Mes recettes à 3 francs 6 sous [ça fait combien en € ? ]

L'imagination, c'est économique ! Et il n'y a pas de honte à avoir à transcender des poêlées de légumes surgelées...

11 novembre 2010

A la fortune du peu, mon pot au feu végétarien

Jadis... bien sûr il faut avoir un certain âge pour comprendre ce mot... bref, disais-je, jadis, lors de mes années étudiantes, les fins de mois ressemblaient aux débuts de mois. Toujours trois francs [ ah, là, vous saisissez mieux ma notion du "jadis" ] six sous pour manger. Ce qui était bien peu.
Et c'est ainsi que j'ai appris à développer un goût affirmé pour la cuisine végétarienne.  Qui n'était pas du tout à la mode [ nous disions "in" ] à l'époque ... Et j'ai contaminé mes amis de fac. Car mon célèbre pot-au-feu fait à la fortune du pot... a traversé les années sans prendre une ride !

Pot_au_feu_v_g__bouillon

Ingrédients
Carottes, oignon, navets, poireaux, quart de chou blanc, branche de céleri et quelques gousses d'ail.Pot_au_feu_v_g___pices
Des pommes de terre, surtout pas roses, qui sont bien trop sucrées.
Un bloc d'emmenthal [  un bloc, pas un sachet ! ]
Des épices ; thym, laurier, branche de persil baies de genièvre et clous de girofle

Pot_au_feu_v_g__l_gumes

Piquer l'oignon de clous de girofle, laisser les gousses d'ail dans leur chemise, nettoyer les légumes.
Porter à ébullition une grande quantité d'eau, la saler et la poivrer.

Pot_au_feu_v_g__emmenthal

Déposer au fond de la cocotte [ en fonte chez moi ] le morceau de fromage, les légumes et les épices. Laisser cuire à couvert au minimum une heure. Le réchauffage est même préconisé pour que le fromage accroche un peu au fond et exalte le goût du bouillon.

Pot_au_feu_v_g__cuisson

Cela sent divinement bon...
Non, le fromage n'a pas fondu dans l'eau, il est toujours en bloc, mais mou maintenant.
Servir le bouillon brûlant et parfumé dans un verre, les légumes et une part de fromage dans une assiette. Poudrer de fleur de sel, présenter des cornichons, du beurre frais et de la moutarde.

Pot_au_feu_v_g__a

Quelques croûtons frits à l'huile d'olive feront merveille dans ce pot à la fortune du peu, merveilleusement nourrissant et qui réchauffe l'âme et le corps. Ceux qui le souhaitent feront cuire quelques vermicelles dans le bouillon...


14 septembre 2010

Gâteau salé de tomates au basilic

Même si ce ne fut pas une "année à tomates", le potager offre maintenant foison de belles tomates rouges. Pour changer un peu de l'ordinaire [ quel jardinier et quel cuisinier ne se pose pas la question de "quoi en faire" ? ] , voici un gâteau au yaourt, parfumé de basilic et truffé de tranches épaisses de tomates, pré cuites à la poêle, comme des tomates provençales.

G_teau_de_tomates_a

Ingrédients
4-5 belles tomates
1 yaourt nature
2 pots de yaourt de farine
1/2 pot de yaourt d'huile d'olive
Huile d'olive pour la cuisson des tomates et le moule
4 œufs
1 sachet de levure chimique
1 bouquet de basilic
Quelques herbes fraîches ou déshydratées
Chapelure de pain

Couper en tranches épaisses les tomates et les poêler à feu assez vif, jusqu'à ce qu'elles aient une belle coloration. Les saler pour qu'elles rendent facilement leur jus. Il sera facile, après d'enlever les peaux qui se détacheront toutes seules.

