Mes recettes à 3 francs 6 sous [ça fait combien en € ? ]

L'imagination, c'est économique ! Et il n'y a pas de honte à avoir à transcender des poêlées de légumes surgelées...

25 janvier 2013

Tajine d'agneau aux pruneaux

Un peu de douceur dans ce monde de brutes...
Plat emblématique du Maroc, le tajine se décline en mille saveurs et parfums [ tajine de poulet au citron confit et olives ]. Aujourd'hui, je vous propose celle, salée-sucrée, aux morceaux d'agneau fondants, nappés d'une sauce brune où les pruneaux ont apporté leur onctuosité. Servi avec de la semoule à grains moyens ou des pommes vapeur, ce plat savoureux égayera les heures glaciales de cet hiver.

 Tajine aux pruneaux

Ingrédients

1,5 kg d'épaule d'agneau coupée en morceaux
de 50 à 100g de beurre suivant le goût
3 oignons émincés
2 gousses d'ail pilées
1/2 c à café de gingembre
1/2 c à café de safran
1/2 c à café de cannelle
500g à 1kg de pruneaux, suivant le goût
Quelques amandes effilées grillées [ facultatif ]
1/2 verre à moutarde de miel [ facultatif, je n'en mets pas ],
Sel, poivre

Faire tremper dans de l'eau froide les pruneaux pendant deux heures.

Faire revenir les oignons et la viande dans le beurre, sans laisser trop colorer. Rajouter suffisamment d'eau [ environ 1l ] pour couvrir la viande. Mélanger avec le gingembre, le safran, l'ail. Saler et poivrer. Laisser mijoter au moins une heure. Rajouter la cannelle et, si vous aimez les tajines sucrés, le miel. Poursuivre la cuisson 15 mn.

Tajine aux pruneaux cuisson

Cuire dans de l'eau salée les pruneaux, jusqu'à ce qu'ils soient bien gonflés [ 15 mn ]. Les égoutter, les dénoyauter. Garder quelques pruneaux entiers pour les déposer dans chaque assiette, et écraser finement à la fourchette les autres.

Tajine aux pruneaux pruneaux


Retirer les morceaux d'agneau de la cocotte et les réserver. Verser la purée de pruneaux dans la cocotte, avec le jus de cuisson, et faire réduire à feu vif la sauce. Remettre la viande, laisse mitonner quelques minutes et servez.

Tajine aux pruneaux sauce

Disposer dans chaque assiette les morceaux de viande. Napper de sauce. Disposez quelques pruneaux entiers, l'accompagnement choisi, et parsemez quelques amandes effilées grillées.

Tajine aux pruneaux 2

Cette tajine, comme tous les plats en sauce, adorera être réchauffée le lendemain.

Bon appétit !

Vous vous imprimer la recette ?


30 mars 2009

Souris d'agneau caramélisées, purée de manioc

Les souris d'agneau ressemblent à de tout petits gigots et sont souvent présents sur les menus des  restaurants pratiquant une cuisine familiale. On les trouve à un prix très attractif [ pour 6 € j'en ai eu trois ] alors que sa viande est très fine... les restaurateurs ne s'y trompent pas, qui proposent ce plat à environ 15€ !

Souris_d_agneau__a_

Ingrédients
Souris d'agneau
Sauce : 2c à soupe de ; miel liquide, gingembre et cumin en poudre, caramel de vinaigre balsamique [ faire réduire jusqu'à caramélisation une bouteille de vinaigre balsamique et conserver ensuite au frigo le divin sirop obtenu ], 1c à café de sel et poivre
Racines de manioc [ au goût de pomme de terre mâtinée de châtaigne]
Une poignée d'abricots secs

Faire revenir les morceaux de viande dans une cocotte, avec très peu d'huile.

