Mes recettes à 3 francs 6 sous [ça fait combien en € ? ]

L'imagination, c'est économique ! Et il n'y a pas de honte à avoir à transcender des poêlées de légumes surgelées...

07 novembre 2012

Les biscuits de Martine, un parfum du Maroc

Quelle chance de voyager... de bureau en bureau ! De saluer ses collègues et de grappiller parfois des douceurs exquises. Cette recette, gentiment offerte après avoir conquis mon palais, vous permettra de goûter vous aussi le parfum qui accompagne parfois ma pause café matinale ! Les biscuits de Martine, à l'apparence si simple, cachent un cœur moelleux à souhait, sans être trop sucrés. Dans une boîte en métal ils se conserveront quelques jours. Sa recette se décline en deux parfums, amande ou noix de coco.

Biscuits de Martine

Ingrédients pour une vingtaine de gâteaux

200 g de semoule de blé moyenne
Biscuits de Martine ingred200 g de poudre d'amandes OU 200 g de noix de coco râpée
125 g de sucre en poudre
2 oeufs
Une pincée de sel
100g de beurre à température ambiante, en morceaux
Amandes entières, à couper au couteau en deux.

Pétrir les ingrédients dans l'ordre indiqué.
Laisser la pâte reposer au frais.
Chauffer à 180° le four [ chez moi à chaleur tournante ]

Faire avec la pâte des balles entre les deux paumes, comme de très grosses noix.
Les poser sur du papier sulfurisé, en les espaçant légèrement. Appuyer du pouce en son centre, y glisser une demi-amande.


Biscuits de Martine pate

Ayant fait ces gâteaux aux deux parfums, j'ai différencié ceux à la noix de coco en y plantant l'amande tête en haut. En réalité la texture étant un peu différente ils sont reconnaissables !

Biscuits de Martine coco ou amande


Faire cuire en surveillant la couleur. Ils doivent juste blondir. En 10 à 15 minutes ils sont prêts à refroidir sur une grille.

Biscuits de Martine moelleux


Martine les fait parfois cuire davantage, ils sont alors moins moelleux mais tout aussi délicieux !


Simples à faire, moelleux à souhait et peu sucrés, je gage que vous aussi adopterez cette recette marocaine.





Vous voulez imprimer la recette ?

 


07 janvier 2012

Les biscuits apéro maison, c'est sympa !

Une visite à l'improviste au moment de l'apéritif, cela arrive souvent... Avec un peu d'organisation, et un petit congélateur, il devient simplissime de servir en dix minutes de délicieux biscuits au fromage tout juste sortis du four, encore moelleux, croustillants et qui n'ont pas la fâcheuse manie de leurs congénères industriels de s'éparpiller en mille miettes terriblement salées sur les canapés. Bref cette recette vous le rendra au centuple si vous en multipliez les proportions afin de congeler les petits palets crus en attendant qu'ils dorent en dix minutes à four chaud.

Biscuits fromage herbes

Ingrédients pour une vingtaine de palets

50g de beurre mou demi-sel [ ou nature, mais pensez à saler la pâte ! ]
150g de fromage râpé [ Gouda, Parmesan, Emmental pas trop fade, Comté... ]
1 oeuf
110g de farine
1 petite lichette de levure chimique
Poivre
Du lait, environ 2 c à soupe pour la pâte, et un peu pour faire adhérer les épices
Des épices au choix pour décorer et parfumer ; herbes de provence, curry, sésame doré ou noir, pavot
Pour façonner les palets, chapelure [ maison, c'est meilleur ]

Râper le ou les fromages au mixer, et les réserver. Préparer la pâte directement dans le mixer, sans l'avoir lavé.
Si vous avez décidé d'en préparer de grandes quantités afin de congeler vos biscuits, variez les fromages et incorporez les dans des parts égales de pâte. Biscuits au fromage ingred
Je ne vous prends pas en traître... la pâte colle. La laisser durcir au frigo une heure.
Prendre un tapis en silicone [ pas de feuille silicone ? une planche en bois fera l'affaire... ] et le recouvrir de chapelure . En laisser un tas à côté afin de s'en frotter les mains quand cela sera nécessaire.
Façonner des boudins après les avoir recouverts de chapelure [ moi je m'aide de la feuille en silicone pour les rouler, afin de ne pas trop réchauffer la pâte de mes mains ].
Remettre un peu au frais avant de découper dans les boudins des rondelles. A vous de tester l'épaisseur que vous préférez, entre 1 et 1,5 cm.Biscuits découpeLes étaler sans trop les espacer sur la plaque qui servira de plat de cuisson. Badigeonner d'un peu de lait et recouvrir des épices choisis. Alterner, c'est plus sympa que des biscuits monochromes !
Biscuits au fromage fourSablés congel
Maintenant, c'est prêt. Soit vous les déposez sur des assiettes pour les congeler et les glisser dans un sac congélation après leur durcissement....

 

 

 

 

 

 

Soit vous les glissez au four [ 200 ° chaleur tournante pour moi ] pour dix minutes.
Biscuits au fromage plateau

Vous savez quoi ? C'est bon... et tout aussi addictif que les biscuits industriels ! Mais pas aussi salé...

Vous voulez imprimer la recette ? 

24 janvier 2010

Tuiles à l'orange, pana cotta vanille

Petit dessert qui allie la fraîcheur moelleuse au croustillant, le mariage de la panna cotta et de tuiles à l'orange confite termine tout en douceur et en parfums un repas  riche [ comme souvent en hiver ].
Les panna cotta ont l'avantage de se préparer à l'avance et d'être enfantines à réaliser. Les tuiles à l'oranges sont plus délicates [ mais qu'elles sont bonnes, oh là là ! ] et ne supportent pas l'humidité. Si, comme moi, vous les stockez dans un pièce trop froide, elles se ramolliront. Pas de panique, un passage à four doux leur a redonné toute leur croustillance !

Tuiles___l_orange_et_panacotta__a_

Ingrédients

Panna cotta
60cl de crème liquide entière
50 g de sucre
Vanille [ en grains, ou sucre vanillé, mais penser alors à réduire le sucre ci-dessus ]
3 ou 4 feuilles de gélatine, suivant la consistance désirée.

Tuiles à l'orange réduire les proportions si nécessaire Poivre_long
100g de farine
150 g de sucre glace
100 g de beurre
1 orange pressée et filtrée [ environ 20cl ]
Orange confite
Grué de cacao
Poivre long [ photo ci-contre ]
1 œuf

Quelques oranges à faire dorer [ facultatif ]


Préparer les panna cotta en faire chauffer la crème et le sucre, pendant que les feuilles de gélatine trempent dans de l'eau froide. Les essorer et les dissoudre dans la crème très chaude. Rajouter la vanille. Verser dans des moules en silicones passées sous l'eau froide, sans les essuyer. Mettre au frais.

Panacotta_

Presser l'orange, filtrer le jus.
Hacher très finement les écorces d'oranges confites ; j'ai utilisé pour la recette deux quartiers des oranges préparées ici. Je pense que 5 lanières d'oranges achetées déjà confites doivent suffire. Mélanger avec le jus d'orange. Mes oranges avaient gardé un parfum prononcé de cannelle et d'épices, qui s'est avéré très agréable dans les tuiles.
Faire fondre le beurre au micro-ondes, fouetter avec le sucre glace et une pincée de sel. Rajouter la farine -tamisée-. Quand la pâte est lisse verser le jus mélangé aux oranges confites, puis l'œuf.

Tuiles___l_orange_ingred

Préparer deux tôles à pâtisseries, recouvertes d'un tapis en silicone ou de papier sulfurisé.
Étaler la pâte avec un gros pinceau. Sur la photo vous voyez que l'épaisseur n'est donc pas régulière, cela n'a pas d'importance.

Tuiles___l_orange_pinceau

Faire cuire au four [ assez chaud ] en surveillant, dix à quinze minutes. Décoller avec une spatule. Et là, si vous pouvez être aidé vous donnerez des formes à vos tuiles, en les moulant autour d'un verre, en les entortillant autour d'un manche en bois.  Elles deviennent très rapidement fragile comme... des gavottes ! Mais en ont cette croustillance magique.

Faire quelques tuiles en les saupoudrant avant cuisson de grué de cacao. Ce sont celles qui ont eu le plus de succès !
Et, pour ceux qui aiment les saveurs sucrées-poivrées, râpez un peu de poivre long, qui est très chaud et assez piquant.

Tuiles_3_parfums

Les conserver à l'abri de toute humidité... ou, si le mal est fait, les faire réchauffer à four très doux. Elles redeviennent parfaites.

Tuiles_2_parfums

Démouler les panna cotta. Trancher à vif quelques oranges [ conserver le jus qui sera rajouté dans la poêle ], les faire dorer dans une lichette de beurre en les arrosant d'un peu de sucre, jusqu'à caramélisation. Caramel dont vous napperez de quelques gouttes les panna cota.
Dresser l'assiette où vous rencontrerez les différences de saveur, de consistance, et de températures.
La panna cotta très fraîche et douce, les oranges, un peu acides et bien chaudes, les tuiles aux trois parfums, toutes très croustillantes.

Tuiles___l_orange_et_panacotta__b_

Vous voulez imprimer la recette ?   

27 avril 2009

Dentelle croustillante d'avoine au caramel de lait

Parfois je regarde avec tendresse un bocal, qui a été scrupuleusement presque vidé. Deux cuillerées à soupe de confiture de lait avaient ainsi été délaissées. Depuis le Banofee Pie personne n'avait osé y plonger le doigt ! Mystère de la vie d'une famille, il y a parfois quelques grammes de trucs qu'ils aiment habituellement beaucoup et qu'ils ne finissent pas. Le poids de la résistance à paraître trop gourmand ? Mais l'on n'est jamais trop gourmand ! Jamais ! Mieux vaut quelques vrais excès savourés avec bonheur qu'un semi-régime perpétuel entrecoupé de craquages. Non ?
Puisque vous ne me répondez pas, je vous propose donc la recette d'un vrai craquage... issu de la rencontre d'un pot presque vide de confiture de lait et de quelques flocons d'avoine si diététiquement corrects ! Le pur bonheur.

Dentelles_d_avoine_a

Ingrédients [ que j'ai dosés de façon aléatoire ]
2 cuillerées à soupe de confiture de lait
75g de beurre
50g de sucre en poudre
1/2 c à café de levure et 1/2 c à café de bicarbonate [ je teste, je teste... 1 sachet de levure sinon ]
Flocons d'avoine [ j'ai secoué le paquet et je ne voyais plus la pâte, environ 1 verre ]
Vanille
1 œuf
Indispensable ; feuille de cuisson ou papier sulfurisé

J'ai réalisé la pâte "tout au mixer".
Fouetter le beurre et le sucre. Rajouter la confiture de lait et fouetter à nouveau jusqu'à ce qu'une jolie crème dorée se forme. Rajouter la vanille et les levures. Mixer de nouveau.
Et c'est là où je me suis maudite a posteriori... Saisir les flocons d'avoine et verser sans mesurer. Mixer un peu. Ayant trouvé la consistance trop sèche pour façonner des tuiles, j'ai donc rajouté un œuf. Et là cela m'a paru satisfaisant. Saler un peu.

Dentelle_d_avoine__ingred_

Comme il n'y a pas de farine la pâte va inexorablement s'étaler à la cuisson... attention à l'espace à prévoir. Dentelle_d_avoine__formes_
J'ai voulu tester deux formats pour la cuisson. Des bandes fines et plates, et en petits tas.
La pâte s'étant étalée vraiment de tout son long, je me suis appliquée à faire des bandes de pâte pour rien. D'autre part le format "cookie" ne permet pas d'obtenir autant de croustillance, je préfère donc l'abandonner.
Il vaut mieux former un grand rectangle fin, tout simplement. Attention, ne déposer la pâte que sur la moitié de la plaque !

Mettre à four chaud pour 10 minutes. Pas vraiment plus. Bref il faut absolument surveiller la cuisson... N'oubliez pas qu'il s'agit ni plus ni moins que de caramel pour l'essentiel... Une jolie couleur ambrée est Dentelle_d_avoine__coupes_parfaite  son teint. Il serait dommage de le laisser devenir couleur pruneau desséché.
 
Tant que les tuiles sont chaudes, dès la sortie du four, les tailler avec un couteau en appuyant sur la pâte. Ne pas utiliser un mouvement de va et vient avec la lame. La dentelle, c'est fragile.
Et comme vous aurez de toute façon des brisures... [ qui formeraient un sublime crumble sur quelques fruits frais... C'est juste une idée  que je vous donne puisque je les ai toutes mangées au fur et à mesure !  ]

Dentelle_d_avoine__rondes_

Quand les tuiles sont presque froides, vous pouvez alors les décoller et les disposer sur une assiette.
Goûtez en une.
Ne résistez pas, elles sont irrésistibles, comme vous avez pu le constater en grignotant les petits bouts lors de leur découpe...

Dentelles_d_avoine_b

Fermer les yeux, s'asseoir et défaillir alors de la croustillance extrême, du parfum de caramel de lait.
Pour les conserver [à l'abri de l'air ou des gourmands] rien ne vaut une bonne vieille boîte à biscuit en métal [ tapissée de papier sulfurisé que l'on change au fur et à mesure des gâteaux qui y font un court séjour ].
Avec un yaourt, une petite crème vanillée... un craquage pur bonheur vous attend.

Tuiles_et_cr_me__a_

Vous voulez imprimer la recette ?


08 mars 2009

Tu quoque filiae... ou les sublimes cookies de ma fille...

Voici venu le temps, non pas de l'île aux enfants, mais celui des heures où l'élève dépasse le professeur...
Je le reconnais, l'avoue et le confesse, les cookies de ma fille sont meilleurs que les miens. Elle a beau affirmer qu'elle tient sa recette de moi, c'est impossible ! D'ailleurs je viens d'en faire, voulant m'assurer que SA recette est bien la vraie, celle qui permet d'avoir des cookies grands comme la paume de la main, à peine croustillants sur le dessus, avec du chocolat encore fondant dedans.

Cookies_Nadia_chocolat

Verdict de ses frère et sœur ;
- Oui, c'est bien comme ça qu'elle les fait ! Je peux en reprendre un autre ?
- Non, ils sont grands comme 3 cookies normaux ! Bon, mais juste pour goûter l'autre parfum alors.
Parce que j'ai fait les traditionnels cookies au chocolat de ma fille, et ai doublé les proportions pour en faire d'autres, à l'abricot et au thé. Et bien le résultat est parfait dans les deux cas. Bravo ma fille et merci !

Ingrédients [ un pur copié collé de son mail ]Cookies_Nadia_main
- 60g de beurre mou
- 180g farine
- 100g sucre roux
- 1 œuf
- 1 pincée sel
- 1 sachet de levure
- 1 sachet de sucre vanillé
- 170g de chocolat pâtissier réduits en grosses pépites (au couteau) --> "Ce choix est essentiel ! ça rend vraiment les cookies délicieux, avec des gros bouts de chocolat, même si c'est vrai que c'est un peu fastidieux (mais moi avec l'habitude, je vais vite!)
10 min à four doux. Les sortir même s'ils semblent mous et blancs, ils durcissent après et restent hyper moelleux!

Que dire de plus ? Cookies_Nadia___cuireQu'il faut les laisser en grand format, avec chaque pâte on peut ainsi faire 8 cookies.
J'ai doublé les doses, pour faire une autre variété de cookies, en y rajoutant des abricots secs coupés en 4, et 2 cuillerées à soupe de feuilles de thé russe aux agrumes [ ma belle-fille a toute une collection de thé, j'ai choisi celui-là ! ].
Le résultat est tout aussi réussi, très parfumé.
Quant à la cuisson, je pense que cela tient à mon four, qui est à chaleur tournante, j'ai dû la prolonger de 5 minutes.

Cookies_Nadia_abricot_et_th_

Merci ma fille, la prochaine recette que je te pique est ton cheese-cake au citron !

Vous voulez imprimer la recette ?

Par CookEco - Bouches sucrées - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 janvier 2009

Tuiles aux amandes simplissimes ; même un manchot y arrive !

Jadis j'appelais ces tuiles "les biscuits pour belle-mère qui arrive à l'improviste".  Vous  savez, de ces visites annoncées 2 heures avant ;
- "Mais tu ne fais rien, surtout, je passe juste boire un petit thé".
Ces tuiles croustillantes aux amandes m'ont toujours dépannée [préparation et cuisson 20 minutes ]. Même si je n'ai plus de belle-maman, mes amis la remplacent fort avantageusement ! Ces biscuits légers laissent en cuisant un subtil parfum de gourmandises délicates flotter dans la maison. Vous l'avez compris, c'est vraiment LA recette à garder ! Parce qu'un enfant de trois ans*voir en bas de la note peut y arriver ... et même un manchot.... oui, je parle de moi ! J'ai réussi sans aucune aide à les faire entièrement avec ma main gauche [ sauf la vaisselle, mais vous verrez qu'elle se résume à trois fois rien  ! ]. Bref, je suis très fière !

Tuiles_aux_amandes_croqu_e

Sont nécessaires : un saladier et une cuillère à bois  [la vaisselle est vite faite! ]. Faire fondre au micro-ondes dans le récipient
100 g de beurre, puis rajouterTuiles_aux_amandesingred
100g de sucre
100g de farine
2 œufs entiers.
C'est tout, il suffit de remuer.
Couvrir deux plaques à pâtisserie d'un papier sulfurisé ou de ces feuilles de silicone magiques. Étendre la pâte à la cuillère à bois. Peu importe leur forme, mais sachez qu'elles ne s'étendront pas à la cuisson.
Tuiles_aux_amandes_pr_tes___cuireSaupoudrer généreusement d'amandes effilées. Un sachet de 125g est nécessaire pour la cuisson de deux fournées. A vos calculettes si vous Tuiles_aux_amandes_d_moulagevoulez en faire moins... mais ce serait dommage, ces tuiles restent croustillantes très longtemps dans une boîte en métal.
Faire cuire environ 15 minutes à four moyen-chaud. Le centre reste blond et les bords prennent une belle couleur dorée.  Pour satisfaire les gourmands, je fais des fournées plus ou moins cuites.

Les tuiles se décollent très facilement... moi, j'ai même simplement secoué les feuilles de silicone, c'est plus rapide quand on a qu'une main ! Je les laisse  refroidir sur un torchon, n'ayant pas de grille, mais le résultat n'en pâtit pas. Et je fais en suivant la seconde fournée : cela n'a aucune importance que la plaque soit encore chaude.

Tuiles_aux_amandes_aTuiles_aux_amandes_b

Ceux qui veulent s'amuser pourront les mouler, au sortir de four, sur le manche d'une cuillère en bois.

Attention, elle deviennent très vite croustillantes...

Clara



*ET VOICI Clara, 3 ans, qui a réalisé ses premières tuiles, parfaitement réussies ! Sa maman, Patchouka peut être fière !


Et les mêmes [ vous voyez bien, c'est in-ra-ta-ble ! ] chez Evafabiola qui les a cuisinés pour son Zhomme chéri ! Il y en a qui ont de la chance !

Vous voulez imprimer la recette ?

Par CookEco - Bouches sucrées - Commentaires [21] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 janvier 2009

Cookies's day

Quitte à faire des cookies, [et donc à devoir jouer avec une pâte un peu collante...] je la prépare en grande quantités. Les petits moineaux la congèleront en tronçons de pâte bien filmés et feront cuire ces gâteaux à la demande. Les plus gourmands les feront de divers parfums et n'hésiteront pas à en cuire quelques dizaines... ils n'auront pas le temps de ramollir à l'abri du regard des ogres familiers, bien cachés dans une boîte métallique. Venus des États-Unis, les cookies ne doivent pas être croquants, mais chewy... c'est à dire que seul l'extérieur doit croustiller, mais l'intérieur rester moelleux. Ils les aiment "grands comme la main"... mais moi, je les préfère "grands comme la paume"...

Cookies_pile

Pour une cinquantaine de cookies, mixer 250g de beurre mou avec 250g de sucre roux, rajouter 2 œufs, 250g de farine, 1 CC de sel et 1 de bicarbonate de soude [ ou 1 sachet de levure ]. Le temps de cuisson est le même pour tous ; environ 12 minutes, et jamais plus de 15, à température moyenne.
La pâte reste un peu collante, préparez donc un petit tas de farine où plonger vos mains en cours de façonnage ! J'ai ensuite divisé la pâte en trois.

Cookies aux abricots

Cookies_abricot

Mélanger à la pâte des morceaux d'abricots secs. Je ne les coupe pas trop fins, pour le plaisir de trouver un vrai bout de fruit en les mangeant...

Cookies "surprise café-chocolat"

Cookies_caf_

Pour la première fournée j'ai déposé directement des boules de pâte sur la plaque de cuisson, et ai glissé en Cookies_croq_caf_leur centre un ou deux grains de café grillé enrobé de chocolat...
Ensuite j'aplatis légèrement les petits tas avec ma main.

Il faut bien les espacer, les cookies s'étalant à la cuisson.

Ce sont mes cookies préférés... ce parfum de chocolat qui a fondu, et le grain de café qui croustille soudain sous la dent... du bonheur !

Cookies aux Chocapic

Cookies_chocapic

Les Chocapic sont des céréales au chocolat très croquantes. Je les écrase avec mes mains, sans trop les réduire. Quant à la quantité... je fais cela à "vue d'œil". Les cookies doivent avoir une apparence très chocolatée ! Les préférés des enfants !

Cookiestrio

Et voilà, tout simple, tout bon, tout chewy comme il faut ! That' all folk !

 

Par CookEco - Bouches sucrées - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,