Mes recettes à 3 francs 6 sous [ça fait combien en € ? ]

L'imagination, c'est économique ! Et il n'y a pas de honte à avoir à transcender des poêlées de légumes surgelées...

26 décembre 2009

Réveillon rime avec soupe à l'oignon

Évidemment, si vous avez moins de 50 ans, mon "réveillon - soupe à l'oignon", c'est une rime à deux sous [ vous savez bien, les sous d'avant les euros et les francs ]. Mais, moi, à mon époque [ celle du siècle dernier ] quand nous festoyions entre jeunes, ça se terminait toujours par une gratinée. C'est l'autre nom de la soupe à l'oignon, par ici dans le Midi. Le sud, là où on est plus bas que la Loire. A Toulouse, près de la gare, il y a encore des brasseries ouvertes toute la nuit, qui servent la fameuse soupe à l'oignon aux fatigués de croissants après avoir trop bu et trop dansé. Et tout digéré des agapes par la même occasion.
Qu'on se le dise, la soupe à l'oignon, c'est bon. Et pas qu'à l'aube suivant le réveillon.

Soupe___l_oignon_a

Ingrédients
1 gros oignon par bol
1 gousse d'ail pour 4
Pain rassis
Emmenthal fraîchement râpé
1 kub de bouillon
Poivre et sel

Hachez fin les oignons [ avec des lunettes de plongée si vous préférez ], les faire suer dans un peu d'huile. Ils ne doivent pas blondir, juste se voiler de transparence. Verser deux fois d'eau la hauteur des oignons. A peu près.... Saler, ailler, poivrer, Kub dissout dans l'eau, et faire cuire une bonne demi-heure. Et plus si affinités.

Soupe___l_oignon_ingred

Sur une plaque du four [ pour faciliter le transport... ] préparer des bols qui vont supporter  la chaleur. Et le grill si vous êtes pressés.
Alterner, bouts de pain rassis, râpé et louche de soupe. Deux fois au moins. Terminer par du fromage. Il doit y avoir du liquide perceptible en surface. La gratinée doit quand même rester une soupe. Épaisse, mais liquide. Un peu...

Soupe___l_oignon_montage

Les bols peuvent rester ainsi, au frais dehors, jusqu'à votre retour de la fête. Parce que ce n'est pas si facile de faire tout ça quand vous êtes de retour à 6 heures du matin. Surtout accompagné d'une bande d'amis en piteux état, des paillettes douteuses au bord des cernes.
Glisser à four chaud pour 20 minutes, puis faire gratiner sous le grill.
Servir brûlant, avec un bon grand verre d'eau.
Rien d'autre.


22 novembre 2009

Velouté de pois chiches au citron confit

C'est à la paille que j'ai servi ce délicieux velouté, découvert parmi les amuse-bouche servis lors de notre repas à l'Amphytrion. Ma fille avait adoré ces saveurs et je m'étais engagée à tester la recette ! Heureusement qu'elle ne m'a pas défiée avec le pigeonneau royal fumé !

Velout__pois_chiches_a

Ingrédients
1 boîte de pois chiches
1 citron confit au sel [ la recette simplissime ici ]
Poivre

S'armer de patience et passer les pois chiches rincés et égouttés au moulin à légumes, grille fine.
L'autre option est de blanchir à l'eau bouillante les pois chiches et d'en ôter les peaux. Puis de passer au mixer.
Les heureux possesseurs de blender haut de gamme obtiendront une purée lisse en quelques clics...
Rajouter de l'eau à la purée, jusqu'à obtenir la consistance d'un velouté. Je déconseille l'adjonction de bouillon, qui est toujours salé. Le citron confit le sera suffisamment. Bien sûr un vrai bouillon de légumes, sans sel, devrait être parfait... et là, j'ai une pensée pour toutes les mamans de petits enfants, qui en font !

Velout__pois_chiches_ingred

Ôter soigneusement la pulpe du citron confit, ne garder que l'écorce et la rincer. La mixer finement et la rajouter au velouté. Poivrer.

Velout__pois_chiches_citron

Servir dans des petits verres et rajouter une paille...   le velouté doit être chaud mais non bouillant.
Cet ensemble de goût est vraiment original et très agréable. Je l'ai servi lors d'un repas où 11 personnes étaient à ma table, et tous les verres ont été vidés...

Un ami m'a d'ailleurs donné une idée ; ne pas en faire une soupe, mais une crème à tartiner à l'apéritif, en y rajoutant de la coriandre fraîche... Affaire à suivre !

Vous voulez imprimer la recette ?

29 janvier 2009

Velouté de châtaignes, copeaux de foie gras

Voici une recette tout simplement savoureuse, égayée d'un soupçon de folie douce, pour se souvenir combien il est bon d'être à l'abri du froid et de la pluie durant ce long hiver. Le foie gras n'est bien sûr pas indispensable mais quel bonheur que son goût si fin en bouche !  Nougaro le chantait, ici, c'est aussi le pays de la castagne... et oui, la châtaigne !

Velout__aux_ch_taignes_a

L'idée du velouté m'est venue au supermarché, en trouvant de la purée de marron Clément Faugier [ dont je Velout__aux_ch_taignes_ingredraffole de la crème de marrons ; un clic ici pour ma recette du gâteau qui lui rend hommage ], bref la purée de marrons était très peu chère ; moins de 1,50€ la boîte de 375g. J'ai aussi saisi quelques marrons entiers cuits [une grosse boîte ], cette soupe étant notre repas du soir... suivie d'un bon dessert.

La recette a été réalisée à 4 mains : celles de mon fils de 20 ans et de ma presque belle-fille. En fin de compte ma chute en moto et l'immobilisation de ma main droite a du bon !

Velout__aux_ch_taignes_rouxFaire dissoudre un cube de bouillon dans 3/4 de litre d'eau bouillante, puis rajouter la purée de châtaignes. Fouetter.
Dans la casserole qui sera la soupière de service, préparer un roux avec 25g de beurre fondu et y verser de la farine [ aïe aïe aïe je ne mesure pas, regardez la photo de gauche pour avoir une idée de ce que j'obtiens, c'est un roux assez solide ! ]. Faire roussir la farine et verser ensuite le bouillon de châtaignes.
Fouetter, passer un petit coup de mixer plongeant et laisser cuire une demi-heure, en rajoutant les 2/3 des marrons cuits entiers.

Si vous avez réalisé puis congelé en petits morceaux du foie gras au sel, alors que l'on le trouvait à un prix modique [ 18 € le kilo à L-Price ] vous en ferez des copeaux soyeux sans vous sentir coupable de grever votre budget... Je vous en rappelle la recette simplissime en bas de la note ! Celle de mon foie préféré, celui que je savoure sur une tranche de pain de campagne grillé et encore tiède !

Velout__aux_ch_taignes__foie_gras

Détailler à l'économe des copeaux du foie gras encore congelé [ il va fondre très très vite dans les assiettes ] et en parsemer le velouté brûlant une fois servi ....
Une merveille... au goût très fin, très doux et en même temps puissant.

J'aime la castagne... mais quand elle se consomme à la cuillère  ! 

 

Velout__aux_ch_taignes_b


Le foie gras au sel

Les proportions sont données pour 1 kilo de foie... à vos balances et calculettes !
24 g de sel fin... et autant de poivre que vous le voudrez...
Enrober le foie avec la quantité nécessaire de sel  [ que vous aurez versé dans une assiette ], en le frottant légèrement. Glissez-en dans les interstices... Poivrer abondamment, et entourer les morceaux dans du film étirable. Le laisser tel quel au froid pendant 36 heures... Puis le rincer à l'eau froide et l'essuyer. Votre foie est tout nu,  vous allez l'enduire maintenant de poivre. Moi, je rajoute aussi une petite touche de sel, mais ayez la main légère ! Mieux vaut le manger parsemé de fleur de sel que de le servir trop salé ! Filmez serré et oubliez-le dans la zone froide du frigo : vous pourrez le consommer dans trois jours, ou le congeler... Il faudra le décongeler la veille du repas, au réfrigérateur, pas à l'air libre.

Vous voulez imprimer la recette ?  

Par CookEco - Soupes et bouillons - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

09 janvier 2009

La soupe aux choux

Croyez-moi, il n'y a pas que le film éponyme qui mérite d'être célèbre. la_soupe_aux_choux_1981_reference
Et, surtout, ne  confondez pas LA soupe aux choux avec ce truc bizarre pour gens en mal de régime, dont je vois la recette sur le net [ et ils se nourrissent vraiment de ça ??? ]

La vraie soupe aux choux, celle qui suit le chou farci de la veille [ hop, la recette du Soum farsoum ici ], est une merveille. Suivie d'une salade et d'un laitage, elle est un vrai repas complet. Par contre, pour la photo... certains plats sont plus photogéniques...

Soupe_aux_choux_a

Vous savez ce que l'on dit, chez nous, dans le Midi ? Quand on vous sert une soupe aux choux,  la cuillère doit y tenir droite toute seule...vous pensez bien que je mets un point d'honneur à le faire vérifier !

Soupe_aux_choux_painCoupez quelques tranches de pain de campagne et faites les griller légèrement. Chou_farci_bouillon
Râpez de l'emmenthal, puis préparez vos bols et votre bouillon de la veille [photo à droite].
Il reste souvent un petit morceau du chou farci,  et toujours les grandes feuilles vertes... détaillez-le en morceaux et rajoutez le tout à votre bouillon.
Il suffit de faire le montage suivant [ en photo ci-dessous ], puis de mettre à gratiner à four bien chaud.
Un conseil ? Posez d'abord vos bols sur une plaque, qui sera plus facile [ et moins risqué ! ] à amener à table...

Soupe_aux_choux_montage

07 janvier 2009

Velouté de tomates aux haricots

Après après cuit des haricots blancs, hier, je vous disais de ne pas en jeter le bouillon de cuisson...

Soupe_de_tomates_acouvercle

Vous allez y plonger 4 pommes de terre coupées en dés, un hachis d'ail et de persil, et mixer le tout après Soupe_de_tomates_ingredtrente minutes de cuisson. Les haricots blancs y ont laissé un peu de leur amidon, qui va permettre à cette soupe d'être très veloutée... un régal !

Pour l'accompagner, j'ai fait caraméliser - et se dégraisser par la même occasion - des tranches fines de lard fumé, dont je découpe au préalable le petit bord de couenne. Pas de poêle, juste deux assiettes, du sop@lin... et un micro-ondes. Je pose les tranches entre des feuilles de sop@lin et recouvre le tout d'une autre assiette, afin qu'elles ne gondolent pas trop !

Soupe_et_lard_grill___lard_

En quelques minutes [ surveillez la cuisson ], les tranches deviennent croustillantes, parfaites pour être juste saisies du bout des doigts tout en se nourrissant de cette soupe épaisse et savoureuse. En parsemant le velouté de quelques rondelles de saucisses de Strasbourg , vous aurez un plat complet pour le soir, si vous le faites suivre d'un laitage.

Soupe_de_tomates_a

Rien ne se perd, tout se transforme, une base de la cuisine économique !

Par CookEco - Soupes et bouillons - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

03 janvier 2009

Sopa de aquacate [ soupe mexicaine à l'avocat ]

Les avocats ont une fâcheuse tendance à être trop durs quand vous en aviez besoin pour le soir même, puis ils décident de mûrir soudainement, alors même que le menu était prêt.... Qu'à cela ne tienne, mon bouillon de pot au feu deviendra une sopa de aquacate. Un voyage au Mexique pour 3 francs 6 sous...

soupe_avocats_a

soupe_avocats_Ingred

J'ai fait chauffer environ 3/4 de litre de bouillon avec 4 c à soupe de vin blanc très sec.

Pendant ce temps mes 2 avocats mûrs à point sont tombés dans le mixer, avec la valeur d'un pot de yaourt de crême fraîche épaisse.

J'ai ensuite versé un peu de bouillon chaud, remixé le tout, ce qui permet à la crème d'avocat de bien se liersoupe_avocats_mixer et de se décoller des parois...

J'ai laissé la soupe chauffer, sans la laisser bouillir, en la fouettant un peu, puis j'ai ajusté l'assaisonnement  [juste du poivre, mon pot au feu étant bien salé ].

Servir avec une pincée de piment et des triangles de tortillas, grillés ou pas.
Au Mexique cette soupe d'avocats se sert aussi glacée. Mais les températures étant glaciales je l'ai servie brûlante...

Vous voulez imprimer la recette ? 

12 décembre 2008

Défi mode parmentière

Quand la cuisine devient gastronomie, c'est une osmose de tous nos sens.
Les assiettes de Chantal sont devenues une référence.  Et si je la nomme "Gastronome", c'est qu'elle mérite ce titre par son inventivité et son souci du détail, la perfection de la présentation des plats et son soin apporté à relater scrupuleusement ses recettes. Nous avons tous eu des "coups de génie" en cuisine... mais avons-nous su les transformer en recette à transmettre ? C'est le pari que Chantal a réussi dans son blog, et ses assiettes subtiles sont réalisables par tout un chacun.  Je me suis bien souvent inspirée de l'élégance de ses assiettes pour décorer les miennes... Même si sa cuisine est équipée d'outils professionnels, et la mienne d'ustensiles fort communs, même si la base de mes recettes est le plus souvent puisée dans un marché réalisé au plus près d'un budget serré, j'ai osé lancer un défi amical à Chantal, qui l'a accepté : choisir un aliment, et en présenter toutes deux nos versions. Tout simple, n'est-ce pas ?

"Chantal a choisi l'objet du défi :  la pomme de terre, en entrée".

Allez, venez avec moi admirer ce que Chantal a réalisé sur son blog...
"Cappuccino de pommes de terre et truffes"

alors que je vous propose un simple mais goûteux velouté, agrémenté de sa gaufre de pomme de terre, pour un coût de revient très modique !
Vive Parmentier ! Vive nous !



Velouté de pommes de terre et  gaufre parmentière

Velout__a

Afin de ne pas avoir trop de vaisselle à laver, et de gérer au mieux les temps de préparation, je ne saurais trop vous conseiller de suivre les étapes dans l'ordre indiqué... [Les pommes de terre utilisées sont à chair farineuse.]

Les gaufres, étape 1
Mettre à cuire à la vapeur 400g de pommes de terre coupées en gros cubes. Compter 20 minutes de cuisson, le temps de vous occuper de la préparation du velouté...

Le velouté, étape 1
Faire revenir dans un fait-tout 2 oignons coupés et 750g de cubes de pommes de terre  dans un peu de beurre [ c'est lui qui donnera un goût de noisette au velouté ]. Dès coloration, mouiller d'eau jusqu'à recouvrir largement les légumes, rajouter un bouillon Kub et un peu de marjolaine. [ facultatif ] Saler et bien poivrer. Laisser cuire doucement à couvert.

Les gaufres, étape 2
L
es pommes vapeur sont maintenant cuites, les passer au moulin à légumes, grille fine [ ne pas laver le moulin,  il va vous resservir dans peu de temps ! ]. Rajouter dans la purée 40 cl de crème fraîche épaisse et 50g de beurre. Remuer, puis verser 200 g de farine, du sel, du poivre, de la noix de muscade râpée et un sachet de levure boulangère. Couvrir et laisser lever la pâte près d'un radiateur... le temps de vous occuper du velouté, qui a fini de cuire...

Le velouté, étape 2
Filtrer le bouillon afin de passer au moulin à légumes les pommes de terre : le mixer est déconseillé, la pomme de terre devient alors "filante". Fouetter 50 cl de crème fraîche et l'incorporer à ce qui n'est encore qu'une soupe, et qui va ainsi se transformer en velouté.
Velout__croustillesIl est prêt à être servi, en le faisant réchauffer à feu doux.

Râper deux pommes de terre à chair ferme, les laver puis les sécher soigneusement.
Les faire frire - en les surveillant et en les "démêlant" avec une fourchette - dans une petite poêle, puis égoutter sur du papier absorbant.
Ce seront des p'tites "croustilles" dont chacun parsèmera son velouté. 


Les gaufres, étape 3 Gaufres_en_4_images
Mettez à chauffer le gaufrier après l'avoir bien huilé.
Pendant ce temps, vous allez finir la préparation de la pâte à gaufre, qui a bien levé. Y rajouter 3 œufs et bien mélanger le tout. Déposer deux louches de pâte, dans le gaufrier brûlant, l'étaler et laisser cuire jusqu'à ce qu'elles soient croustillantes. 
Gaufres_aJe les ai retaillées pour qu'elles puissent être déposées sur le bord des assiettes. Elles auraient apprécié ces nouveaux moules à gaufrettes, qui ne sont hélas pas adaptés à mon antique gaufrier [ 20 ans d'âge ! ]
Vous pouvez préparer les gaufres à l'avance et les passer à four chaud pour leur redonner leur croustillant d'origine.

Servir le velouté, le parsemer des croustilles et l'accompagner d'une gaufre (ou de deux si ce potage est votre plat du soir ). Parsemer les assiettes de quelques pincées de sel au piment, que chacun utilisera selon son goût.

Velout__b

Quelques idées de recettes à partir des gaufres parmentières; c'est ici.

Vous voulez imprimer la recette ?


