Mes recettes à 3 francs 6 sous [ça fait combien en € ? ]

L'imagination, c'est économique ! Et il n'y a pas de honte à avoir à transcender des poêlées de légumes surgelées...

21 juillet 2009

Tian ; une leçon de bonheur

"Quand on regarde hâtivement une chose belle - et toutes les choses vivantes sont belles parce qu'elles portent en elles le secret de leur prochaine disparition - on a envie de la prendre pour soi. Quand on la contemple avec la lenteur qu'elle mérite, qu'elle appelle et qui la protège un instant de sa fin, alors elle s'illumine et on n'a plus envie de la posséder : la gratitude est le seul sentiment qui réponde à cette clarté qui entre en nous." [ Christian Bobin ]

Ingr_dients

Il faut peut-être en avoir semé les graines. Et s'être agenouillé devant la terre brune. Il faut avoir eu le cœur serré de joie devant la tige et les yeux éblouis par les fleurs presque insignifiantes. Et un jour, avec un geste empli de gratitude, on saisit ce cadeau et on en a envie de l'offrir à l'autre.

Ingr_dients_a

Ingrédients
2 aubergines
4 tomates
3 courgettes
1 poignée de basilic, quelques sommités de thym
1 petit oignon rouge
Feuilles fraîches de vigne [ facultatif ]
Huile d'olive

Tian_a

Le tian, c'est la saveur intacte des légumes qui ont cuit à l'étouffé, qui se gorgent de parfums et offrent au palais attentif un goût de soleil.
Faire revenir très doucement l'oignon rouge en fines lamelles. En recouvrir le fond d'un plat rond qui aura besoin d'un couvercle adapté afin de ne pas dessécher les légumes lors de la cuisson.

Tian_1

Tian_2

 

                                                                           Alterner des rondelles d'aubergines non pelées, des tomates épépinées et des courgettes.
Saler et poivrer.
Recouvrir de feuilles de basilic, déchirées en grands morceaux avec les doigts. Verser un filet d'huile d'olive et recommencer les couches.
Pas d'ail, au parfum trop puissant.
Recouvrir le tout de feuilles de vigne fraîches, disposer quelques sommités de thym et un peu d'huile d'olive. Recouvrir le plat de son couvercle et laisser cuire une heure à four moyen-chaud.
Juste avant de servir faire s'écouler l'excès de jus [ les gourmands le verseront dans un verre et s'en régaleront ].

Tian_b

Accompagner de pommes vapeur ou de céréales.
Proposer un peu de parmesan dont chacun effilera à son goût quelques copeaux fins sur les légumes fondants et brûlants.

Vous voulez imprimer la recette ?


06 juillet 2009

L'aubergine et son potager carré

Je ne peux garder pour moi la belle histoire de l'aubergine qui a choisi de vivre au sein de mon potager carré. 

Aubergine_r_capitulatif_pousse

Le mot vient du catalan "albergina", issu de l'arabe "al badinjan"... lui même emprunté au persan. L'histoire de France au travers d'un légume !
En vraie citadine je ne l'avais jamais vue pousser et il m'arrivait de me demander à quoi pouvait bien ressembler cet "arbre à légume". Et bien je sais maintenant ! Tous les matins je vais regarder ce beau légume lisse et brillant, qui gonfle à vue d'œil dans sa robe de  satin mauve. Intriguée par son allure très suggestive, j'ai fini par apprendre que je n'avais pas été la seule à lui trouver un petit air très érotique ; son surnom occitan est "viet d'ase", "le sexe de l'âne".

Aubergine_r_capitulatif_fruitFeuille_aubergine_26_juin_taille

Toujours est-il que l'aubergine apprécie de vivre au creux de son potager carré, dont la terre  avait été au départ bien enrichie de fumier et de compost.

Je l'arrose fréquemment, ce légume ayant des feuilles grandes comme 2 à 3 fois ma main qui indiquent clairement quand elles ont soif en se repliant légèrement.

Potager_carr__r_capitulatif_3_juillet__a


Les trépidantes aventures de mon mini potager, ici !
et toujours sans newsletter pour les notes de cette catégorie !

