_chinois_oignons_Émincer les deux oignons.
L'idéal est d'utiliser un wok, mais un fait-tout fait l'affaire.
Verser 1 c à soupe d'huile neutre et y faire cuire les oignons. Ne pas les faire dorer, juste les rendre translucides.
Rajouter tout le chou et remuer. Verser un tout petit verre d'eau poivrer, saler à la sauce soja et couvrir. Laisser à feu assez fort 5 minutes.

Chou_chinois_cuisson

Ôter le couvercle et relever les légumes sur le haut du wok pour que l'eau s'évapore à feu vif. Si c'est un fait-tout, égouttez le chou et remettez le ensuite au feu.

Chou_chinois___vaporation

Battre les œufs en omelette, ne pas saler ni poivrer, et les verser dans le wok, à feu vif, en mélanger très vivement. Les œufs vont coaguler en se mêlant au chou.

Chou_chinois_oeufs

La cuisson dure 1 à 2 minutes. Amener le wok à table, sans oublier le Soja et le porc séché. Ce plat ne paye pas de mine, certes, mais il a l'art de mêler le croquant et le fondant, les saveurs, et pour moi il est précieux car il a bercé mon enfance. Mes enfants l'aiment tout autant ! Les quelques amis qui sont passés à l'improviste un jour de "chou chinois" sont tous repartis enchantés malgré leurs réticences à peine camouflées... surtout devant le pot de porc séché !

Chou_chinois_baguette

Vous voulez imprimer la recette ?

04 mai 2009

Charlotte fondante banane et noix de coco, nappage chocolat

Les biscuits Thé, vous connaissez ? C'est comme la crème de marrons Clément Faugier, ou la crème fraîche d'un vrai crémier ; des incontournables. Je vous rassure, mon blog n'a pas été mis en vente,  je ne touche aucun royaltie et ne suis liée à eux que par ma gourmandise ! Bref presque tout le monde connaît ces gâteaux en "mille-feuille" de biscuits Thé, liés par une crème dans laquelle il y a souvent du beurre ou de la farine... Et bien non, ce n'est pas du tout cette recette là que je vous propose ! Elle va je l'espère en surprendre et en conquérir certains...Un dernier argument ?  Elle se prépare en 15 minutes...

Flanc_banane_coco_chocolat_a

Ingrédients
3 paquets de biscuits Thé
1/2 l de lait
1 sachet de flanc instantané à la noix de coco
4 bananes
Un peu de noix de coco râpée

Glaçage [ facultatif... quoique... ]
150g de chocolat à pâtisser
2/3 d'un petit pack de 50cl de crème fraîche entière stérilisée
1 soupçon de Malibu [ vraiment facultatif... mais tellement agréable et discret... ]
Flanc_banane_coco_chocolat_montage
Préparer un moule à cake en le tapissant largement de film plastique.
Sortir de leur emballage les biscuits et préparer une assiette creuse.
Faire bouillir le lait, y dissoudre la poudre de flanc et fouetter jusqu'à la reprise de l'ébullition.  En verser dans une assiette creuse pour y tremper les biscuits. Attention, le flanc fige vite...
Tapisser le moule de biscuits trempés dans le flanc encore chaud. Pour la suite du montage il ne sera plus nécessaire d'avoir des biscuits imbibés.
Recouvrir de rondelles de bananes coupées en deux. 
Puis de biscuits.
Et encore de bananes. Flanc_banane_coco_chocolat_flanc_chaud
Ainsi de suite en terminant par des biscuits.

Faire réchauffer l'appareil à flanc, qui a tiédi dans la casserole.
Le verser, bien chaud dans le moule. Tapoter le moule sur le plan de travail pour que le liquide se répartisse bien.
Rabattre le film et y déposer 3 couteaux pour servir de poids à la charlotte.
Laisser refroidirFlanc_banane_coco_chocolat_NU.
Si vous ne voulez pas recouvrir la charlotte de ganache
[ malheureux, vous ne savez pas ce que vous perdez ! ]

Démoulez
le gâteau [ je le trouve tellement nu comme ça, c'est est indécent... un peu de chocolat, quand même... rien qu'un peu ? ]

Saupoudrez le d'un peu de noix de coco
râpée pour masquer sa nudité peu avenante et apportez le à table. 