Souris_d_agneauA_

Rajouter les ingrédients de la sauce, bien enrober les viandes et mouiller d'eau jusqu'à mi-hauteur des souris. Souris_d_agneau_abricots_
Laisser cuire une vingtaine de minutes à couvert.
Quand la viande est encore rosée rajouter les abricots secs et porter à feu très vif pour que la sauce caramélise, tout en conservant quand même du liquide.  Rectifier l'assaisonnement si nécessaire [ sel, poivre ]

Purée de manioc

Souris_d_agneau_manioc_

Peler les racines de manioc avec un couteau bien aiguisé. Attention, la peau est coriace : poser la racine sur le plan de travail et guider le couteau jusqu'en bas en faisant attention à ses doigts... Couper en cubes et faire bouillir dans de l'eau salée jusqu'à ce que le légume soit tendre.

Souris_d_agneau_pur_e_de_manioc_

Le manioc est un tubercule très souvent  filandreux, il est presque impossible d'utiliser le moulin à légumes. Le mixer est parfait pour le réduire en purée, en rajoutant si nécessaire un peu d'eau de cuisson.
La purée est veloutée, un peu filante, au goût très doux. Elle se marie très bien à l'agneau [ et aux currys ].

Pur_e_manioc_

Servir une souris avec un peu de purée de manioc et quelques abricots caramélisés... Un régal !

Vous voulez imprimer la recette ?

Par CookEco - Plats complets - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,

17 septembre 2008

Keftas d'agneau et leur riz Chorba

Il était magnifique cet os, vestige du gigot qui pleure. Et il semblerait que les chairs collées aux os soient les plus goûteuses. Tant mieux, parce qu'il va me falloir encore nourrir quatre bouches avec...

Kefta_et_riz_Chorba_n_1

OsAu travail [ avec des mains parfaitement lavées, cela ne coûte rien de le rappeler... beaucoup de problèmes de santé Morceauxn'existent plus dès lors qu'une hygiène simple mais rigoureuse est appliquée en cuisine...]
J'ai donc coupé, décollé, arraché, trituré les morceaux de viande solidement attachés à l'os. Je les ai glissés dans mon robot mixer, avec un oeuf, sel, poivre et 1/2 bouquet de coriandre fraîche. Fraîche mais congelée ; quand on la trouve sur les marchés j'en achète plusieurs bouquets, les glisse un à un dans une pochette congélation. Lors de l'utilisation, j'écrase bien ma pochette et toutes les feuilles se brisent, prêtes à l'emploi.
J'aurais pu rajouter un demi-oignon, ou de la menthe. Mais aujourd'hui, comme il s'agissait de viande de bonne qualité,  j'ai voulu en préserver le goût délicat.
8_brochettesJ'ai mixé jusqu'à obtention d'une texture pâteuse. Puis j'ai formé des boulettes allongées, en les faisant adhérer sur des piques en bois.
J'obtiens huit brochettes, deux par personne...
Comme au restaurant [ celui qui vend des Kébabs bien sûr !]... petit succès supplémentaire !
Pendant que les keftas se raffermissaient un peu au frigo j'ai préparé ma panelure : dans une assiette j'ai battu un oeuf dans du lait, et j'ai mélangé dans une autre Panelureassiette de la chapelure [ tous les restes de pain bien secs râpés au mixer ] avec 1 c à soupe de coriandre en poudre. J'achète mes épices dans un supermarché asiatique ou dans les boutiques du quartier arabe de Toulouse, en sachet de 100 gr, pour leur parfum inimitable... et leur prix.
J'ai pané les brochettes et les ai fait griller dans une grande poêle [ il y a les piques, prévoyez donc le bon diamètre !] avec un peu d'huile bien chaude.
Attention, saisir les brochettes par les deux bouts en les déposant dans la poêle, sous peine de voir la chair se détacher... Pour les retourner, deux c à soupe sont parfaites.

Servir avec un quart de citron, toujours bienvenu sur les aliments panés et, si vous en avez, du labneh. Ciorane en propose là une excellente recette... la même que la mienne, je m'évite donc de l'écrire...
Les vraies Keftas sont réalisées avec de la viande crue, de l'oignon, de la menthe fraîche ; c'est un vrai régal... Mais là, je cuisinais des restes !