Tomates

Préparer la base d'un gâteau au yaourt, en remplaçant le beurre par l'huile d'olive, et en omettant le sucre, bien sûr ! Les œufs, entiers, seront rajouter en dernier.
Ciseler le basilic aux ciseaux, et mélanger les tomates, le basilic et d'autres herbes à votre gout dans la pâte à gâteau. Poivrer.
Verser dans un moule généreusement huilé [ attention, la pâte a un tempérament accrocheur ] et tapissé de chapelure de pain. Cuire 40 minutes à four moyen-chaud. Comme un gâteau !

G_teau_de_tomates_entier

Servir chaud ou froid ce gâteau bien parfumé et dont la texture est très moelleuse.

G_teau_de_tomates_b

Des déclinaisons sont possibles en rajoutant du parmesan ou du fromage râpé à la base du gâteau. En troquant les tomates par des lanières de poivrons rouges, des gros de dés de courgettes... La base du gâteau au yaourt est très conciliante !
PS ; recette faite et écrite avant une opération de la main droite, qui me laisse à ce jour encore incapable de couper une simple tomate !

Vous voulez imprimer la recette ?

 

08 février 2010

Croustilles de potiron et leur velouté pour s'y plonger

Même si je suis citadine, des légumes d'un potager campagnard finissent parfois dans ma cuisine. Pour une fois, ce ne sont pas mes collègues, mais ma voisine qui m'a offert la moitié de son potiron...
Aimant faire des repas complets sur un même thème, je vous propose de cuisiner un velouté [ banale soupe, mais dont la consistance soyeuse mérite ce mot ] de potiron et de grandes frites du même légume, parées de parmesan croustillant. C'est un vrai repas complet, au vu de l'utilisation de légumes, d'œufs et de fromage. Un laitage permet de compléter ce repas qui ne vous laissera pas sur votre faim.

Croustilles_de_potiron_a

Ingrédients
Potiron
Pommes de terre
2 œufs
Un peu de lait et de farine
Chapelure de pain rassis [ la chapelure "maison" est sans commune mesure avec l'industrielle... ]
Parmesan râpé, environ 1 bol
Sel, poivre, muscade, paillettes de piment
Coriandre fraîche [ quel parfum délicieux avec le potiron ! ]

Le velouté
Faire cuire 20 minutes dans très peu d'eau [ elle doit à peine recouvrir les légumes ] le potiron et les pommes de terre coupée en gros cubes.
Mixer au mixer plongeant et assaisonner de sel, poivre et muscade - en goûtant -.
Servir dans des grands verres dodus, en parsemant le velouté de coriandre fraîche juste coupée au couteau.

Croustilles_de_potiron_le_potiron

Les croustilles
Pendant la cuisson du velouté, tailler en très grosse frites [ 10 cm sur 2cm ] du potiron.
Les faire cuire 8 minutes maxi à la vapeur. Il ne faut surtout pas que les frites deviennent molles, mais qu'elles soient justes attendries. Tester de la pointe d'un couteau.

Croustilles_de_potiron_les_frites

Prévoir 4 assiettes creuses ;
-- les œufs battus avec un peu de lait. Saler, poivrer généreusement et pimenter.
-- le parmesan
-- la farine
-- la chapelure de pain

Croustilles_de_potiron_panage

Voiler toutes les frites de farine. Ensuite, les passer dans l'œuf, puis le parmesan. Recommencer l'opération mais cette fois-ci avec la chapelure. Il y a donc deux passages dans les œufs fouettés.
Faire rissoler dans une grande poêle avec de l'huile chaude. Les retourner à mi-cuisson, dès qu'une jolie coloration apparaît.

Croustilles_de_potiron_b

Servir les croustilles très chaudes dans une assiette où le verre de velouté les attend. Au choix chacun trempera, ou les mangera du bout des doigts.

Croustilles_de_potiron_macro

Vous voulez imprimer la recette ?

12 décembre 2009

Une tarte fromagée sans oeufs ni crème

L'hiver est bien là, qui nous donne envie de repas du soir rapides à faire [ il fait nuit si tôt ! ] . J'aime beaucoup les tartes salées, qui forment un repas complet, simplement servies avec une salade. J'ai changé ma très classique recette de tarte au fromage [ œufs, crème fraîche, fromage râpé ] et le résultat en est bien plus léger et savoureux à mon goût. Est-ce dû à l'utilisation de faisselle ? A l'absence d'œufs ? La cuisine reste un petit miracle au quotidien....