Par CookEco - Mon mini potager - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

02 juillet 2009

Les pizzas de la mauvaise mère

Rien n'est plus jouissif qu'une bonne conscience achetée. Et je vous assure que ces pizzas sont parfaites pour cela.
Il vous faudra d'abord être attentif au contexte ; avoir une ado qui vient de fêter ses 18 ans, qui travaille pour la première fois de sa vie en étant rémunérée, et une mère qui pratique tout ceci [ les 18 ans et le travail ] depuis moult années.  Suffisamment pour en retirer, elle, le subtil bonheur des congés payés. Qu'elle a l'intention de passer au guidon de sa moto. Sans ado derrière.

Mauvaise_m_re

La mère doit avoir un peu de mauvaise conscience en stock, sinon elle n'aura aucun plaisir à préparer ces pizzas en chantonnant pour en acheter un peu. De la bonne et solide. Conscience.

Pizza_a

Ingrédients
Farine [ quantité nécessaire suivant le nombre de repas que doivent racheter ces pizzas, pour moi 500g ]
2 sachets de levure boulangère sèche ou 1 cube de levure fraîche
Huile d'olives et herbes de Provence
Quelques cœurs d'artichauts [ pour la part de l'artisan pizzaïollo ]
Olives noires dénoyautées [ si si, c'est encore mieux ]
Sauce tomate [ bolognaise, le plaisir procuré à l'ado étant proportionnel au poids de la conscience à soudoyer ]
Fromage râpé + Roquefort + chèvre + mozzarella [ non, pas de cholestérol en vue pour ses 18 ans ]
Crème fraîche

Préparer la pâte à pain, en rajoutant de l'huile d'olive et des herbes de Provence à la farine et à la levure. Quand la pâte est souple l'étaler sur deux grands plaques de cuisson juste farinées. Recouvrir d'un torchon blanc [ indispensable à la beauté des pâtes qui lèvent doucement ].

Pizza_p_te

Une heure après, ou tout de suite après si vous êtes pressés, étaler sur l'une ;

Pizza rouge : sauce tomate, gruyère, mozzarella, olives noires [ toujours après le fromage, pour que leur noirceur se détache bien]. Napper d'un filet d'huile d'olive. Pour votre part à vous rajoutez quelques cœurs d'artichauts et une persillade. Attention à bien séparer du reste de la pizza  cette abomination.

Pizza_rouge

Pizza blanche : crème fraîche, Roquefort, chèvre, gruyère, olives noires. Et le filet d'huile d'olive.

Pizza_plaque

Glisser pour 20 minutes dans un four déjà très chaud, en baissant la température dès le début de la cuisson , et c'est prêt.
De quoi nourrir 8 personnes.
Passez à table et autorisez l'ado à y goûter. Savourez doublement la vôtre.

Chantonnez en pensant aux gorges du Verdon, à Avignon, à votre liberté sur les routes du Sud.
Et découpez des parts de pizzas que vous emballerez individuellement  dans du film plastique.

Pizza_mauvaise_m_re

Quand elles seront froides vous les glisserez dans le congélateur en comptant combien de repas vous avez admirablement concoctés pour votre ado qui rentrera épuisée et affamée de son travail.
Pendant que vous serez à la terrasse d'un café à siroter un Perrier en attendant que l'on vous serve une salade composée qu'un merveilleux cuisinier aura préparée pour vous...

29 juin 2009

Tarte à la ciboulette, miroir au basilic

Ciboulette, basilic, oh que j'aime vos parfums verts ! Basilic_r_capitulatif
Et je ne pouvais créer tarte plus parfumée que celle que je vous présente aujourd'hui. J'en suis fière, je vous assure qu'elle vaut la peine d'être réalisée.
Sur la pâte moelleuse au parfum de pistou, un lit crémeux et très frais, le flanc à la ciboulette, et le léger miroir de gelée citronnée au basilic relève la douceur juste comme il le faut. Une balance des goûts que j'aime. 
Le basilic aime la patience, les soins attentifs, la fraîcheur, puis le soleil. Il faut savoir doser le tout... Regardez...
Semées mi-mars, les graines fines du basilic ont reçu tous les jours une pulvérisation d'eau. Deux mois plus tard, plantules encore minuscules, elles se sont ragaillardies prudemment dehors, mais rentrées le soir à l'abri des températures trop fraîches.
Quand le soleil a décidé qu'il était temps de stationner plus près de notre planète j'ai planté mes godets en terre. Et les ai parfois chapeautés d'un chapeau-tupperware pendant les nuits... Protection obligatoire contre les nuits vraiment fraîches et les escargots qui raffolent eux aussi du basilic !
Ma patience me récompense aujourd'hui, où de beaux bouquets embaument un peu partout mon jardin.
La ciboulette est quand même plus simple à cultiver : vivace à la floraison superbe elle ne demande qu'à être taillée régulièrement pour prospérer. Dont acte !

