Mes recettes à 3 francs 6 sous [ça fait combien en € ? ]

L'imagination, c'est économique ! Et il n'y a pas de honte à avoir à transcender des poêlées de légumes surgelées...

25 janvier 2013

Tajine d'agneau aux pruneaux

Un peu de douceur dans ce monde de brutes...
Plat emblématique du Maroc, le tajine se décline en mille saveurs et parfums [ tajine de poulet au citron confit et olives ]. Aujourd'hui, je vous propose celle, salée-sucrée, aux morceaux d'agneau fondants, nappés d'une sauce brune où les pruneaux ont apporté leur onctuosité. Servi avec de la semoule à grains moyens ou des pommes vapeur, ce plat savoureux égayera les heures glaciales de cet hiver.

 Tajine aux pruneaux

Ingrédients

1,5 kg d'épaule d'agneau coupée en morceaux
de 50 à 100g de beurre suivant le goût
3 oignons émincés
2 gousses d'ail pilées
1/2 c à café de gingembre
1/2 c à café de safran
1/2 c à café de cannelle
500g à 1kg de pruneaux, suivant le goût
Quelques amandes effilées grillées [ facultatif ]
1/2 verre à moutarde de miel [ facultatif, je n'en mets pas ],
Sel, poivre

Faire tremper dans de l'eau froide les pruneaux pendant deux heures.

Faire revenir les oignons et la viande dans le beurre, sans laisser trop colorer. Rajouter suffisamment d'eau [ environ 1l ] pour couvrir la viande. Mélanger avec le gingembre, le safran, l'ail. Saler et poivrer. Laisser mijoter au moins une heure. Rajouter la cannelle et, si vous aimez les tajines sucrés, le miel. Poursuivre la cuisson 15 mn.

Tajine aux pruneaux cuisson

Cuire dans de l'eau salée les pruneaux, jusqu'à ce qu'ils soient bien gonflés [ 15 mn ]. Les égoutter, les dénoyauter. Garder quelques pruneaux entiers pour les déposer dans chaque assiette, et écraser finement à la fourchette les autres.

Tajine aux pruneaux pruneaux


Retirer les morceaux d'agneau de la cocotte et les réserver. Verser la purée de pruneaux dans la cocotte, avec le jus de cuisson, et faire réduire à feu vif la sauce. Remettre la viande, laisse mitonner quelques minutes et servez.

Tajine aux pruneaux sauce

Disposer dans chaque assiette les morceaux de viande. Napper de sauce. Disposez quelques pruneaux entiers, l'accompagnement choisi, et parsemez quelques amandes effilées grillées.

Tajine aux pruneaux 2

Cette tajine, comme tous les plats en sauce, adorera être réchauffée le lendemain.

Bon appétit !

Vous vous imprimer la recette ?


17 janvier 2010

Gratin de patates douces, "Candied sweet potatoes"

Mes enfants ont souffert en ma compagnie avec le mot "patate", que l'on utilise si communément en métropole [ en France ]... Venant de Tahiti , pour moi, la "patate" est toujours douce. L'autre, c'est la pomme de terre....Quand j'entendais le mot "patate" à la place de "pomme de terre" mon sang ne faisait qu'un tour. Oh, juste un petit tour, la moitié du globe...
Cette recette est typique des États-Unis, et cela a un lien avec Tahiti... A l'époque, il n'y avait pas d'aéroport sur l'île, et la majorité des produits que nous consommions et qui ne provenaient pas de la production locale venaient de ce continent là, le plus proche des paquebots.
Tenez, savez-vous comment nous faisions notre chocolat chaud ? Avec du lait concentré sucré, du cacao et de la poudre de lait. J'adorais tripatouiller le tout longuement, jusqu'à obtenir la bonne consistance, puis verser doucement l'eau bouillante !
La patate douce, surtout si elle de variété orange, est fondante, avec comme un petit air de châtaigne en bouche. Et avec des épices, c'est si bon ! Mais je vous connais, la quantité de sucre et de beurre va vous faire peur !