Tarte_fromag_e_a

Ingrédients
1 pâte feuilletée
3 variétés de fromage [ ici du Gouda au cumin, du Morbier et de l'Emmenthal ]
du fromage blanc en faisselle
poivre [ mais pas de sel ]

Tarte_fromag_e_p_te

Étaler puis piqueter le fond de tarte. Le recouvrir de quelques cuillerées de faisselle égouttée, et bien poivrer.
Recouvrir de lamelles de fromages ; l'emmenthal doit être tranché très fin, alors que le Morbier, à la pâte plus molle, supportera bien une certaine épaisseur.  Recouvrir d'une nouvelle couche de faisselle. Poivrer de nouveau.

Tarte_fromag_e_fromages

Le  Gouda au cumin a apporté la touche épicée, mais vous pouvez rajouter l'épice de votre choix [ cumin, curry, muscade... ]
45 minutes après la tarte est cuite. Moins gonflée que la recette classique, puisque les œufs font défaut, mais bien plus légère et parfumée en bouche.

Tarte_fromag_e_macro

Les variétés de fromages ne fondant pas de la même manière il est très agréable de manger cette tarte, où les parfums ne se mêlent pas complètement et se laissent retrouver à chaque bouchée.

Par CookEco - Plats végétariens - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 juillet 2009

Couronne de semoule à la tomate et crousti de roquette

Après avoir fait quelques bocaux de pesto de roquette, je n'ai pu résister à tenter d'en utiliser un peu... Mélangé à quelques biscuits il m'a permis d'obtenir des miettes parfumées qui ont relevé de croustillance la saveur moelleuse de la semoule.

Couronne___la_tomate_et_crousti_de_roquette_a

Ingrédients
Pesto de roquette [ ou de basilic ]
Biscuits apéritifs salés les plus simples voir photo, sans fromage, une poignée
1 l de lait
200g de semoule fine
1 pot de sauce tomate Arrabbiata voir photo [ aux piments, ou rajouter du piment à votre sauce ]
4 œufs

Faire chauffer le lait, verser la semoule en pluie et laisser cuire dix minutes à feu doux, en remuant constamment. Ne pas saler, la sauce est bien relevée. Hors du feu, rajouter le flacon de sauce et les œufs battus en omelette. Verser dans un moule huilé et faire cuire 30 minutes.


Couronne___la_tomate


Pendant ce temps mixer grossièrement les biscuits apéritifs et du pesto, jusqu'à consistance d'un crumble.
Faire doucement griller les grains obtenus dans une poêle.

crousti_de_roquette__1_

Démouler la semoule et parsemer le gâteau de crumble au moment de le servir.

Couronne___la_tomate_et_crousti_de_roquette__b

Accompagner ce plat très riche en saveurs d'une belle salade où quelques feuilles de roquette ou de basilic se seront glissées.
Ce gâteau de semoule est un vrai plat complet, que j'ai aimé tout autant chaud que froid. Une idée qui change des traditionnels cakes salés pour un pique-nique !

Vous voulez imprimer la recette ?


02 juillet 2009

Les pizzas de la mauvaise mère

Rien n'est plus jouissif qu'une bonne conscience achetée. Et je vous assure que ces pizzas sont parfaites pour cela.
Il vous faudra d'abord être attentif au contexte ; avoir une ado qui vient de fêter ses 18 ans, qui travaille pour la première fois de sa vie en étant rémunérée, et une mère qui pratique tout ceci [ les 18 ans et le travail ] depuis moult années.  Suffisamment pour en retirer, elle, le subtil bonheur des congés payés. Qu'elle a l'intention de passer au guidon de sa moto. Sans ado derrière.

Mauvaise_m_re

La mère doit avoir un peu de mauvaise conscience en stock, sinon elle n'aura aucun plaisir à préparer ces pizzas en chantonnant pour en acheter un peu. De la bonne et solide. Conscience.

Pizza_a

Ingrédients
Farine [ quantité nécessaire suivant le nombre de repas que doivent racheter ces pizzas, pour moi 500g ]
2 sachets de levure boulangère sèche ou 1 cube de levure fraîche
Huile d'olives et herbes de Provence
Quelques cœurs d'artichauts [ pour la part de l'artisan pizzaïollo ]
Olives noires dénoyautées [ si si, c'est encore mieux ]
Sauce tomate [ bolognaise, le plaisir procuré à l'ado étant proportionnel au poids de la conscience à soudoyer ]
Fromage râpé + Roquefort + chèvre + mozzarella [ non, pas de cholestérol en vue pour ses 18 ans ]
Crème fraîche

Préparer la pâte à pain, en rajoutant de l'huile d'olive et des herbes de Provence à la farine et à la levure. Quand la pâte est souple l'étaler sur deux grands plaques de cuisson juste farinées. Recouvrir d'un torchon blanc [ indispensable à la beauté des pâtes qui lèvent doucement ].

Pizza_p_te

Une heure après, ou tout de suite après si vous êtes pressés, étaler sur l'une ;

Pizza rouge : sauce tomate, gruyère, mozzarella, olives noires [ toujours après le fromage, pour que leur noirceur se détache bien]. Napper d'un filet d'huile d'olive. Pour votre part à vous rajoutez quelques cœurs d'artichauts et une persillade. Attention à bien séparer du reste de la pizza  cette abomination.

Pizza_rouge

Pizza blanche : crème fraîche, Roquefort, chèvre, gruyère, olives noires. Et le filet d'huile d'olive.

Pizza_plaque

Glisser pour 20 minutes dans un four déjà très chaud, en baissant la température dès le début de la cuisson , et c'est prêt.
De quoi nourrir 8 personnes.
Passez à table et autorisez l'ado à y goûter. Savourez doublement la vôtre.

Chantonnez en pensant aux gorges du Verdon, à Avignon, à votre liberté sur les routes du Sud.
Et découpez des parts de pizzas que vous emballerez individuellement  dans du film plastique.

Pizza_mauvaise_m_re

Quand elles seront froides vous les glisserez dans le congélateur en comptant combien de repas vous avez admirablement concoctés pour votre ado qui rentrera épuisée et affamée de son travail.
Pendant que vous serez à la terrasse d'un café à siroter un Perrier en attendant que l'on vous serve une salade composée qu'un merveilleux cuisinier aura préparée pour vous...

29 juin 2009

Tarte à la ciboulette, miroir au basilic

Ciboulette, basilic, oh que j'aime vos parfums verts ! Basilic_r_capitulatif
Et je ne pouvais créer tarte plus parfumée que celle que je vous présente aujourd'hui. J'en suis fière, je vous assure qu'elle vaut la peine d'être réalisée.
Sur la pâte moelleuse au parfum de pistou, un lit crémeux et très frais, le flanc à la ciboulette, et le léger miroir de gelée citronnée au basilic relève la douceur juste comme il le faut. Une balance des goûts que j'aime. 
Le basilic aime la patience, les soins attentifs, la fraîcheur, puis le soleil. Il faut savoir doser le tout... Regardez...
Semées mi-mars, les graines fines du basilic ont reçu tous les jours une pulvérisation d'eau. Deux mois plus tard, plantules encore minuscules, elles se sont ragaillardies prudemment dehors, mais rentrées le soir à l'abri des températures trop fraîches.
Quand le soleil a décidé qu'il était temps de stationner plus près de notre planète j'ai planté mes godets en terre. Et les ai parfois chapeautés d'un chapeau-tupperware pendant les nuits... Protection obligatoire contre les nuits vraiment fraîches et les escargots qui raffolent eux aussi du basilic !
Ma patience me récompense aujourd'hui, où de beaux bouquets embaument un peu partout mon jardin.
La ciboulette est quand même plus simple à cultiver : vivace à la floraison superbe elle ne demande qu'à être taillée régulièrement pour prospérer. Dont acte !