Vous n'avez pas de photo parce que je ne le conçois pas sans sa ganache, moi... Mais je me répète peut-être un peu, là !

Malheureux !

Pour les vrais gourmands, maintenant, voici la suite des opérations...

Flanc_banane_coco_chocolat_bouch_e

Mettre un peu de papier sulfurisé sur les contours du plat de service avant d'y démouler la charlotte: vous pourrez ainsi recouvrir le gâteau de chocolat puis, en enlevant Flanc_banane_coco_chocolat_ganache_le papier protecteur, avoir un plat propre...
Faire fondre 4 minutes [ cela dépend des appareils ] au micro-ondes 150g de chocolat avec une c à soupe de Malibu. Remuer  et verser la crème fraîche liquide. Fouetter [à la main ] la préparation, qui a la consistance d'une mayonnaise, et la faire réchauffer au micro-ondes quelques secondes.
Verser le chocolat chaud sur la charlotte et en recouvrir les bords en s'aidant du plat d'un couteau. Il est autorisé de goûter le chocolat avec le doigt.

Flanc_banane_coco_chocolat_ganache__tal_e_

Saupoudrer de noix de coco râpée, puis enlever le papier de protection.

Mettre au moins 2 heures au frais avant de déguster, en sachant que cette charlotte sera encore meilleure le lendemain.

Flanc_banane_coco_chocolat_poudr__coco

Nulle crème pâteuse en bouche, au contraire vous découvrirez des parfums très frais, des bananes  fondantes, en compagnie de deux saveurs qui lui vont si bien ; la noix de coco et le chocolat.
Essayez la recette. Vous serez surpris...

Vous voulez imprimer la recette ?


Par CookEco - Les gâteaux - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 mai 2009

Pommes de terre espatarrées

Savez-vous ce que veut dire "espatarrer" en patois ? "S'étendre de tout son long, écarquiller les jambes, se mettre à l'aise"... Et bien voilà ce qui est arrivé à une de mes pommes de terre. Et, croyez moi, ce qui m'a fait pester au début s'est avéré devenir une recette d'enfer !
Je venais de faire cuire des pommes de terre en robe des champs, quand une m'a échappé et s'est espatarrée  de tout sa rondeur sur le sol de la cuisine. Sa peau a éclaté par endroit, laissant la chair ressortir. J'ai juré râlé, bien sûr, mais, en la regardant, je lui ai trouvé un petit air coquin très avenant. Et la recette a alors germé...

P_de_terre_espatarr_es_b

Ingrédients
Pommes de terre [ si possible de culture biologique puisque la peau sera mangée ]
Fleur de sel
Huile d'olive
Sommités de thym frais
Paillettes de piment [ facultatif ]

Laver soigneusement les pommes de terre. Les faire cuire normalement, en démarrant la cuisson dans de l'eau bouillante salée, pour préserver le plus possible de vitamines [ ce légume est un grand porteur de vitamine ].
Ensuite vous n'avez pas besoin de les jeter une à une au sol... Les disposer, bien chaudes, sur une plaque de cuisson.
Prendre n'importe quel ustensile capable d'aplatir la p. de terre. Mais  dou-ce-ment , pour ne pas l'éclater totalement ! Sur les photos vous voyez l'allure qu'elles doivent avoir.

P_de_terre_comment_les_ecraser

Soulever ensuite de la pointe d'un couteau la peau qui a parfois résisté sur le dessus, afin de libérer la chair de la pomme de terre.

P_de_terre_espatarr_es_sel

Verser un filet d'huile d'olive. P_de_terre_espatarr_es__plaque_
Saupoudrer de fleur de sel.
Parsemer d'une brindille tendre de thym frais.
Et semer à la volée quelques fines paillettes de piment.


J'ai profité de la fin de cuisson du poulet pour laisser mes pommes de terre espatarrées griller pendant 20 minutes.