Patates_douces_macro

Ingrédients
1kg de patates douces
125g de sucre roux
50 g de beurre
1 citron bio
1 c à café de gingembre en poudre

Patates_douces_fruit

Laver puis éplucher les patates, les couper en deux et les faire cuire de 15 à 20 minutes dans de l'eau bouillante. La pointe du couteau doit s'y enfoncer. On peut aussi les faire cuire en robe, et les peler après cuisson.
Les couper en rondelles de 0,5 cm d'épaisseur.
Mélanger le sucre avec le zeste du citron et le gingembre.

Patates_douces_sucre

Beurrer un plat à gratin, y disposer la moitié des patates douces, couvrir de la moitié du sucre et recommencer. Parsemer avec le reste du beurre coupé en petits morceaux. Faire cuire pendant 20 minutes.

Patates_douces_a

Servir bien chaud, accompagné de crème fraîche froide.

Vous voulez imprimer la recette ?

 

03 novembre 2009

Chutney de tomates vertes

Tout à la fois acide, piquant et doux j'adore depuis toujours ce condiment qu'est le chutney. Ma mère ayant vécu en Angleterre, elle avait gardé certaines traditions culinaires indiennes savoureuses, dont le chutney à la mangue.  Devant toutes les  tomates vertes qui ont dû quitter le jardin l'idée m'est venue de tenter de les cuisiner "autrement".
Après la version sucrée, puis la version salée, voici le temps du condiment salé-sucré !

Chutney_de_tomates_vertes_A

Ingrédients [ prévoir une heure de préparation...et une heure de cuisson, pour 5 petits bocaux ]
1,6 kg de tomates vertesChutney_de_tomates_vertes__plucheur
2 très gros oignons
200g de sucre roux
1 pot de yaourt de miel
1/4 de litre de vinaigre blanc
1c à soupe de graines de moutarde
1c à soupe de graines de coriandre
1 tronçon de gingembre frais, ou congelé
5 clous de girofle
1c à soupe de gros sel
1c à café de quatre-épices
1c à café de piment [ facultatif ]
1c à café de poivre noir
Un peu de muscade

Peler les tomates...
Comme vous le constatez j'ai un petit instrument magique, un éplucheur à légumes dentelé. Même la peau des tomates mûres ne lui fait pas peur !
Couper les tomates en quartiers... et les épépiner. Les pépins de tomates deviennent amers en cuisant, l'opération est donc indispensable. C'est long, terriblement long ! J'avoue avoir regretté ne pas avoir de grand-mère au coin du feu qui s'en serait chargée... Recouper les tomates en morceaux de la taille d'un dé.
Après cette opération il reste environ 1,4 kg de tomates.

Chutney_de_tomates_vertes_oter_p_pins

Dans un grand fait-tout les mélanger avec les oignons coupés fins et tous les autres ingrédients. Piler  grossièrement les graines de moutarde et de coriandre, pour exhaler leur parfum. Remuer plusieurs fois  pour que les épices et le vinaigre se mélangent bien.

Chutney_de_tomates_vertes_ingredients

Mettre cuire, à couvert, à feu moyen. De temps en temps remuer, puis enlever le couvercle au bout de 45 minutes. Comme l'ensemble a réduit ! Mettre alors à feu vif sans cesser de remuer. Il ne doit presque plus y avoir de liquide et le chutney a la consistance d'une confiture épaisse.
Prendre un pilon à purée et écraser grossièrement les légumes. Il doit rester des morceaux, qui seront un régal à croquer ! Ôter les clous de girofle [ on les voit parfaitement ! ].

Chutney_de_tomates_vertes_bocaux

Mettre, bouillant, dans des petits bocaux qui ont été ébouillantés, ainsi que leurs couvercles, auparavant. Fermer les couvercles et laisser refroidir tête en bas.
Ce condiment est une petite merveille, à déguster avec des croustilles à l'apéritif, du riz bien chaud, un magret... et pour farcir du foie gras. Une fois le bocal entamé, le conserver au frigo.

Vous voulez imprimer la recette ?

15 mai 2009

Gâteau poire gingembre, caramel de litchi

(...) Mais ce gâteau pourrait aussi s'appeler plus prosaïquement "Gâteau à la louche"... Je trouvais cela moins élégant, et puis il ne se mange quand même pas à la louche, ce serait un manque de touch of raffinement. Quoique Boris Vian chantait l'art du snobisme avec une p'tite cuillère plantée dans le camembert...  Je vais quant à moi aller au plus simple, et vos doigts feront l'affaire. Ou une petite fourchette à dessert.