Tarte___la_ciboulette_effet_miroir

Ingrédients
1 beau bouquet de basilic
1 beau bouquet de ciboulette
3 feuilles de gélatine
1 jus de citron
1 ramequin de pistou
1 bol de biscuits salés pour l'apéritif [ les plus simples, sans fromage ]
1 ramequin de flocons d'avoine + une petite poignée
4 œufs
2 c à soupe de crème de riz
1/2 l de lait

Tarte___la_ciboulette__miroir_de_basilic_A

Le miroir au basilic
Faire tremper 3 feuilles de gélatine dans de l'eau froide, puis les dissoudre dans 1/4 de litre d'eau très chaude. Rajouter 1 jus de citron. Mixer très finement le basilic et le mélanger à l'eau citronnée. Filtrer le liquide obtenu en gardant la pâte de basilic qui se trouve dans la passoire. Laisser refroidir.

Miroir_de_basilic_ingred

La pâte au pistou
Mixer les biscuits apéritifs avec le pistou, rajouter la pâte de basilic restant de la gelée préparée ci-dessus et les flocons d'avoine. Rajouter un filet d'huile d'olive.
Tasser la pâte obtenue dans un moule à manqué tapissé de papier sulfurisé. Direction le congélateur pendant la préparation du flanc de ciboulette.

Tarte_ingred

Le flanc de ciboulette à la crème de riz
Mixer au mixer plongeant le lait chaud, les œufs et la ciboulette. Rajouter la crème de riz. Ne pas saler [ le fond de tarte contient du pistou, qui l'est déjà ] mais bien poivrer.

Sortir le moule du frigo, saupoudrer la pâte de quelques flocons d'avoine, l'appareil étant très liquide ils l'empêcheront de fuir vers le fond.
Enfourner pour 45 minutes.

Flanc_de_ciboulette

Quand la tarte a cuit et est encore chaude, déposer une assiette et un poids au-dessus, en son centre, afin de créer un creux où verser la gelée de basilic. [ Mon miroir au basilic s'est avéré assez fin. Le creux n'était  certainement pas assez profond,  ou j'aurais du attendre le refroidissement complet du gâteau pour y verser la gelée ? Toujours est-il qu'une partie a été absorbée par la pâte. C'est juste une question d'esthétique !  ]

Attendre que le gâteau ait tiédi refroidi et verser la gelée de basilic. Laisser au frigo une nuit.

Miroir_de_basilic_se_verse

Servir très frais.

Tarte___la_ciboulette__miroir_de_basilic___aa

Sincèrement, ce gâteau est une merveille de parfums !

Tarte___la_ciboulette__miroir_de_basilic_si_frais

Si vous aimez les tartes salées fraîches et parfumées, allez donc aussi voir mon crémeux de poivrons...

Vous voulez imprimer la recette ?
oh oui... et j'en attends de vos nouvelles !


Un an... Il y a un an, à la faveur de quelques semaines passées chez moi, l'idée de ce blog de cuisine germa : biographie en couleur, roman-photo moderne de mon carnet de recettes familiales. Ici, je joue ; à agrémenter mon quotidien d'épices, à  faire réduire longuement mes journées parfois trop longues. Je joue, en gardant en mémoire les repas que je mitonnais pour mes enfants, quand ils étaient encore tous les quatre à la maison. Sur le tableau noir de la cuisine, le menu du jour était écrit sous forme d'un rébus. Tarabiscoté parfois ! Mais ils arrivaient toujours à décrypter le message... parfois aidés par les odeurs.
Quant à moi je ne manque jamais de regarder par quel biais certains se sont égarés sur mon blog de petite fourmi... Que cherchait donc celui qui tapa cette recherche Google ; "yeux gras bouillon viande campagne historique"... Quelle déception certainement en arrivant ici ! Qu'importe, j'ai quelques fidèles visiteurs qui me laissent parfois un petit message fort encourageant, quelques passants silencieux qui font une longue pause avant de reprendre la route.

