Mes recettes à 3 francs 6 sous [ça fait combien en € ? ]

L'imagination, c'est économique ! Et il n'y a pas de honte à avoir à transcender des poêlées de légumes surgelées...

22 février 2010

Crackers et tuiles au parmesan

Cette recette est dédiée à ceux qui m'ont supportée un soir de tarot, tentant de garder ma patience [ 30 minutes ] puis succombant à mon impatience et leur accordant un sursis de 10 minutes pour qu'ils finissent enfin de manger  ce truc qu'ils avaient amené avec eux et qui est à mon sens [ auditif ] insupportable . Des cacahuètes enrobées d'une coque hyper croustillante. Excessivement bruyantes quand on les mange. Même entre amis, même nombreux, le bruit de ces coques à 90% chimiques [ en plus... ], bref ce bruit me rend aussi folle que le pop-corn dans une salle de cinéma...
Bref, faisons des crackers, des croustillants, des naturels,  qui permettent de s'entendre parler...
Quant aux classiques tuiles de parmesan, elle ne figurent ici qu'en rappel pour les étourdis qui ne savent comme il est facile d'obtenir ces petites tuiles fragiles dont l'unique ingrédient est le parmesan.

Crakers_parmesan_macro

Ingrédients
1 ramequin de flocons d'avoine
1 ramequin de parmesan râpé
75 g de beurre mou mais pas fondu
1 ou 2 œufs
1/2 sachet de levure chimique
Poivre, fleur de sel [ pour saupoudrer après cuisson ]

Crakers_parmesan_pile

Mixer tous les ingrédients, en rajoutant les flocons d'avoine en dernier. Suivant la consistance de la pâte mettre un ou deux œufs. La pâte doit pouvoir être étalée sur une plaque de cuisson, recouverte de papier sulfurisé ou d'un tapis en silicone. Plusieurs fournées seront nécessaires...
Dresser en grands rectangles [ qui ne s'étaleront pas à la cuisson ] : la pâte ne doit pas être top épaisse, mais la plus fine possible. Faire cuire à four chaud une quinzaine de minutes. Le parmesan n'aime pas devenir doré, il devient  alors amer. La couleur de la pâte doit donc rester pâle. Surveiller la cuisson en glissant une spatule sous la pâte. Quand elle se décolle c'est prêt.
Le beurre y fait de petites bulles [ voir photo ci-dessous, au sortir immédiat du four ]. Découper sans tarder des petits rectangles avec un grand couteau, en appuyant sans faire de mouvements de va-et-vient. Laisser refroidir.

Crakers_parmesan_cuisson_coupe

Vous pouvez les conserver quelques jours dans une boîte métallique et les faire réchauffer à four chaud quelques minutes pour qu'ils retrouvent leur croquant.
Servir avec des petites sauces [ roquefort, crème de noix, ciboulette, mousse d'avocat ].

Pour les tuiles au parmesan, qui ne seront faites qu'au dernier moment ; râper un morceau de parmesan frais, en déposer quelques cuillerées dans une poêle à feu moyen.

Tuiles_parmesan_cuisson

Retourner avec une spatule dès que cela est possible et faire cuire de l'autre côté. Très fragiles, ces tuiles sont exquises !

Tuiles_parmesan_a

Quelques flocons d'avoines restants, et vous pouvez tenter la version sucrée de tuiles très croustillantes !

Vous voulez imprimer la recette ?