P_de_terre_espatarr_es__macro_

La peau devient alors croustillante.
Le cœur est fondant, les bords craquants...
C'est une recette parfaite qui change des classiques pommes vapeur, pommes frites, pommes duchesse... etc. Et puis vous venez d'apprendre un mot de patois !

P_de_terre_espatarr_es_a

Vous voulez imprimer la recette ? 



Faire son compost, c'est si simple !

Le compost ? Quelle horreur... entre les odeurs, les bestioles....
Oh, j'ai été moi aussi très longtemps pleine d'à priori, je vous rassure. Que d'années perdues à jeter dans des sacs plastiques les déchets végétaux de ma cuisine... La page est tournée, je composte ! Et mon jardin m'en remercie. La nature toute entière, d'ailleurs, je n'hésite pas, puisque cela fait toujours moins de sacs dans les décharges !
A côté de mon évier il y a toujours une drôle de boîte en plastique [ 2 autres sont en réserve, quand il pleut trop pour aller au jardin  vider la première ], avec un couvercle.
Et tout ce qui peut se recycler y finit sa première vie pour en commencer une autre.

Bac_Compost_quotidient

Épluchures certes, mais aussi pelures de bananes coupées au ciseau, miettes de pain et marc de café, herbes bues en tisane, mouchoir en papier [ le coton est une fibre végétale], coquilles d'œufs que je broie dans ma main, restes de pâtes, cheveux détachés de la brosse, croûtes de fromage, boîtes à œufs en carton sans couleur, que j'humidifie avant de le découper en petits morceaux... Si vous avez un animal domestique jetez y les boules de poils. Bref on peut composter largement !

Vous habitez un immeuble et n'avez qu'un balcon ? Faites donc comme ma fille ;
Un gros pot de terre cuite, une couche de terreau, les épluchures au-dessus, à nouveau un peu de terreau et ainsi de suite. Recouvrir d'une bâche sombre, remuer régulièrement le tas, pour que les bactéries prolifèrent et digèrent toute la nourriture.


Quand ma boîte est pleine je vais au fond du jardin, entre deux arbres [ très heureux de ce traitement de faveur ! ] où mon ado aux muscles puissants avait creusé un grand trou. Quand mon compost était tout jeune j'y avais alterné couches de terreau et déchets. Maintenant que mon compost est "rôdé" je n'ai plus besoin de rajouter de la terre. ET IL N'Y A PAS D'ODEUR. Sinon celle de l'humus des sous-bois. C'est l'absence de produits carnés qui permet une décomposition inodore...
Un rajout suite à l'arrivée de nombreuses recherches Google "il y a plein de vers dans mon compost", soyez rassurés, ce sont eux qui font le travail et digérant les déchets ! Je remue à la fourche 2 à 3 fois par semaines le compost, pour que l'oxygénation soit optimale. Le volume initial diminue très vite, c'est impressionnant ! Un autre avantage du compostage est la diminution significative du nombre de sacs poubelles...
J'ai divisé mon trou en deux parties, sans séparation en dur, et je laisse une partie mûrir tranquillement sans y rajouter d'épluchures fraîches. Je recouvre mon trou d'un grillage, pour éviter une chute malencontreuse ou que les oiseaux ne viennent s'y nourrir... Comme la saison a été très pluvieuse j'ai planté quelques pieux et les ai bâchés pour éviter que mon compost ne se transforme en mare. Pour la photo... pas facile de photographier un trou...

Compost_le_trou

Suivant la température ambiante le compost se fera plus ou moins rapidement. Quand le compost "isolé"  est bien noir je le mets en tas dans un coin du jardin et je le recouvre d'une petite bâche en attendant de l'utiliser. En quelques semaines, surtout lors de la saison chaude, le compost est prêt. Il est alors presque noir, pas trop humide. De l'or pour les plantations ! L'œuvre au noir des alchimistes modernes ,écologiques...

Compost_pr_t

Les trépidantes aventures de mon mini potager, ici !