Tarte___la_ciboulette_effet_miroir

Ingrédients
1 beau bouquet de basilic
1 beau bouquet de ciboulette
3 feuilles de gélatine
1 jus de citron
1 ramequin de pistou
1 bol de biscuits salés pour l'apéritif [ les plus simples, sans fromage ]
1 ramequin de flocons d'avoine + une petite poignée
4 œufs
2 c à soupe de crème de riz
1/2 l de lait

Tarte___la_ciboulette__miroir_de_basilic_A

Le miroir au basilic
Faire tremper 3 feuilles de gélatine dans de l'eau froide, puis les dissoudre dans 1/4 de litre d'eau très chaude. Rajouter 1 jus de citron. Mixer très finement le basilic et le mélanger à l'eau citronnée. Filtrer le liquide obtenu en gardant la pâte de basilic qui se trouve dans la passoire. Laisser refroidir.

Miroir_de_basilic_ingred

La pâte au pistou
Mixer les biscuits apéritifs avec le pistou, rajouter la pâte de basilic restant de la gelée préparée ci-dessus et les flocons d'avoine. Rajouter un filet d'huile d'olive.
Tasser la pâte obtenue dans un moule à manqué tapissé de papier sulfurisé. Direction le congélateur pendant la préparation du flanc de ciboulette.

Tarte_ingred

Le flanc de ciboulette à la crème de riz
Mixer au mixer plongeant le lait chaud, les œufs et la ciboulette. Rajouter la crème de riz. Ne pas saler [ le fond de tarte contient du pistou, qui l'est déjà ] mais bien poivrer.

Sortir le moule du frigo, saupoudrer la pâte de quelques flocons d'avoine, l'appareil étant très liquide ils l'empêcheront de fuir vers le fond.
Enfourner pour 45 minutes.

Flanc_de_ciboulette

Quand la tarte a cuit et est encore chaude, déposer une assiette et un poids au-dessus, en son centre, afin de créer un creux où verser la gelée de basilic. [ Mon miroir au basilic s'est avéré assez fin. Le creux n'était  certainement pas assez profond,  ou j'aurais du attendre le refroidissement complet du gâteau pour y verser la gelée ? Toujours est-il qu'une partie a été absorbée par la pâte. C'est juste une question d'esthétique !  ]

Attendre que le gâteau ait tiédi refroidi et verser la gelée de basilic. Laisser au frigo une nuit.

Miroir_de_basilic_se_verse

Servir très frais.

Tarte___la_ciboulette__miroir_de_basilic___aa

Sincèrement, ce gâteau est une merveille de parfums !

Tarte___la_ciboulette__miroir_de_basilic_si_frais

Si vous aimez les tartes salées fraîches et parfumées, allez donc aussi voir mon crémeux de poivrons...

Vous voulez imprimer la recette ?
oh oui... et j'en attends de vos nouvelles !


Un an... Il y a un an, à la faveur de quelques semaines passées chez moi, l'idée de ce blog de cuisine germa : biographie en couleur, roman-photo moderne de mon carnet de recettes familiales. Ici, je joue ; à agrémenter mon quotidien d'épices, à  faire réduire longuement mes journées parfois trop longues. Je joue, en gardant en mémoire les repas que je mitonnais pour mes enfants, quand ils étaient encore tous les quatre à la maison. Sur le tableau noir de la cuisine, le menu du jour était écrit sous forme d'un rébus. Tarabiscoté parfois ! Mais ils arrivaient toujours à décrypter le message... parfois aidés par les odeurs.
Quant à moi je ne manque jamais de regarder par quel biais certains se sont égarés sur mon blog de petite fourmi... Que cherchait donc celui qui tapa cette recherche Google ; "yeux gras bouillon viande campagne historique"... Quelle déception certainement en arrivant ici ! Qu'importe, j'ai quelques fidèles visiteurs qui me laissent parfois un petit message fort encourageant, quelques passants silencieux qui font une longue pause avant de reprendre la route.

Je voulais aujourd'hui vous remercier de votre fidélité.