03 décembre 2008

Bouillon à l'osmazôme

brilla10Rassurez-vous, la grippe n'a pas réussi à me convertir à la cuisine moléculaire ... Appétit coupé, fièvre qui tapisse la langue de mauvais augures pour tout met autre qu'en infusion, je fus pourtant victime éclairée d'une concordance savoureuse.
Dans la semaine, ma lecture du livre "Physiologie du goût" de Brillat-Savarin m'avait permis de découvrir la truculence de l'auteur parlant d'osmazôme [ un extrait, en bas de la note ]....
Si la fièvre avait frappé le dimanche soir, le matin même, encore fraîche et exempte de tout mal, j'étais rentrée chez moi pourvue d'une magnifique carcasse de canard gras [ que voulez-vous, c'est de la région... 1,50 € la carcasse, avec ses aiguillettes].
Et c'est ainsi que  j'ai pu, non pas en rêver seulement lors du délire causé par la fièvre acérée dans les moindres recoins de mon squelette, à ce bouillon à l'osmazôme, mais m'en nourrir durant trois jours....

Afin d'extraire de la viande les sucs les plus savoureux, je fis griller sous toutes ses faces la carcasse dodue. Quand cela fut fait je mouillai d'eau froide [ 3 litres ], rajoutai un oignon piqué de girofle [ sans présentir alors combien son pouvoir désinfectant me serait utile ! ], quelques baies de genièvre, gousses d'ail,  laurier, thym, sel et poivre. Et mis ma cocotte à sourire, couvercle soigneusement fermé, durant deux heures au moins, écrasant parfois les os pour qu'ils distillent un peu de leur parfum.


Carcasse       osmaz_me       Bouillon

Les chairs ont ensuite été soigneusement détachées de la carcasse et laissées dans le bouillon brun et odorant.
Une poignée de vermicelles y aura cuit et m'aura permis de survivre [ bon, d'accord, j'exagère un peu ] trois jours durant  [ 3 jours de sommeil, pas d'activité ! ] grâce à ce bouillon délicieux... Pas de photos du résultat [ j'en étais bien incapable...] juste de sa préparation,

Le plus grand  service rendu par la chimie à la science alimentaire est la découverte ou plutôt la précision de l'osmazôme. l'osmazôme  est cette partie éminemment sapide des viandes, qui est soluble à l'eau froide, et qui se distingue de la partie extractive en ce que  cette dernière n' est soluble que dans l'eau   bouillante. C' est l'osmazôme qui fait le mérite des bons potages ; c' est lui qui, en se caramélisant, forme le roux des viandes ; c' est par lui que se forme le rissolé des rôtis, enfin c' est de lui que sort le fumet de la venaison et du gibier.
L'osmazôme se retire surtout des animaux adultes à chairs rouges, noires, et qu' on est convenu d'appeler chairs faites ; on n' en trouve point ou presque  point dans l'agneau, le cochon de lait, le poulet, et même dans le blanc des plus grosses volailles : c' est par cette raison que les vrais connaisseurs ont toujours préféré l'entre-cuisse ; chez eux l'instinct du goût avait prévenu la science.

C' est aussi  la prescience de l'osmazôme qui a fait chasser tant de cuisiniers, convaincus de distraire le premier bouillon : c' est elle qui fit la réputation des soupes de primes, qui a fait adopter les croûtes au pot comme confortatives dans le bain, et qui fit inventer au  chanoine Chevrier des marmites fermantes à clef.
Enfin c' est pour ménager cette substance, quoique encore inconnue, que s' est introduite la maxime que, pour faire de bon bouillon, la marmite ne devait que sourire, expression fort distinguée pour le pays d'où elle est venue.
L'osmazôme découvert après avoir fait si  longtemps les délices de nos pères, peut se comparer à l'alcool, qui a  grisé bien des générations avant qu' on ait su qu' on pouvait le mettre à nu par la distillation. A l'osmazôme succède, par le traitement à l'eau bouillante, ce qu' on entend plus  spécialement par matière extractive : ce dernier produit, réuni à l'osmazôme, compose le jus de viande. 

Par CookEco - Soupes et bouillons - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

15 novembre 2008

Tremble carcasse !

"Tremble carcasse... si tu savais où je t'emmène, tu tremblerais encore plus." (Turenne)
Et pour la photo ci-dessous, j'ai pu parodier Martine grâce à ce site...
Martine_se

Le poulet rôti du dimanche reste, je l'espère, une tradition française.... Des marrons et quelques haricots verts avaient accompagné le mien. Un plat facile, simplement bon, et économique puisque rien ne se perd dans le poulet ... la preuve avec ce bouillon si riche qu'il tient bien au corps quand il est suivi de pain et de fromage pour un repas du soir.

Soupe_poulet_a

Enlever la peau du poulet et faire bouillir la carcasse et les morceaux "boudés" [ chez moi, les ailes n'ont pas la faveur des ados ] dans de l'eau. Si vous avez un bout de poireau, une carotte, rajoutez les... mais ce n'est pas indispensable.

carcasse

Laissez la carcasse refroidir dans le bouillon, enlevez la graisse figée qui sera remontée, puis dépiautez la bestiole de tous les petits morceaux de chair, que vous remettrez dans le bouillon.
Préparer l'accompagnement ; une carotte crue râpée très finement, de la salade émincée en lanières, de la coriandre fraîche, de la sauce soja [ c'est pourquoi il ne faut pas saler l'eau de cuisson ] et un demi-citron par personne. Que chacun répartira à son goût dans on bol.

Soupe_poulet__ingred_bols_

Soupe_poulet__vermicelle_chinois_Juste avant le repas, plonger un paquet de vermicelle de riz dans le bouillon [2 minutes de cuisson]. Je les coupe aux ciseaux avant, afin de faciliter leur prise avec les baguettes.
Oui, quand même... ce n'est pas que de l'eau parfumée, mais un bouillon de poulet à la chinoise...
[ j'oublie parfois de donner un nom parlant à mes recettes, moi... et vous voici à devoir tout lire pour en trouver la substantifique moelle...quoique je me décarcasse moi aussi pour vos montrer des photos qui ne devraient laisser planer aucun doute sur ce qui a été cuisiné !].

Soupe_poulet_a_baguettes

31 octobre 2008

Bouillon de foie gras

Hop, revenons en arrière, lors de l'élaboration de notre foie gras au torchon [ notre, parce que j'espère bien que quelques uns vont se lancer dans l'aventure ! ]. Arrêt sur image, j'écrivais dans la recette  "ne jetez pas le bouillon de cuisson". Le voilà, le bouillon....

Foie_gras_bouillon_y_crouton

Regardez, le lendemain, quelle piteuse mine il a. La graisse a figé, et, en cuisinière attentive aux cellules Foie_gras_bouillon_fig_adipeuses des affamées à nourrir, nous jetons habituellement cet amas.

Malheureuses ! C'est du gras de foie gras...ce serait un crime !
Foi [ pas gras] de cuisinière du sud.

De toute façon, même la nordique Ciorane cuisine la graisse du confit de canard, alors celle du foie gras... je suis sûre qu'elle innoverait !

Il suffit de faire chauffer le bouillon, où flotteront des yeux rigolos, d'y rajouter une bonne poignée de cheveux d'ange, quelques pluches de cerfeuil.... et voici un bouillon divin.
Servi avec des cubes de pain de campagne frits à l'huile d'olive, salés et poivrés pendant le cuisson, et encore un peu chauds... hummm... deux assiettes pour chacun, un bout de fromage, et voilà une famille au ventre plein pour trois francs six sous...
Parce que mon foie gras, même s'il m'a coûté 18 € , et bien il m'a permis de servir :
* 9 assiettes d'entrées [ un repas de 5 convives, et les restes, moins présentables, mangés en famille le lendemain ] et
* six assiettes d'un bouillon parfumé.
Il en deviendrait économique... pour un peu !


Je fais cette recette "pour de vrai"  avec un morceau de foie gras cru que je plonge dans du bouillon de pot-au feu, et je mixe le tout au bout de cinq minutes. Sans cheveux d'ange, mais avec des tranches de pain grillé en accompagnement... Une merveille...


Ceci dit, j'avais fait autre chose avec mon bouillon j'ai honte...vous verrez pourquoi plus bas ; j'avais prélevé une louche de mon bouillon de cuisson, que j'avais bien poivré, relevé d'une pointe de vinaigre balsamique, puis lui avais Gel_e_de_bouillonrajouté une cuillerée de gélatine. Et versé Gel_e_de_bouillon__prise_dans une assiette creuse.

Le lendemain j'avais raclé la graisse figée [que j'ai rajoutée au bouillon ci-dessus] Mon but étant de faire quelques cubes de gelée parfumée, pour décorer les assiettes de ma trilogie de foie...

Et bien, les cubes étaient parfaitement réussis. Je les ai retrouvés trois jours après, soigneusement cachés dans un récipient au fond du frigo. Il me reste la photo, en souvenir...

Gel_e_de_bouillon__cubes_

Mon compost a été nourri au foie gras. Quand on aime, on ne compte pas....

Par CookEco - Soupes et bouillons - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,