Par CookEco - Mon mini potager - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

La création de mon mini potager

Je ne sais pas vraiment quand j'ai pris la décision de transformer une partie de mon jardin d'ornement pour lui donner la mission de nourrir un peu plus que mon esprit. Je crois que je me sentais un peu inutile dans ma vie, tout simplement. Créer un potager, pour moi,  ce fut décider de vivre des rapports bien différents de ceux d'humain à humain. Ne plus entendre de simples paroles, mais saisir la terre à pleines mains, la humer, l'aimer aussi. J'aime ses vers de terre, j'aime son odeur, j'aime remuer mon compost. Et j'aime m'agenouiller au sol pour regarder les semis affleurer de la terre brune.

1_radis_23_mars__pousse_

Il m'a fallu tenir compte de sa configuration en L, arracher les arbustes, en replanter certains, scier les racines trop profondes, trier les cailloux, pelleter, fourcher...

Le_jardin__avant_apr_s

Mes ados m'ont vue errer en combinaison vert pomme, les cheveux collés de transpiration, les ongles définitivement rayés et noircis. J'avançais. Mes vacances étaient studieuses ! J'ai parfois eu les larmes aux yeux en retrouvant un petit soldat égaré, j'ai maudit les ouvriers d'avant, qui avaient enfoui leurs gravats dans la terre... Quelques ampoules et courbatures plus tard, un manche de bêche neuf, mon futur jardin potager était prêt. Sur une profondeur de 30 cm la terre était ameublie, débarrassée de ses cailloux, enrichie de compost.

1_Potager___les_trouvailles_

A peine terminé, j'ai semé mes premiers radis, transplanté mes salades, qui attendaient parmi les aromates d'avoir un peu plus d'espace ! Et quand la grêle a ravagé mes jeunes plants j'ai ressenti en moi ce que des générations de paysans ont du vivre. J'ai eu mal. 6m2 ce n'est rien, mais ce n'était pas une question de surface, mais d'accompagnement dans les déchirures portées par des feuilles pleines de vie.

Gr_le_16_avril

Et aujourd'hui ? Et bien je vais prendre mon café au petit matin devant les rangées de semis, je pulvérise d'eau les petits pots où les graines percent...
Je souris devant les minuscules feuilles des carottes qui ressemblent déjà à de la dentelle...

Je regarde le ciel.

J'apprends la patience.

Les trépidantes aventures de mon mini potager, ici ! 

Par CookEco - Mon mini potager - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

30 avril 2009

Il est né...

... mon p'tit potager !

Le_potager__

Bienvenu dans l'aventure de la création de mon jardin potager de 6m2. Certains vont rire, mais quand on habite la belle ville de Toulouse, il n'est pas facile de disposer de beaucoup de place. Mon jardin mesure 4Om2 plein sud... mais j'ai une terrasse couverte ombragée d'un cep de vigne, et pour me protéger des ardeurs du soleil et des vues plongeantes des immeubles avoisinants j'y avais planté un cerisier et quelques arbustes. Or, un arbre, ce ne sont pas que des branches... ce sont aussi des racines ! Mes voisins ayant également de beaux arbres, cela fait beaucoup de racines dans la terre... Ma ville étant particulièrement chaude l'été le système radiculaire des arbres y est assez développé, toujours à la recherche d'eau ! D'où le choix cornélien ; "arbres, racines et ombre" ou "vrai potager et sècheresse" ? Les deux devront apprendre à cohabiter. Vive mon mini potager !
Antipasti_aubergines__c_
Je rêvais depuis longtemps de faire pousser quelques légumes, en culture biologique, et j'étais déjà la reine des poivrons et des tomates-cerises en pot ! Hier nous avons mangé nos premiers radis... assaisonnés d'une pointe de fierté et de beurre de fanes...
Je fais également mon compost [i une note à ce sujet, parce que c'est vraiment dommage de ne pas retraiter tous nos déchets qui se décomposent en fournissant un excellent engrais gratuit.  Ma fille en fait un sur le balcon de son immeuble, au 8ème étage... alors... ]

J'ai également un petit coin réservé aux plantes aromatiques, quand même ! Mélisse, menthe, thym, ciboulette, coriandre et basilic y sont heureux.