29 juin 2009

Tarte à la ciboulette, miroir au basilic

Ciboulette, basilic, oh que j'aime vos parfums verts ! Basilic_r_capitulatif
Et je ne pouvais créer tarte plus parfumée que celle que je vous présente aujourd'hui. J'en suis fière, je vous assure qu'elle vaut la peine d'être réalisée.
Sur la pâte moelleuse au parfum de pistou, un lit crémeux et très frais, le flanc à la ciboulette, et le léger miroir de gelée citronnée au basilic relève la douceur juste comme il le faut. Une balance des goûts que j'aime. 
Le basilic aime la patience, les soins attentifs, la fraîcheur, puis le soleil. Il faut savoir doser le tout... Regardez...
Semées mi-mars, les graines fines du basilic ont reçu tous les jours une pulvérisation d'eau. Deux mois plus tard, plantules encore minuscules, elles se sont ragaillardies prudemment dehors, mais rentrées le soir à l'abri des températures trop fraîches.
Quand le soleil a décidé qu'il était temps de stationner plus près de notre planète j'ai planté mes godets en terre. Et les ai parfois chapeautés d'un chapeau-tupperware pendant les nuits... Protection obligatoire contre les nuits vraiment fraîches et les escargots qui raffolent eux aussi du basilic !
Ma patience me récompense aujourd'hui, où de beaux bouquets embaument un peu partout mon jardin.
La ciboulette est quand même plus simple à cultiver : vivace à la floraison superbe elle ne demande qu'à être taillée régulièrement pour prospérer. Dont acte !

Tarte___la_ciboulette_effet_miroir

Ingrédients
1 beau bouquet de basilic
1 beau bouquet de ciboulette
3 feuilles de gélatine
1 jus de citron
1 ramequin de pistou
1 bol de biscuits salés pour l'apéritif [ les plus simples, sans fromage ]
1 ramequin de flocons d'avoine + une petite poignée
4 œufs
2 c à soupe de crème de riz
1/2 l de lait

Tarte___la_ciboulette__miroir_de_basilic_A

Le miroir au basilic
Faire tremper 3 feuilles de gélatine dans de l'eau froide, puis les dissoudre dans 1/4 de litre d'eau très chaude. Rajouter 1 jus de citron. Mixer très finement le basilic et le mélanger à l'eau citronnée. Filtrer le liquide obtenu en gardant la pâte de basilic qui se trouve dans la passoire. Laisser refroidir.

Miroir_de_basilic_ingred

La pâte au pistou
Mixer les biscuits apéritifs avec le pistou, rajouter la pâte de basilic restant de la gelée préparée ci-dessus et les flocons d'avoine. Rajouter un filet d'huile d'olive.
Tasser la pâte obtenue dans un moule à manqué tapissé de papier sulfurisé. Direction le congélateur pendant la préparation du flanc de ciboulette.

Tarte_ingred

Le flanc de ciboulette à la crème de riz
Mixer au mixer plongeant le lait chaud, les œufs et la ciboulette. Rajouter la crème de riz. Ne pas saler [ le fond de tarte contient du pistou, qui l'est déjà ] mais bien poivrer.

Sortir le moule du frigo, saupoudrer la pâte de quelques flocons d'avoine, l'appareil étant très liquide ils l'empêcheront de fuir vers le fond.
Enfourner pour 45 minutes.

Flanc_de_ciboulette

Quand la tarte a cuit et est encore chaude, déposer une assiette et un poids au-dessus, en son centre, afin de créer un creux où verser la gelée de basilic. [ Mon miroir au basilic s'est avéré assez fin. Le creux n'était  certainement pas assez profond,  ou j'aurais du attendre le refroidissement complet du gâteau pour y verser la gelée ? Toujours est-il qu'une partie a été absorbée par la pâte. C'est juste une question d'esthétique !  ]

Attendre que le gâteau ait tiédi refroidi et verser la gelée de basilic. Laisser au frigo une nuit.

Miroir_de_basilic_se_verse

Servir très frais.

Tarte___la_ciboulette__miroir_de_basilic___aa

Sincèrement, ce gâteau est une merveille de parfums !

Tarte___la_ciboulette__miroir_de_basilic_si_frais

Si vous aimez les tartes salées fraîches et parfumées, allez donc aussi voir mon crémeux de poivrons...

Vous voulez imprimer la recette ?
oh oui... et j'en attends de vos nouvelles !