En accompagnement du riz s'imposait, mais je le voulais "un peu différent"... Chorba
RizJ'ai donc fait bouillir 2 litres d'eau, y ai versé un sachet de soupe instantané à la marocaine "Chorba" retrouvé au fond du placard...
Et 200g de riz ont cuit dans ce bouillon enrichi de légumes et très parfumé.
Le résultat ?
Moelleux, appétissant, exotique et parfait accompagnement des  keftas... Les voyages forment la jeunesse, mes enfants ont ce soir là survolé le Maroc...

Kefta_et_riz_Chorba_a

Par CookEco - Plats complets - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 septembre 2008

Un gigot qui pleure.. après avoir fait pleurer la cuisinière..

C'est d'abord chez le boucher que mon coeur s'est serré... en regardant le prix de ce beau gigot Label rouge... 2,3 kg pour 31 €. C'est cher ! Mais je recevais mes deux étudiants qui vivent dans leur petit nid, une amie au ventre qui s'arrondit d'une nouvelle vie, il y avait aussi mes deux enfants encore à la maison, et moi-même ! 6 personnes, donc. Si je compte l'assiette mangée froide le lendemain, et les keftas [ recette ] élaborés avec les restes de viande... qui ont encore nourri 4 personnes... Voyons...
Cela donne donc 31€ / 12, soit 2,6O€ par personne. Que j'arrondis à 3 € avec les ingrédients annexes. C'est tout à fait supportable, tout à coup !

Le gigot qui pleure est un classique de la cuisine française, et moi, j'aime bien que mes enfants connaissent le goût de la poule au pot, du boeuf bourguignon, de la blanquette... nous avons une cuisine merveilleuse, dont j'aimerais qu'ils puissent garder le souvenir et le faire vivre plus tard. Je précise que je cuisine aussi libanais [ des goûts merveilleux], vietnamien, un peu africain également... c'est ma façon à moi de les faire voyager sans dépenser autre chose que de l'imagination !

J'ai émincé à chaudes larmes [ non, ne vous donnez pas cette peine pour soulager la mienne, je connais tous les trucs, Oignonstous, oui, sous l'eau aussi... en réalité il n'y a qu'avec des lunettes de piscine que je ne pleure pas !]
1 kg d'oignons. Au mixer lame épaisse, pas à la main ! Et en suivant, toujours avec la même lame, 2,5 kg de P_de_T_et_oignonspommes de terre.

Quelques gousses d'ail en chemises [ avec leur peau ] seront mélangées aux oignons et pommes de terre, dans la lèchefrite du four. Le tout est bien poivré et salé, mélangé avec un peu d'huile, [ un gloubiboulgagloubiboulga jouissif à réaliser à deux mains... ]. L'huile est nécessaire le temps que le gigot pleure lui aussi...
Ail_poivr_

J'ai ensuite pelé quatre gousses d'ail, les ai émincées, salées et poivrées.  Je fais des entailles dans le gras du gigot, dépose mes lamelles d'ail et referme le tout.  Inutile de vous dire que mes ongles en gardent des souvenirs au  moment de la photo..

Gigot_au_fourBien saler et poivrer la bestiole, l'arroser d'un filet d'huile... et au four, sur une grille, au dessus de la lèchefrite...
Le joli gigot va pleurer, il va parfumer le lit de légumes sous lui... Penser à retourner laP_de_T_et_oignons_cuits viande, à remuer les pommes de terre...  qui vont devenir fondantes, certaines vont s'accrocher à la plaque et feront le délice des gourmands qui gratteront les bords caramélisés... La cuisine va embaumer [ le lendemain l'odeur sera moins agréable... je fais alors brûler quelques branches de thym ]... Couper le gigot en se brûlant un peu le bout des doigts, écouter celui qui crie qu'il veut un bout "bien cuit" et déposer la lèche frite brûlante au centre de la table...
Pas de service à l'assiette pour le gigot du dimanche !

Gigot_cuit

Par CookEco - Plats complets - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :