Mes recettes à 3 francs 6 sous [ça fait combien en € ? ]

L'imagination, c'est économique ! Et il n'y a pas de honte à avoir à transcender des poêlées de légumes surgelées...

27 octobre 2009

Gâteau à la confiture de lait, miroir de caramel

Les premiers frimas ont toujours eu cet effet sur moi ; j'ai envie de gâteaux. De ceux dont on se coupe une belle part, en tirant un peu la langue, de ceux qui se glissent dans une vraie assiette au moment du goûter. Les mignardises ne sont plus de mises dans ma cuisine, vive le vrai gâteau du dimanche, dodu et parfumé ! Pour lui donner un air de fête je l'ai maquillé d'une gelée au caramel, de celui qui ne colle pas au dent !

G_teau_confiture_de_lait_presque_entier

Ingrédients27800612_p
1 petite boîte de confiture de lait [ qui remplace le sucre ]
4 œufs
175g de farine
75 g de beurre aux cristaux de sel [ pour que ça croustille ]
1/2 sachet de levure chimique
1 petit verre de caramel
4 feuilles de gélatine

G_teau_confiture_de_lait__miroir_caramel_A

  • Le caramel, c'est autre chose. Je n'ai jamais écrit son mode d'emploi, mais j'en fait des bocaux depuis toujours. Je verse dans une casserole [ pas en Téf@l ] 1 kg de sucre en poudre que j'imbibe d'eau et je mets à chauffer à feu moyen-fort sans remuer. Quand une belle couleur blonde apparaît, je surveille attentivement, sous peine d'amertume. A blond foncé je stoppe la cuisson, protège main et avant-bras d'un torchon, et verse de l'eau. Attention aux éclaboussures ! je remue, remets sur le feu quelques minutes mon caramel qui devient bien liquide. Je le verse encore très chaud dans des bocaux dont je ferme immédiatement le couvercle.
    Pour ceux qui ont du mal à faire du caramel : je déconseille l'utilisation d'une casserole en Téf@l parce que ce revêtement empêche les grains de sucre de s'agglomérer tranquillement sur les bords pour commencer à caraméliser. Certains y arrivent peut-être, mais ma fille avait connu de nombreux échecs pour cette seule raison !
    On verse le sucre, on le mouille. Là, on peut remuer pour que tout le sucre soit bien imbibé. On racle les bords de la casserole où un peu de sucre a pu s'étaler, pour éviter la surchauffe à cet endroit.
    Mettre à feu ni trop fort ni trop doux. Et ne pas remuer. Le sucre va bouillonner. 
    Attendre la coloration pour remuer [ et ne surtout pas goûter du bout de la langue ou du doigt la cuillère, c'est terriblement brûlant ].
    Si, en refroidissant, votre caramel vous paraît trop épais, reversez le dans la casserole, rajouter de l'eau et faites chauffer.

G_teau_caramel

Ce caramel se réchauffe au micro-ondes, nappe tel quel les moules avant les tatins, se dépose en larmes dorées sur du fromage blanc...

Le gâteau
Fouetter la confiture de lait tiédie avec la farine tamisée. Rajouter le beurre fondu, puis les 4 jaunes d'œufs et la levure. Battre les blancs en neige et mélanger à la pâte. Verser dans un moule beurré et fariné [ ou en silicone, comme ici ]. Faire cuire environ 40 minutes, à four moyen-chaud [ comme pour un quatre-quarts ].

G_teau_ingred

Regardez comme il est joli, même sans son miroir de caramel. Je pense que ce doit être dû à la confiture de lait, car la croûte en est extrêmement brillante.

G_teau_nu

Miroir de caramel
Diluer un verre de caramel avec la même quantité d'eau et faire chauffer dans une casserole. Rajouter les feuilles de gélatines, essorées après avoir été ramollies dans de l'eau froide.
Et attendre...
La gelée ne sera versée sur le gâteau que quand il sera froid, et que la gelée commencera à se figer [ cela prend presque deux heures à température ambiante ]. En recouvrir le gâteau.
Attendre encore un peu, ou le glisser au frais.

Gel_e_de_caramel

Préparer le thé, ou le café, sortir les assiettes à dessert, un couteau à dent, la pelle à gâteaux. Et savourer par avance le petit bonheur de l'heure du goûter.

G_teau_confiture_de_lait__miroir_caramel_B

Ce gâteau a un parfum très doux, apporté par la confiture de lait, une couleur dorée à point. Retrouver des cristaux de sel dans la pâte est un vrai plus, il serait dommage de s'en priver !  Et la gelée de caramel apporte un peu de fraîcheur sans être trop sucrée. Un joli petit dessert aux couleurs de l'automne pour un dimanche d'octobre.

Vous voulez imprimer la recette ?

Par CookEco - Les gâteaux - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 avril 2009

Dentelle croustillante d'avoine au caramel de lait

Parfois je regarde avec tendresse un bocal, qui a été scrupuleusement presque vidé. Deux cuillerées à soupe de confiture de lait avaient ainsi été délaissées. Depuis le Banofee Pie personne n'avait osé y plonger le doigt ! Mystère de la vie d'une famille, il y a parfois quelques grammes de trucs qu'ils aiment habituellement beaucoup et qu'ils ne finissent pas. Le poids de la résistance à paraître trop gourmand ? Mais l'on n'est jamais trop gourmand ! Jamais ! Mieux vaut quelques vrais excès savourés avec bonheur qu'un semi-régime perpétuel entrecoupé de craquages. Non ?
Puisque vous ne me répondez pas, je vous propose donc la recette d'un vrai craquage... issu de la rencontre d'un pot presque vide de confiture de lait et de quelques flocons d'avoine si diététiquement corrects ! Le pur bonheur.

Dentelles_d_avoine_a

Ingrédients [ que j'ai dosés de façon aléatoire ]
2 cuillerées à soupe de confiture de lait
75g de beurre
50g de sucre en poudre
1/2 c à café de levure et 1/2 c à café de bicarbonate [ je teste, je teste... 1 sachet de levure sinon ]
Flocons d'avoine [ j'ai secoué le paquet et je ne voyais plus la pâte, environ 1 verre ]
Vanille
1 œuf
Indispensable ; feuille de cuisson ou papier sulfurisé

J'ai réalisé la pâte "tout au mixer".
Fouetter le beurre et le sucre. Rajouter la confiture de lait et fouetter à nouveau jusqu'à ce qu'une jolie crème dorée se forme. Rajouter la vanille et les levures. Mixer de nouveau.
Et c'est là où je me suis maudite a posteriori... Saisir les flocons d'avoine et verser sans mesurer. Mixer un peu. Ayant trouvé la consistance trop sèche pour façonner des tuiles, j'ai donc rajouté un œuf. Et là cela m'a paru satisfaisant. Saler un peu.

Dentelle_d_avoine__ingred_

Comme il n'y a pas de farine la pâte va inexorablement s'étaler à la cuisson... attention à l'espace à prévoir. Dentelle_d_avoine__formes_
J'ai voulu tester deux formats pour la cuisson. Des bandes fines et plates, et en petits tas.
La pâte s'étant étalée vraiment de tout son long, je me suis appliquée à faire des bandes de pâte pour rien. D'autre part le format "cookie" ne permet pas d'obtenir autant de croustillance, je préfère donc l'abandonner.
Il vaut mieux former un grand rectangle fin, tout simplement. Attention, ne déposer la pâte que sur la moitié de la plaque !

Mettre à four chaud pour 10 minutes. Pas vraiment plus. Bref il faut absolument surveiller la cuisson... N'oubliez pas qu'il s'agit ni plus ni moins que de caramel pour l'essentiel... Une jolie couleur ambrée est Dentelle_d_avoine__coupes_parfaite  son teint. Il serait dommage de le laisser devenir couleur pruneau desséché.
 
Tant que les tuiles sont chaudes, dès la sortie du four, les tailler avec un couteau en appuyant sur la pâte. Ne pas utiliser un mouvement de va et vient avec la lame. La dentelle, c'est fragile.
Et comme vous aurez de toute façon des brisures... [ qui formeraient un sublime crumble sur quelques fruits frais... C'est juste une idée  que je vous donne puisque je les ai toutes mangées au fur et à mesure !  ]

Dentelle_d_avoine__rondes_

Quand les tuiles sont presque froides, vous pouvez alors les décoller et les disposer sur une assiette.
Goûtez en une.
Ne résistez pas, elles sont irrésistibles, comme vous avez pu le constater en grignotant les petits bouts lors de leur découpe...

Dentelles_d_avoine_b

Fermer les yeux, s'asseoir et défaillir alors de la croustillance extrême, du parfum de caramel de lait.
Pour les conserver [à l'abri de l'air ou des gourmands] rien ne vaut une bonne vieille boîte à biscuit en métal [ tapissée de papier sulfurisé que l'on change au fur et à mesure des gâteaux qui y font un court séjour ].
Avec un yaourt, une petite crème vanillée... un craquage pur bonheur vous attend.

Tuiles_et_cr_me__a_

Vous voulez imprimer la recette ?


22 mars 2009

Banoffee Pie

Aujourd'hui nous avons fêté deux anniversaires ; les 24 ans de ma fille aînée, avec une semaine d'avance, et mes 52 ans. J'ai voulu tester un nouveau gâteau, très à la mode dans les grandes villes, le Banoffe Pie ! Une croûte très sablée recouverte de confiture de lait, de rondelles de bananes fraîches, le tout surmonté d'un dôme immaculé de chantilly non sucrée.

Banoffee_Pie_A_

J'en vois qui imaginent le pire... et bien non ! D'accord, si vous voulez que ce gâteau soit d'une tenue remarquable dans les assiettes, il vous faudra rajouter du beurre au caramel, et peut-être un peu de fixant à la chantilly, même si la mienne est restée [ merci merci ] aérienne. Mais j'ai préféré faire la recette la plus légère possible... après avoir parcouru les sites anglais pour trouver l'originale. Ce qui n'est pas facile ! on voit même des Banoffe pie en verrines, plus faciles à servir, sans nul doute ! Et le beurre qui était parfois rajouté à la confiture de lait m'a laissée perplexe... jusqu'à ce je découpe ce beau gâteau ! Et oui, le caramel... ça coule ! Qu'importe, il est vraiment excellent !

IngrédientsBanoffee_Pie__le_sabl__ [ pour 10 parts ]
1 paquets de sablés Sprites
110g de beurre
4 bananes
3 packs de crème fraîche entière liquide
Environ 600g de lait concentré sucré transformé en confiture de lait [ la recette ici ]

Mixer les sablés avec le beurre fondu et étaler la pâte dans un moule à charnière, en la relevant sur les bords. Mettre au frais. Cette étape peut être réalisée la veille, mais monter le gâteau 2 heures avant le repas.

Banoffee_Pie__montage_Étendre la moitié de la confiture de lait [ la fouetter si elle semble trop épaisse ].

Recouvrir de rondelles fines de bananes et verser le reste de confiture de lait.

Enlever le moule et dresser le gâteau sur le plat de service. Qui doit être parfaitement plat !

Monter la crème très froide en Chantilly, rajouter un peu d'extrait de vanille et en recouvrir le gâteau, sans faire de rosaces.

Le résultat est excellent. Le fond croustille à merveille, les bananes enrobées de caramel de lait sont fraîches en bouche et la chantilly aérienne. Un très beau gâteau de fête !

Banoffee_Pie_part_

Pour une présentation exemplaire, j'ai compris que le beurre fondu, qui était rajouté dans certaines recettes à la confiture de lait, permet à la texture de rester parfaitement ferme lors de la découpe des parts... Mais 125g de beurre... j'ai préféré m'abstenir !

Vous voulez imprimer la recette ? 

12 juillet 2008

Confiture de lait express

Confiture_de_lait__2_

A la demande de ma fan n° 1 [j'ai parlé de ma fille aînée, qui m'assure que beaucoup d'amis lui ont demandé comment la faire], voici donc la "recette" de ma confiture de lait.
En réalité nous sommes bien loin de la Duche de leche telle qu'on la cuit en Argentine. Des litres de lait mélangés à du sucre, qui cuisent longuement [ce qu'il manque dans ma recette c'est l'odeur sublime de caramel dans la cuisine...] , épuisant les cuisinières remuant inlassablement leur chaudron.
Ma confiture de lait en est la version moderne, tellement connue que je pensais qu'elle était implantée dans les gènes des gourmands. Force est de reconnaître que ce n'est pas vraiment le cas...
Acheter cinq [et plus si affinités] boîtes de lait concentré sucré. Confiture_de_lait
Qu'importe la marque, prenez donc les moins chères !
Cinq, parce qu'il faut optimiser le temps de cuisson, et les boîtes de conserve ont une  espérance de vie de plusieurs années... si les gourmands de passage ne se voient pas confier un petit pot pour leurs soirées d'hiver, leur petit coup de blues [ messieurs-damesmessieurs-dames les docteurs de l'âme, je suis sûre que trois cuillères de confiture de lait sont parfois une excellente prescription à une légère déprime].
Sortir la cocotte-minute.
La vieille antique, l'indémodable-indétrônable dont le chuintement est promesse de bonheur. Je dépose un mouchoir de coton au fond, pour que les boîtes de métal ne l'abîment pas. Je couvre d'eau les boîtes, je ferme... et hop... 30 minutes de cuisson à partir de la mise sous pression. Il faudra laisser refroidir dans la cocotte avant de saisir les boîtes de délice.
Et là, si vous aviez des étiquettes en papier, vous les retrouvez, flottant dans l'eau de cuisson. Pensez à en coller une nouvelle... "Confiture de lait faite maison", vous évitera six mois après de vous demander "mais qu'y a -t-il donc là-dedans" ?
Et maintenant... ouvrez une boîte... plongez votre doigt cuillère... c'est fondant, exquis, doux, sucré, tapissant la langue et le palais d'un merveilleux goût de caramel au lait, comme un bonbon ancien...
Transvasez le contenu de la boîte que vous venez d'ouvrir dans un bocal en verre, ou en plastique, pour mieux la conserver...Nul besoin de frigo si vous finissez dans les deux semaines, sinon, oui. Et là, vous risquez d'avoir quelques cristaux durs de sucre qui se forment... pas de panique, un petit tour au micro-ondes et tout redevient lisse.
Si vous faites de crêpes vous savourez cette confiture de lait à son summum.
Une cuillerée à côté d'une tarte aux pommes, c'est divin...
Réchauffée au micro-ondes et en filet sur une boule de glace à la vanille, c'est somptueux...

Bon goûter !