Un an... Il y a un an, à la faveur de quelques semaines passées chez moi, l'idée de ce blog de cuisine germa : biographie en couleur, roman-photo moderne de mon carnet de recettes familiales. Ici, je joue ; à agrémenter mon quotidien d'épices, à  faire réduire longuement mes journées parfois trop longues. Je joue, en gardant en mémoire les repas que je mitonnais pour mes enfants, quand ils étaient encore tous les quatre à la maison. Sur le tableau noir de la cuisine, le menu du jour était écrit sous forme d'un rébus. Tarabiscoté parfois ! Mais ils arrivaient toujours à décrypter le message... parfois aidés par les odeurs.
Quant à moi je ne manque jamais de regarder par quel biais certains se sont égarés sur mon blog de petite fourmi... Que cherchait donc celui qui tapa cette recherche Google ; "yeux gras bouillon viande campagne historique"... Quelle déception certainement en arrivant ici ! Qu'importe, j'ai quelques fidèles visiteurs qui me laissent parfois un petit message fort encourageant, quelques passants silencieux qui font une longue pause avant de reprendre la route.

Je voulais aujourd'hui vous remercier de votre fidélité.

Merci de me faire voyager dans vos pays lointains... les statistiques géographiques de Canalblog, agrémentées de drapeaux,  sont un pur bonheur !

Cook_Pays


Merci aux 61 inscrits à ma newsletter.

Merci à ceux qui viennent ici pour la première fois et y reviendront peut-être...

29 avril 2009

Crumble aux fruits rouges

L'été doit arriver [ mais si, il faut y croire ], et, avec lui, les premières cerises, alors même que l'on trouvera encore de délicieuses fraises sur le marché. En attendant ce moment de choix, j'ai décidé de faire de la place dans mon congélateur et de cuisiner les cerises du jardin, de l'an passé, qui  m'attendaient déjà dénoyautées.  Quant aux framboises elles étaient elles aussi toutes gelées...
Quel délice que ce crumble acidulé et doux, aux fruits fondants, à la croûte croustillante, servi tiède, accompagné d'un peu de crème fraîche. Il sera encore meilleur à la saison des fruits rouges frais !

Crumble_de_fruits_rouges_a_

Ingrédients
125g de beurre froid
100g de farine
1 verre de flocons d'avoine+ 1/2 verre pour saupoudrer
50g de sucre + 50 g de sucre pour les fruits
Fraises, framboises, cerises [ 250g de chaque, mais à doser suivant le goût ]

Crumble_de_fruits_rouges__fruits_

Préparer la pâte en frottant avec les doigts le beurre froid coupé en petits dés, avec le sucre. Rajouter la farine puis les flocons d'avoines.

Crumble_de_fruits_rouges__pate_

Laver les fraises, les équeuter seulement après, afin que nulle eau n'y pénètre et les couper en 2 ou en 4, suivant leur taille.
Mélanger les trois fruits dans un plat à gratin et les saupoudrer de sucre.
Recouvrir de grosses miettes de crumble. Saupoudrer de flocons d'avoine.

Crumble_de_fruits_rouges__pr_t___cuire_


Mettre à four chaud pour environ 35 minutes.


Crumble_de_fruits_rouges_cuit

Les fruits vont laisser de grosses bulles de sirop rouge se glisser de ci delà entre les trouées du crumble dans une odeur exquise.
Comme j'ai utilisé des fruits congelés ils ont rendu beaucoup de jus, il faudra en tenir compte pour le service... une écumoire est alors très pratique !

Crumble_de_fruits_rouges_b

Servir tiède, avec un pot de bonne crème fraîche...

Crumble_de_fruits_rouges__macro_


Vous voulez imprimer la recette ?


27 avril 2009

Dentelle croustillante d'avoine au caramel de lait

Parfois je regarde avec tendresse un bocal, qui a été scrupuleusement presque vidé. Deux cuillerées à soupe de confiture de lait avaient ainsi été délaissées. Depuis le Banofee Pie personne n'avait osé y plonger le doigt ! Mystère de la vie d'une famille, il y a parfois quelques grammes de trucs qu'ils aiment habituellement beaucoup et qu'ils ne finissent pas. Le poids de la résistance à paraître trop gourmand ? Mais l'on n'est jamais trop gourmand ! Jamais ! Mieux vaut quelques vrais excès savourés avec bonheur qu'un semi-régime perpétuel entrecoupé de craquages. Non ?
Puisque vous ne me répondez pas, je vous propose donc la recette d'un vrai craquage... issu de la rencontre d'un pot presque vide de confiture de lait et de quelques flocons d'avoine si diététiquement corrects ! Le pur bonheur.

Dentelles_d_avoine_a

Ingrédients [ que j'ai dosés de façon aléatoire ]
2 cuillerées à soupe de confiture de lait
75g de beurre
50g de sucre en poudre
1/2 c à café de levure et 1/2 c à café de bicarbonate [ je teste, je teste... 1 sachet de levure sinon ]
Flocons d'avoine [ j'ai secoué le paquet et je ne voyais plus la pâte, environ 1 verre ]
Vanille
1 œuf
Indispensable ; feuille de cuisson ou papier sulfurisé

J'ai réalisé la pâte "tout au mixer".
Fouetter le beurre et le sucre. Rajouter la confiture de lait et fouetter à nouveau jusqu'à ce qu'une jolie crème dorée se forme. Rajouter la vanille et les levures. Mixer de nouveau.
Et c'est là où je me suis maudite a posteriori... Saisir les flocons d'avoine et verser sans mesurer. Mixer un peu. Ayant trouvé la consistance trop sèche pour façonner des tuiles, j'ai donc rajouté un œuf. Et là cela m'a paru satisfaisant. Saler un peu.

Dentelle_d_avoine__ingred_

Comme il n'y a pas de farine la pâte va inexorablement s'étaler à la cuisson... attention à l'espace à prévoir. Dentelle_d_avoine__formes_
J'ai voulu tester deux formats pour la cuisson. Des bandes fines et plates, et en petits tas.
La pâte s'étant étalée vraiment de tout son long, je me suis appliquée à faire des bandes de pâte pour rien. D'autre part le format "cookie" ne permet pas d'obtenir autant de croustillance, je préfère donc l'abandonner.
Il vaut mieux former un grand rectangle fin, tout simplement. Attention, ne déposer la pâte que sur la moitié de la plaque !

Mettre à four chaud pour 10 minutes. Pas vraiment plus. Bref il faut absolument surveiller la cuisson... N'oubliez pas qu'il s'agit ni plus ni moins que de caramel pour l'essentiel... Une jolie couleur ambrée est Dentelle_d_avoine__coupes_parfaite  son teint. Il serait dommage de le laisser devenir couleur pruneau desséché.
 
Tant que les tuiles sont chaudes, dès la sortie du four, les tailler avec un couteau en appuyant sur la pâte. Ne pas utiliser un mouvement de va et vient avec la lame. La dentelle, c'est fragile.
Et comme vous aurez de toute façon des brisures... [ qui formeraient un sublime crumble sur quelques fruits frais... C'est juste une idée  que je vous donne puisque je les ai toutes mangées au fur et à mesure !  ]

Dentelle_d_avoine__rondes_

Quand les tuiles sont presque froides, vous pouvez alors les décoller et les disposer sur une assiette.
Goûtez en une.
Ne résistez pas, elles sont irrésistibles, comme vous avez pu le constater en grignotant les petits bouts lors de leur découpe...

Dentelles_d_avoine_b

Fermer les yeux, s'asseoir et défaillir alors de la croustillance extrême, du parfum de caramel de lait.
Pour les conserver [à l'abri de l'air ou des gourmands] rien ne vaut une bonne vieille boîte à biscuit en métal [ tapissée de papier sulfurisé que l'on change au fur et à mesure des gâteaux qui y font un court séjour ].
Avec un yaourt, une petite crème vanillée... un craquage pur bonheur vous attend.

Tuiles_et_cr_me__a_

Vous voulez imprimer la recette ?