Merci de me faire voyager dans vos pays lointains... les statistiques géographiques de Canalblog, agrémentées de drapeaux,  sont un pur bonheur !

Cook_Pays


Merci aux 61 inscrits à ma newsletter.

Merci à ceux qui viennent ici pour la première fois et y reviendront peut-être...

27 juin 2009

Crème de tomate

Quelle chance parfois de pouvoir offrir une simple assiette composée en guise de repas ! La simplicité des produits qui la composent ne doit pas empêcher de jouer un peu en cuisine ! Ce ne sont donc pas des quartiers de tomates qui ont apporté une note de couleur, mais des petites tasse de crème de tomate, au rose amusant, décorées de leur peau translucide et croustillante.

Cr_me_de_tomates_a

Ingrédients
Brousse fraîche
Tomate mûre à point [ ça y est, elles arrivent dans le Sud ! ]
Herbes fraîches ou de Provence [ une pointe ]

Inciser d'une petite croix les tomates lavées, les plonger dans de l'eau bouillante puis les rincer à l'eau froide. Peler les tomates en gardant leur peau. Déplier les pétales de peau et les déposer dans une assiette. Les passer au micro-ondes, par périodes de 30 secondes [ la puissance de ces appareils est très variable, chacun doit surveiller ]. En quelques minutes elles deviennent croustillantes.

Cr_me_de_tomates_aa

Cr_me_de_tomates_ingred
Mixer la Brousse et la chair des tomates, qui ont été épépinées. 
Goûter et relever d'herbes à volonté, ou d'une pointe de Tabasco. En remplir des tasses à café ou des ramequins et laisser au frais.

L'assiette composée ;
asperges, champignons crus, lamelles de fromage, amandes grillées, tomates confites, olives farcies au poivron, crème de tomates, feuilles de salade et billes de pastèques.
Servir avec une vinaigrette bien relevée, et du bon pain frais. Et pour les non végétariens proposer du jambon en tranches fines...

Assiette_compos_e

A grignoter dans la douceur du soir, au chant des cigales [ ou des grillons ! ]. Pour ceux qui n'en n'ont pas, un CD de musique des champs fera l'affaire !

Vous voulez imprimer la recette ?  


25 juin 2009

Pita rucola

Star des mets italiens, qui dit « roquette », dit en Italie « rucola, huile d’olive, ail, parmesan, fromage de chèvre, pignons de pin, jambon cru... »
Mais moi, aujourd'hui, je me contenterai pour l'accompagner d'huile d'olive et de pâte à pain aux graines de Tournesol. Le principe d'une pizza calzone, en forme de chausson. Qui peut le moins pourra le plus... La roquette pousse très bien dans nos jardins et je ne saurais trop conseiller d'en semer à tous ceux qui aiment son parfum.
Les Égyptiens, les Grecs et les Romains attribuaient à la roquette de nombreuses vertus médicinales, dont celle d'être aphrodisiaque. Dans l'antiquité, elle était consacrée à Priape, dieu des jardins, de la fécondité et de la reproduction [dont l'emblème était le phallus]. On la plantait au pied de sa statue et on recommandait aux maris « paresseux » de consommer ses feuilles crues et ses graines. Cette réputation n'a pas échappé aux autorités religieuses qui, au Moyen Âge, interdisaient de la cultiver dans les jardins des monastères [ ouf, j'ai un jardin de ville ! ].

Pita_rucola__b_

Ingrédients
Pâte à pain [farine de campagne ]
Graines de tournesol
Huile d'olive
Roquette

Pita_rucola_ingred

J'ai prélevé quelques boules de pâte à pain, une fois qu'elle a déjà levé, au stade du "dégazage" [ voir ici, le pain en cocotte ].
J'ai rajouté une petite poignée de graines de tournesol, et aplati le plus finement possible la pâte.
Il suffit d'y déposer une poignée de feuilles de roquette, d'arroser d'un filet d'huile d'olive et de replier en chausson, par deux fois. Aplatir à la paume de la main et fariner légèrement.

Pita_rucola_levage

Ensuite, recouvrir d'un linge blanc [ c'est si beau en cuisine, le blanc, avec cette douce odeur de levain ] et Pita_rucola_cuissonoublier jusqu'au moment du repas.
Pour moi, une heure.

Faire chauffer très peu d'huile d'olive dans une poêle et faire cuire les pita à couvert, dix minutes sur chaque face.

Le pain croustille, la roquette développe son parfum de noisette... vraiment, les Italiens ont une cuisine toute en saveurs !

Pita_rucola__a_

Ceux qui préfèrent feront une pâte à pain "blanche", leur pita sera alors beaucoup plus fine.

Pita_rucola__aa_

Vous voulez imprimer la recette ?

24 juin 2009

Ode aux primeurs, pour fêter l'été

Avez-vous besoin de vitamines, carotène, potasse, et tutti quanti ? Et de saveurs ? P_de_terre_du_potager_main
Alors allez donc au marché de plein vent, puis préparez-vous à faire un détour par votre potager. Armé de votre blanche main.
Qui ne va pas le rester longtemps.
Blanche.

1) P de terre, poivrons et pois mange tout

Enfoui en terre en mars, le tubercule a fini par pointer quelques feuilles vertes en avril, allongé ses tiges -queP_de_terre_du_potager__terre_ j'ai buttées consciencieusement- en mai, puis a fleuri en juin. A ce moment là, je sais qu'en plongeant ma main dans la terre je ramènerai quelques jolies Pois_mange_toutpommes de terre à la peau translucide et au goût fabuleux !

Comment font-ils, dans les supermarchés, pour nous proposer tout au long de l'année ces p. de terre insipides ? Ou alors il faut investir dans des variétés qui sont tout bonnement hors de prix.

Rincer les p. de terre, ne pas les peler, et les faire blanchir cinq minutes dans de l'eau bouillante [ pas de démarrage dans l'eau froide, pour ne pas perdre de vitamines ].
Puis les déposer dans un fait-tout, avec une pointe d'huile d'olive, les saupoudrer de fleur de sel, de sommités de thym frais, et couvrir le récipient.

Elles vont cuire ainsi, à l'étouffé, et leur peau se parera d'un joli vernis salé.

Les pois mange-tout sont blanchis deux minutes, guère plus, puis refroidis immédiatement à l'eau glacée.  Ils rejoindront au dernier moment les poivrons, qui reviennent à feux doux dans un peu d'huile d'olive. C'est tout. C'est simple, et c'est tellement bon.

P_de_terre_du_potager__a_

2) Poêlée d'abricots, crème fouettéePo_l_e_d_abricots__fruits_

Les abricots que j'ai choisis viennent de Perpignan, et ils étaient vendus 1,50€ le kilo. Alors que leurs confrères frôlaient les 3€. Pourquoi ? Parce qu'ils avaient quelques défauts. Mais si, regardez bien la photo, ces petites excroissances de peau grisâtres.... et bien cela suffit à en réduire leur prix de moitié. Je crois que les consommateurs sont tombés sur la tête à vouloir des fruits calibrés et sans aucune trace des effets de la nature.
Rincés et débarrassés de leurs noyaux, je les ai fait revenir dans un peu de beurre et les ai servis bien chauds, accompagnées d'une crème fouettée vanillée et de quelques amandes grillées.
Que du bonheur.

Po_l_e_d_abricots__a_

Po_l_e_d_abricots_b

22 juin 2009

Quelle guigne !

Le clafoutis, quand il échoit à la guigne, permet de réconcilier tous ceux qui  -comme moi - n'aimaient pas trop le "doucereux" de ce dessert. Grâce à la guigne, merveilleuse cerise vermillonne à la chair pâle et acidulée, me voici raffolant du clafoutis ! Découverte grâce à un collègue qui m'en amena de pleines poignées, j'ai suivi son judicieux conseil "fais donc un clafoutis"...

Clafoutis_de_guignes__a_

Ingrédients
des guignes
40g de farine tamisée
30g de Maïzena
50g de sucre
2 œufs
1/4 de l de lait
1 c à moka de levure
Vanille

guignes

Après avoir tenté d'utiliser mon outil dénoyauteur, j'ai compris que fendre d'un coup de couteau la guigne pour en retirer le noyau était vraiment la solution.
Les amateurs du merveilleux parfum apporté par le noyau [ je conteste cette affirmation ! ]  pourront les faire infuser dans le lait . Par pitié, pas de noyau dans le clafoutis !
Remplir jusqu'à mi-hauteur les moules avec les guignes.