Maintenant que mes 4 enfants sont grands je pouvais enfin occuper le terrain ! En laissant quand même de quoi disposer une grande table pour accueillir les amis les soirs de barbecue. Bref, comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessus, je n'ai pu m'octroyer que 6m2. Et cela suffit pour l'instant à mon bonheur.
Prochaine note ; la création du potager. Un suave mélange de cailloux, de courbatures et d'ampoules...

Je ne voudrais pas inonder de mails les gentils admirateurs de mon blog qui se sont abonnés à ma newsletter, en y attendant une recette de cuisine et non un suivi de mon potager, et je publierai donc les notes de la catégorie "Mon mini potager", qui vous permettront d'admirer la pousse de 2 mm de mes carottes, en décochant l'envoi d'un mail...

Les trépidantes aventures de mon mini potager, ici !

Par CookEco - Mon mini potager - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags :

Radis au beurre vert

Mes premiers radis sont là ! Pour fêter leur craquante fraîcheur rien de mieux qu'un bon pain de campagne un peu grillé et du beurre vert... vert fane !

Radis_au_beurre_vert__A_

Quand vous avez la chance de pouvoir avoir un potager [ attendez-vous à une note sur la création de mon minuscule potager de ville...  6 m2 de bonheur optimisé ... ], bref, quand vous avez des radis tout frais, qui ont connu moult averses, leurs fanes sont parfaitement tendres... aussi douces que de la salade !

Les_radis
Radis_lav__

Il suffit de hacher les fanes, après les avoir soigneusement lavées, et de les mélanger intimement à un peu de beurre.

Radisbeurre_de_fane_

J'ai utilisé du beurre aux cristaux de sel... une merveille que ces petits grains qui croustillent en bouche !
Et pour accompagner cette entrée, j'ai poursuivi le repas tout de vert vêtu, avec un Ragoût de pâtes, mais cuisiné au pistou.

29 avril 2009

Crumble aux fruits rouges

L'été doit arriver [ mais si, il faut y croire ], et, avec lui, les premières cerises, alors même que l'on trouvera encore de délicieuses fraises sur le marché. En attendant ce moment de choix, j'ai décidé de faire de la place dans mon congélateur et de cuisiner les cerises du jardin, de l'an passé, qui  m'attendaient déjà dénoyautées.  Quant aux framboises elles étaient elles aussi toutes gelées...
Quel délice que ce crumble acidulé et doux, aux fruits fondants, à la croûte croustillante, servi tiède, accompagné d'un peu de crème fraîche. Il sera encore meilleur à la saison des fruits rouges frais !

Crumble_de_fruits_rouges_a_

Ingrédients
125g de beurre froid
100g de farine
1 verre de flocons d'avoine+ 1/2 verre pour saupoudrer
50g de sucre + 50 g de sucre pour les fruits
Fraises, framboises, cerises [ 250g de chaque, mais à doser suivant le goût ]

Crumble_de_fruits_rouges__fruits_

Préparer la pâte en frottant avec les doigts le beurre froid coupé en petits dés, avec le sucre. Rajouter la farine puis les flocons d'avoines.

Crumble_de_fruits_rouges__pate_

Laver les fraises, les équeuter seulement après, afin que nulle eau n'y pénètre et les couper en 2 ou en 4, suivant leur taille.
Mélanger les trois fruits dans un plat à gratin et les saupoudrer de sucre.
Recouvrir de grosses miettes de crumble. Saupoudrer de flocons d'avoine.

Crumble_de_fruits_rouges__pr_t___cuire_


Mettre à four chaud pour environ 35 minutes.


Crumble_de_fruits_rouges_cuit

Les fruits vont laisser de grosses bulles de sirop rouge se glisser de ci delà entre les trouées du crumble dans une odeur exquise.
Comme j'ai utilisé des fruits congelés ils ont rendu beaucoup de jus, il faudra en tenir compte pour le service... une écumoire est alors très pratique !

Crumble_de_fruits_rouges_b

Servir tiède, avec un pot de bonne crème fraîche...

Crumble_de_fruits_rouges__macro_


Vous voulez imprimer la recette ?