Je voulais aujourd'hui vous remercier de votre fidélité.

Merci de me faire voyager dans vos pays lointains... les statistiques géographiques de Canalblog, agrémentées de drapeaux,  sont un pur bonheur !

Cook_Pays


Merci aux 61 inscrits à ma newsletter.

Merci à ceux qui viennent ici pour la première fois et y reviendront peut-être...

04 juin 2009

Tarte au pistou et son crémeux de poivrons

Un message pour Râ, notre si chaleureux soleil, que j'encourage à briller pour aider mon basilic à grandir, mes Basilicpoivrons à fleurir...
Aujourd'hui, c'est en version express que cette tarte se décline, c'est à dire sans avoir eu besoin de biner, semer, arroser. Les conserves, c'est bien pratique !

Parfumée et légère, cette tarte-gâteau est parfaite pour un repas du soir, et l'équilibre nutritionnel sera atteint avec un bon riz au lait pour le dessert.

Tarte_basilic_poivron_entam_e_b

Ingrédients
1 bocal de pistou [ 200g ]
1 bocal de poivrons grillés et pelés [ 400g ]
175g de biscuits salés apéritifs les plus simples [ sans fromage ]
1 boîte de lait concentré non sucré
1 citron
4 œufs

Tarte_basilic_poivron_ingred

Mixer les biscuits avec le bocal de pistou et tasser la pâte dans un moule à manqué recouvert d'une feuille de papier sulfurisé. Attention pour le choix du moule, il faut de la profondeur. Mettre au frais et préparer le flanc de poivrons.

Tarte_basilic_poivron_poivron

Rincer à l'eau froide, essuyer puis mixer les poivrons le plus finement possible.  Ne pas filtrer, les minuscules morceaux qui resteront sont très agréables en bouche. Rajouter 1 jus de citron, le lait concentré et 4 œufs.
Ni sel, ni poivre, le pistou en contient.

Tarte_basilic_poivron_tarte

Verser l'appareil dans le moule et mettre à four moyen [ 280° ] pendant 45 minutes.

Tarte_basilic_poivron_entam_e

Laisser plusieurs heures au frais avant de démouler, le crémeux aux poivrons ne contenant pas de farine il est fragile comme un flanc au sortir du four. 

Décorer d'un chapeau pointu turlututu de poivron et de quelques feuilles de basilic...

Tarte_basilic_poivron_chapeau_pointu

Suivant le goût, ce gâteau se mange froid ou chaud. Que du bonheur !

Vous voulez imprimer la recette ?


21 mai 2009

Une salade qui a du coeur (...)

Salade farcie

Corinne m'a tendu une grande salade de son jardin, soigneusement emballée de papier ; "écoute, je ne sais pas ce que c'est comme variété mais on n'en a trop ! Impossible de toutes les manger ! " Que du bonheur que de connaître des collègues qui jardinent eux aussi ! J'ai donc décidé de montrer à Corinne que la salade, ça ne se mange pas qu'en entrée ! Et connaissant son penchant végétarien, qui rejoint le mien, voici donc une recette spécialement pour elle. "Une salade qui a du cœur"... oui oui, il y a bien un message subliminal !

Salade_farcie__a_

Ingrédients
1 salade "allongée"
Restes de pain rassis trempés de lait
2 œufs
4 gousses d'ail
Herbes ; persil et basilic, herbes de Provence, mais toutes autres feront l'affaire
1 ramequin de fromage râpé

Laver longuement la salade à l'eau tiède, pour ramollir un peu les feuilles et enlever les débris de terre... Ne pas couper le trognon, il faudra le faire après la cuisson.

Préparer la farce en mixant tous les ingrédients. Saler et poivrer. Rajouter d'autres épices suivant l'envie ; piment, herbes de Provence, coriandre... Salade_farcie__farce_
Salade_farcie__lavage_






Écarter les feuilles de la salade et y glisser un peu de farce. Ficeler l'ensemble.

Salade_farcie__farsoum_

Faire fondre une belle noix de beurre et faire roussir la salade sur toutes ses faces. Rajouter un petit verre d'eau, poser quelques tomates entières [ pour le plaisir ], juste piquées à la fourchette, couvrir et laisser Tomatecuire environ 40 minutes à feu doux.
Salade_farcie__cuisson_




Couper la salade dans sa longueur, ôter le trognon dur et servir avec un peu de vinaigre balsamique réduit... pour sa pointe sucrée et acide !

Salade_farcie__b_

Voilà une salade qui ne se mange pas en vinaigrette !
Et quelle simplicité de préparation par rapport au chou farci !

Vous voulez imprimer la recette ?


05 mai 2009

"Le chou chinois" de mon enfance, un plat chinois traditionnel

C'est bête comme chou, mais un des plats que ma nounou me préparait lors de mon enfance à Tahiti [ où une grande partie de la population est d'origine chinoise ] s'appelait ainsi ; "du chou chinois". Je serais bien en mal de le renommer, de toute façon mes enfants connaissent eux aussi ce plat sous ce nom... et ce blog est avant tout pour eux !
J'aime aussi qu'ils n'oublient pas que dans beaucoup de pays le riz et les légumes forment souvent le seul repas quotidien de ses habitants, et que les œufs sont parfois déjà un luxe... même en Chine où des plats merveilleux existent, mais où les plats les plus consommés sont souvent très simples.
J'adore le léger croquant et la fraîcheur préservée lors de la brève cuisson du Pe Tsaï [ le vrai nom du chou chinois ], le parfum de la sauce soja et le riz gluant qui l'accompagne. Personnellement je ne consomme pas de porc séché, mais mes enfants adorent mélanger ses fibres toutes sèches aux légumes quand je les prépare à la mode chinoise...
Ce plat se cuit au dernier moment, en moins de 15 minutes.

Chou_chinois__a_

IngrédientsChou_chinois_porc_s_ch_
1 chou Pe Tsaï [ qui ressemble à une salade allongée ]
2 oignons blancs frais ou 1 oignon jaune sec [ mais c'est moins fin... ]
4 œufs
Sauce Soja
Pour accompagner le chou chinois
Riz gluant
Porc séché [ tout à fait facultatif ]

Laver le chou après l'avoir coupé en deux dans sa longueur. Le retailler en deux et le couper en lanières d'1cm environ.

Chou_chinois_coupe_

Chou_chinois_oignons_Émincer les deux oignons.
L'idéal est d'utiliser un wok, mais un fait-tout fait l'affaire.
Verser 1 c à soupe d'huile neutre et y faire cuire les oignons. Ne pas les faire dorer, juste les rendre translucides.
Rajouter tout le chou et remuer. Verser un tout petit verre d'eau poivrer, saler à la sauce soja et couvrir. Laisser à feu assez fort 5 minutes.

Chou_chinois_cuisson

Ôter le couvercle et relever les légumes sur le haut du wok pour que l'eau s'évapore à feu vif. Si c'est un fait-tout, égouttez le chou et remettez le ensuite au feu.

Chou_chinois___vaporation

Battre les œufs en omelette, ne pas saler ni poivrer, et les verser dans le wok, à feu vif, en mélanger très vivement. Les œufs vont coaguler en se mêlant au chou.

Chou_chinois_oeufs

La cuisson dure 1 à 2 minutes. Amener le wok à table, sans oublier le Soja et le porc séché. Ce plat ne paye pas de mine, certes, mais il a l'art de mêler le croquant et le fondant, les saveurs, et pour moi il est précieux car il a bercé mon enfance. Mes enfants l'aiment tout autant ! Les quelques amis qui sont passés à l'improviste un jour de "chou chinois" sont tous repartis enchantés malgré leurs réticences à peine camouflées... surtout devant le pot de porc séché !

Chou_chinois_baguette

Vous voulez imprimer la recette ?