Clafoutis_de_guignes_moules

La pâte se prépare au fouet, en débutant par les œufs et le sucre, poursuivre avec farine, maïzena et levure, puis  délayer avec le lait. Remplir les moules... presque jusqu'en haut. Et le presque est important !
Laisser cuire presque 45 minutes, même pour des moules individuels.
Après la cuisson saupoudrer de sucre vanillé et rappeler la blancheur des pétales du cerisier en poudrant de sucre glace.
Servir frais, mais non glacé.
Et découvrez la merveilleuse texture douce et sucrée du clafoutis que vient bousculer la pointe acide de la guigne...

Clafoutis_de_guignes__b_

Vous voulez imprimer la recette ?

Par CookEco - Les gâteaux - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

19 juin 2009

Émotion [ fleur de courgette farcie ]

Merci au soleil, merci à la terre, merci à la vie qui renaît au printemps. Ce plat est un hommage à ce légume si commun, la courgette, mais dont la fleur se transforme en une fête rare quand elle est cuisinée. Parmi les ingrédients, ne figure pas l'essentiel : l'amour de cette plante au sein de son potager. Il faut l'aimer, lui parler et la remercier de vous offrir des douceurs si belles, presque magiques.

Fleurs_de_courgette_farcies__a_


IngrédientsFleurs_de_courgette_farcies__cueillette_

Quelques fleurs de courgette et leurs bébés légumes
Ciboulette, une petite botte
4/5 petites feuilles de basilic
1 sommité de thym
1 petite échalote
Quelques brins de persil
1 toute petite gousse d'ail
1 belle tranche de pain rassis

Pour blanchir les bébés-courgettes, les tremper quelques minutes dans un verre d'eau bouillante. Fleurs_de_courgette_farcies__bain_

Préparer la farce.

Couper en cubes du pain rassis -du vrai pain, de campagne - et l'humecter de lait.
Ciseler la ciboulette qui perle de fraîcheur, les petites feuilles de basilic.
Fleurs_de_courgette_farcies__la_farce_Mélanger le pain , l'échalote hachée, et les herbes.
Une pointe de sel et de poivre. Pas trop, la farce doit rester très fine, pour être l'écrin de la fleur de courgette, au goût si subtil.

Écarter les pétales des fleurs et sectionner le pistil [ qui est amer ] d'un coup d'ongle. Remplir le cœur de farce en défroissant les pétales, aussi doucement qu'un jeune marié ému soulèverait les voiles de sa jeune épousée. Replier les pétales et tordre légèrement le sommet.

Fleurs_de_courgette_farcies__fleur_farcie_

Entailler les bébés courgettes en éventail.
Fleurs_de_courgette_farcies__cuisson_Faire grésiller une noix de beurre salé jusqu'à ce qu'une merveilleuse odeur de noisette s'en dégage.

Et oui, le fameux beurre-noisette ne doit pas cette appellation à sa couleur, mais à son odeur !

Faire revenir doucement les fleurs et les courgettes, en les retournant.

Comme il me restait de la farce, j'ai ramassé quelques feuilles de vignes très tendres: elles se sont trempées dans un verre d'eau bouillante quelques secondes et oFleurs_de_courgette_farcies__bb_nt été farcies. Je les ai fait cuire très peu de temps, à la poêle.

Fleurs_de_courgette_farcies__la_vigne_

Chuttt...





Fleurs_de_courgette_farcies_aa_

C'est merveilleux...
Avant de savourer cette émotion j'ai amené mon assiette près du pied de courgette si généreux et l'ai remercié de son offrande.

Fleurs_de_courgette_farcies__merci_

Vous voulez imprimer la recette ? 

18 juin 2009

Soupe de melon

Quel délice que d'avoir enfin envie d'une entrée à déguster presque glacée ! Quel bonheur que ces fruits et légumes nouveaux qui nous aident à oublier cet hiver qui fut si long.

Soupe_de_melon__a_

Ce melon Galia est parfait pour finir ainsi : bien mûr, emballé dans de l'aluminium, il a séjourné dans la zone la plus froide du frigo.
Je l'ai ensuite pelé, évidé de ses graines et je l'ai mixé.
La soupe de melon aime le poivre et se passe fort bien de sel.
Je l'ai servie glacée, parsemée d'éclats de framboises. Quelques jeunes feuilles de basilic, et c'est un peu de l'été que l'on savoure...

Soupe_de_melon__macro_

Par CookEco - A l'apéritif ou en entrée - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,