G_teau_poire_gingembre__caramel_de_litchi_ENTIER

Ingrédients [ à adapter aux conserves présentes dans les placards ]
1 boîte de litchis
1 boîte de poires
1 morceau de gingembre confit
1 louche de sucre
1 louche de lait concentré non-sucré [ j'avais une boite à finir ! du lait ou 1 yaourt feront l'affaire]
1 louche bombée de farinecaramel_de_litchi_
100g de beurre fondu
3 œufs

Faire d'abord caraméliser le jus de litchi dans une poêle, à feu vif.
Suivant la marque, il peut être nécessaire de rajouter un peu de sucre.

Pendant ce temps préparer la pâte à gâteau.

A la louche. Même un enfant peut le faire !
Mais remuer avec une cuillère, ce sera plus simple.

Et surveillez la cuisson du caramel en même temps !

G_teau_poire_gingembre__caramel_de_litchi_ingred

Étaler la moitié de la pâte dans un moule, disposer des lamelles de poires [ garder le jus,et le reste des poires G_teau_poire_gingembre__caramel_de_litchi_montagequi vont aussi finir caramélisées ].
Parsemer de dés de gingembre confit et recouvrir du reste de pâte.
Mettre au four pour 30 minutes.

Votre caramel est maintenant prêt, faites y revenir les litchis. Oh, j'ai oublié de vous dire qu'ils ne sont là que pour accompagner le gâteau !
Retirer les fruits et garder au chaud le caramel.

Démouler le gâteau tant qu'il est chaud et y verser du jus de poire. Récupérer l'excès qui déborde et recommencer.
Découper une ouverture au centre du gâteau, y verser du jus. La pâte va ainsi devenir très moelleuse et parfumée.

G_teau_poire_gingembre__la_marguerite

Faire chauffer le reste de jus de poire jusqu'à ce qu'il caramélise lui aussi et y faire revenir le reste des poires coupées en lamelles épaisses.
Décorer le cœur évidé du gâteau avec les poires. Napper du caramel de litchi et l'étendre au pinceau. Sur chaque assiette poser une part de gâteau, quelques litchis, des lamelles de poire, un peu de gingembre confit et décorer d'un peu de caramel de poire.

G_teau_poire_gingembre__caram_lisation

Ce gâteau se décline à l'infini suivant les fruits au sirop utilisés...

G_teau_poire_gingembre__caramel_de_litchi_A

Vous aimez le gingembre ? Ici, un gâteau au chocolat et au gingembre, là, une mousse de poire au gingembre.
Et, en version salée, le
poulet au gingembre...

Vous voulez imprimer la recette ?


Par CookEco - Les gâteaux - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 avril 2009

Le gingembre, un épice qui ne craint pas le gel

Le gingembre, à la saveur si piquante et chaude, se présente sous la forme d'un tubercule. Je le cuisine tant en salé [ poulet "zanzibar" ] qu'en sucré [ entremets poire et gingembre].
Aujourd'hui je vais vous montrer comment avoir toujours du gingembre frais pour votre cuisine. Ce ne sera jamais une promotion qui me fera saisir un tubercule, mais un regard plein d'amour...
Je suis séduite par sa rondeur, et si son aspect parfois très biscornu est amusant, je me garde pourtant bien de le choisir. Des renflements dodus me disent qu'il sera très simple à peler. Je suis impitoyable ; il faut que sa peau soit fine, surtout pas ridée ou fripée. Et je plante un mm de mon ongle à une extrémité pour vérifier qu'il n'est pas un amas de fibre. Regardez la photo d'un tubercule auquel je n'ai pas su résister...

Tubercule_gingembre

Le peler a été un jeu d'enfant, et je n'ai pas jeté les épluchures *voir en bas de la note !
Une fois le tubercule dénudé, le rincer et le sécher.

Gingembre__pel__

Prendre un bon couteau et le tailler en bâtonnets...
Oh, ce format là porte un nom, mais seul le magnifique blog du sotlylaisse vous en donnera la solution... Un indice ? Il est dans cette note là ! Mais allez donc regarder son blog, le savourer du regard, et apprendre... Un professeur de cuisine qui sait faire de si belles photos et n'est pas chiche d'explications, cela est rare !

Gingembre__b_tonnets_

Bref vous voilà devant vos bâtonnets, le nez empli des parfums de gingembre. Maintenant il suffit d'en faire de petits fagots, de les filmer serrés et de les ranger dans un sac congélation.

Gingembre_congel_

Nul besoin de tailler le gingembre en brunoise [ petits dés ], vous le ferez au moment si votre recette le préconise. Les tailler encore congelés sera enfantin.
Et voilà comment avoir toujours sous la main un peu de ce délicieux gingembre !

*Quant aux épluchures, elles se transforment en une décoction [ en bouillant durant 10 mn dans de l'eau ] qui me donne un coup de fouet salutaire et ce printemps aux allures d'automne. Je bois alors le liquide, avec une belle cuillerée de miel, pour adoucir son ardeur à enflammer le palais.

Par CookEco - Accompagnement de plat - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

17 mars 2009

Gâteau aux deux gingembres et au chocolat

J'adore le gingembre ; frais ou confit au sucre il apporte une note piquante aux recettes dont il rentre dans la composition.
J'adore aussi le chocolat... Il était donc normal que je tente de marier ces deux adorables déclencheurs de plaisirs.

G_teau_gingembre_chocolat_A

Les_gingembres_et_le_chocolat
Ingrédients
Gingembre frais [ un joli bout de racine ]
Gingembre confit [ en même quantité que le frais ]
125g de beurre
125 g de farine
125g de sucre
4 œufs
200g de chocolat... moins 4 carreaux

Hacher fin les gingembres et casser le chocolat grossièrement, au couteau, pour avoir ensuite de vrais morceaux fondants au sein du gâteau. Les_gingembres_et_le_chocolat_hach_s

Mélanger le beurre fondu et le sucre, puis la farine et les jaunes d'œufs.

Rajouter à la pâte le gingembre et les morceaux de chocolat et, en deux fois,  les blancs battus en neige avec un peu de sel.
G_teau_gingembre_chocolat_moule
J'ai trouvé ce moule très amusant chez un discounteur, pour un prix très réjouissant ... mais il pose un petit problème ; ses alvéoles s'écrasent sous le poids de la pâte et il est difficile de garder son aspect dentelé... J'ai personnellement "secoué" le moule à deux reprises en début de cuisson pour qu'il se redresse un peu !

Mettre au four pour environ 45 minutes.

J'espérais un gâteau qui enflamme réellement mes sens, et j'ai été presque déçue par sa douceur ! Un vrai mariage de raison que ces deux là ! Que même des enfants peuvent manger sans avoir la bouche en feu, et le chocolat, qui a été concassé grossièrement, apporte des touches fondantes très agréables.

Vous voulez imprimer la recette ?  

Par CookEco - Les gâteaux - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 octobre 2008

Mousse de poires au gingembre

Rien de tel que le piquant du gingembre frais pour réveiller un palais susceptible de s'endormir dans un parfum de poire. Très rapide à faire, et vraiment économique, voici une recette pour vous rappeler que la Belle au bois dormant devait être une poire dans une autre vie, pour avoir attendu si longtemps son Prince Piment... et que la déco, c'est comme un conte [ de fée ] ce n'est presque que du blufff...

Mousse_a

Ingrédients
1 boîte de poires au sirop
1 morceau de gingembre confit
1 morceau de gingembre frais ou congelé [ note ici ]
1 demi-pot de mascarpone
3 feuilles de gélatine

Égoutter les poires au sirop léger. Garder le jus, surtout !

gingembre_confitHacher finement le morceau de gingembre confit au sucre, puis rajouter dans le Mousse_1robot les poires, mixer quelque secondes, juste pour obtenir une masse fine, pas une bouillie. Mélanger le tout à de la mascarpone.

Versez dans des verrines [ pour moi des tasses à café ]. Le résultat n'est pas joli... et un peu fade !

Voici la baguette magique... mousse_miroir

Prendre le jus de la boîte de poire, jus_au_gingembrele faire chauffer, et rajouter un bout de gingembre frais, passé au presse-ail.

Puis y faire fondre trois feuilles de gélatine essorées après qu'elles aient ramolli dans de l'eau froide.

Verser cette gelée encore chaude et fluide jusqu'en haut vos verrines.

L'effet miroir de la gelée est déjà plus avenant au regard !

Mais ce n'est pas fini...

Versez le reste de gelée dans une assiette creuse, et y mélanger des paillettes de piment.
Découper en petits cubes après la prise, et dresser en dômes sur les verrines. C'est joli, piquant et doux à la fois, et rapide à faire ! Belle au bois dormant, réveille toi !

Cette note est dédicacée à Gingembre, du blog "Couleurs, vapeur et vitamines"... pour son fêter son joli pseudo qui colle à la recette !

Vous voulez imprimer la recette ?

Par CookEco - Entremets et douceurs - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 octobre 2008

Poulet Zanzibar aussi appelé...

Poulet au gingembre

Avouez quand même que c'est plus chic de cuisiner un "Poulet Zanzibar" ! Le gingembre s'est tellement démocratisé qu'il en a presque perdu son exotisme zanzibareresque.  Zanzi (...) quoi ? La solution avec un petit peu de wiki-histoire. "Le gingembre était dénommé zenj par les marchands arabes, mot par lequel ils désignaient aussi les habitants de la côte est de l'Afrique et d'où vient le nom de "Zanzibar", où les Arabes allaient chercher le gingembre."
J'adore le goût piquant de ce tubercule. Cru, mais également confit au sucre, que j'achète par kilo...
Quand je sors ma fontaine à chocolat et que des petits morceaux cristallisés se nappent de noir... hummmm... une merveille ! Mais aujourd'hui, c'est plus simplement "Poulet au gingembre".
Un plat économique
[ moins de 6 € ], puisqu'il se cuisine à la mode vietnamienne, c'est à dire qu'en achetant 3 filets de poulet vous les cuisinerez de façon à nourrir six convives.

Poulet_au_gingembre_baguettes

Ingrédients pour 4
3 filets de poulet
1 morceau de gingembre frais ou congelé [ note ici ]
2 c à soupe rases de Maïzena
1 bouillon cube
1 demi verre de sauce soja
Nouilles chinoises

Poulet_au_gingembre_ingred

Peler et couper un beau morceau de gingembre en brunoise [ tout petits dés],  et les faire revenir à feu doux dans un peu d'huile neutre.
Attention :
ne pas jeter les épluchures du gingembre, voir plus bas comment les utiliser !

Mettre de côté les dés de gingembre et faire revenir dans le même récipient [ casserole ou poêle profonde ] le poulet découpé en morceaux Poulet_au_gingembre_pouletsuffisamment grands pour être saisis avec des baguettes. Il n'est pas nécessaire de faire colorer la viande, ni de la faire cuire à cette étape. Poulet_au_gingembre_soja
Saupoudrer de la Maïzena, et attendre que celle-ci soit absorbée.
Recouvrir alors la viande d'eau
[ de la quantité va dépendre votre sauce, n'hésitez donc pas ], rajouter le bouillon cube , les dés de gingembre et la sauce de soja. Ne pas saler, mais poivrer.

Et voilà, en dix minutes votre viande est cuite, lovée dans sa petite sauce épicée... Poulet_au_gingembre_sauceCes dix minutes là vont vous permettre Poulet_au_gingembre_nouillede faire cuire des nouilles chinoises, qui sont faites au blé tendre...
Il suffit de les plonger dans de l'eau bouillante, de les démêler avec une fourchette à salade et de les égoutter.
Le riz peut également faire l'affaire, bien sûr. Si vous avez un peu de coriandre fraîche, quelques feuilles à peine découpées seront parfaites pour rehausser les parfums.

Et maintenant penchons-nous sur les épluchures du gingembre...

Ma tisane "coup de fouet" !

Faites bouillir [ dix minutes, en décoction ] les épluchures de gingembre dans 1 litre l'eau bouillante.  Vous pouvez régalement ajouter les morceaux trop filandreux, ou tout simplement couper un petit tubercule en tranches fines. Et voici une tisane dopante, à boire brûlante avec 1 cuillerée de miel. C'est un remède très efficace pour affronter les rhumes d'hiver et la fatigue qui va avec.

Vous voulez imprimer la recette ?