Mes recettes à 3 francs 6 sous [ça fait combien en € ? ]

L'imagination, c'est économique ! Et il n'y a pas de honte à avoir à transcender des poêlées de légumes surgelées...

07 novembre 2012

Les biscuits de Martine, un parfum du Maroc

Quelle chance de voyager... de bureau en bureau ! De saluer ses collègues et de grappiller parfois des douceurs exquises. Cette recette, gentiment offerte après avoir conquis mon palais, vous permettra de goûter vous aussi le parfum qui accompagne parfois ma pause café matinale ! Les biscuits de Martine, à l'apparence si simple, cachent un cœur moelleux à souhait, sans être trop sucrés. Dans une boîte en métal ils se conserveront quelques jours. Sa recette se décline en deux parfums, amande ou noix de coco.

Biscuits de Martine

Ingrédients pour une vingtaine de gâteaux

200 g de semoule de blé moyenne
Biscuits de Martine ingred200 g de poudre d'amandes OU 200 g de noix de coco râpée
125 g de sucre en poudre
2 oeufs
Une pincée de sel
100g de beurre à température ambiante, en morceaux
Amandes entières, à couper au couteau en deux.

Pétrir les ingrédients dans l'ordre indiqué.
Laisser la pâte reposer au frais.
Chauffer à 180° le four [ chez moi à chaleur tournante ]

Faire avec la pâte des balles entre les deux paumes, comme de très grosses noix.
Les poser sur du papier sulfurisé, en les espaçant légèrement. Appuyer du pouce en son centre, y glisser une demi-amande.


Biscuits de Martine pate

Ayant fait ces gâteaux aux deux parfums, j'ai différencié ceux à la noix de coco en y plantant l'amande tête en haut. En réalité la texture étant un peu différente ils sont reconnaissables !

Biscuits de Martine coco ou amande


Faire cuire en surveillant la couleur. Ils doivent juste blondir. En 10 à 15 minutes ils sont prêts à refroidir sur une grille.

Biscuits de Martine moelleux


Martine les fait parfois cuire davantage, ils sont alors moins moelleux mais tout aussi délicieux !


Simples à faire, moelleux à souhait et peu sucrés, je gage que vous aussi adopterez cette recette marocaine.





Vous voulez imprimer la recette ?

 


08 mars 2010

Tuiles à la noix de coco [ sans farine ]

Quand les amis se réunissent pour jouer aux cartes, lors de longues soirées animées, rien n'est meilleur que de fêter la victoire ou d'oublier sa défaite autour de petites tuiles. Très très croustillantes. Certaines sont parsemées de grué de cacao, qui se marie très bien au sucré de ces petits biscuits.
Pas de farine dans la pâte, issue directement de la recette des tuiles aux amandes, la noix de coco râpée la remplace sans dommage.

Tuiles_coco__a_

Ingrédients
100g de beurre
100g de sucre
2 œufs
200g de noix de coco [ en sachet ] + 50g
Grué de cacao [ facultatif ] ou pépites de chocolat

Faire fondre au m-ondes le beurre. Rajouter en fouettant le sucre, une pincée de sel, les œufs un à un, puis la noix de coco. Laisser tiédir.
Poser sur une plaque une feuille en silicone ou du papier sulfurisé,  et déposer en petits tas irréguliers la pâte, qui reste semi-liquide. Les tuiles ne s'étaleront pas davantage à la cuisson. Saupoudrer de noix de coco, parsemer certaines d'éclats de grué de cacao ou de pépites de chocolat.

Tuiles_coco__p_te_

Mettre à cuire à four assez chaud,15 et 20 minutes,  suivant le four, en surveillant la cuisson. Les bords doivent dorer. Décoller tant les tuiles sont encore chaudes et poursuivre une nouvelle fournée.

Tuiles_coco__b_

Vous voulez imprimer la recette ?  

04 mai 2009

Charlotte fondante banane et noix de coco, nappage chocolat

Les biscuits Thé, vous connaissez ? C'est comme la crème de marrons Clément Faugier, ou la crème fraîche d'un vrai crémier ; des incontournables. Je vous rassure, mon blog n'a pas été mis en vente,  je ne touche aucun royaltie et ne suis liée à eux que par ma gourmandise ! Bref presque tout le monde connaît ces gâteaux en "mille-feuille" de biscuits Thé, liés par une crème dans laquelle il y a souvent du beurre ou de la farine... Et bien non, ce n'est pas du tout cette recette là que je vous propose ! Elle va je l'espère en surprendre et en conquérir certains...Un dernier argument ?  Elle se prépare en 15 minutes...

Flanc_banane_coco_chocolat_a

Ingrédients
3 paquets de biscuits Thé
1/2 l de lait
1 sachet de flanc instantané à la noix de coco
4 bananes
Un peu de noix de coco râpée

Glaçage [ facultatif... quoique... ]
150g de chocolat à pâtisser
2/3 d'un petit pack de 50cl de crème fraîche entière stérilisée
1 soupçon de Malibu [ vraiment facultatif... mais tellement agréable et discret... ]
Flanc_banane_coco_chocolat_montage
Préparer un moule à cake en le tapissant largement de film plastique.
Sortir de leur emballage les biscuits et préparer une assiette creuse.
Faire bouillir le lait, y dissoudre la poudre de flanc et fouetter jusqu'à la reprise de l'ébullition.  En verser dans une assiette creuse pour y tremper les biscuits. Attention, le flanc fige vite...
Tapisser le moule de biscuits trempés dans le flanc encore chaud. Pour la suite du montage il ne sera plus nécessaire d'avoir des biscuits imbibés.
Recouvrir de rondelles de bananes coupées en deux. 
Puis de biscuits.
Et encore de bananes. Flanc_banane_coco_chocolat_flanc_chaud
Ainsi de suite en terminant par des biscuits.

Faire réchauffer l'appareil à flanc, qui a tiédi dans la casserole.
Le verser, bien chaud dans le moule. Tapoter le moule sur le plan de travail pour que le liquide se répartisse bien.
Rabattre le film et y déposer 3 couteaux pour servir de poids à la charlotte.
Laisser refroidirFlanc_banane_coco_chocolat_NU.
Si vous ne voulez pas recouvrir la charlotte de ganache
[ malheureux, vous ne savez pas ce que vous perdez ! ]

Démoulez
le gâteau [ je le trouve tellement nu comme ça, c'est est indécent... un peu de chocolat, quand même... rien qu'un peu ? ]

Saupoudrez le d'un peu de noix de coco
râpée pour masquer sa nudité peu avenante et apportez le à table. 

Vous n'avez pas de photo parce que je ne le conçois pas sans sa ganache, moi... Mais je me répète peut-être un peu, là !

Malheureux !

Pour les vrais gourmands, maintenant, voici la suite des opérations...

Flanc_banane_coco_chocolat_bouch_e

Mettre un peu de papier sulfurisé sur les contours du plat de service avant d'y démouler la charlotte: vous pourrez ainsi recouvrir le gâteau de chocolat puis, en enlevant Flanc_banane_coco_chocolat_ganache_le papier protecteur, avoir un plat propre...
Faire fondre 4 minutes [ cela dépend des appareils ] au micro-ondes 150g de chocolat avec une c à soupe de Malibu. Remuer  et verser la crème fraîche liquide. Fouetter [à la main ] la préparation, qui a la consistance d'une mayonnaise, et la faire réchauffer au micro-ondes quelques secondes.
Verser le chocolat chaud sur la charlotte et en recouvrir les bords en s'aidant du plat d'un couteau. Il est autorisé de goûter le chocolat avec le doigt.

Flanc_banane_coco_chocolat_ganache__tal_e_

Saupoudrer de noix de coco râpée, puis enlever le papier de protection.

Mettre au moins 2 heures au frais avant de déguster, en sachant que cette charlotte sera encore meilleure le lendemain.

Flanc_banane_coco_chocolat_poudr__coco

Nulle crème pâteuse en bouche, au contraire vous découvrirez des parfums très frais, des bananes  fondantes, en compagnie de deux saveurs qui lui vont si bien ; la noix de coco et le chocolat.
Essayez la recette. Vous serez surpris...

Vous voulez imprimer la recette ?


Par CookEco - Les gâteaux - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

10 mars 2009

Poé de bananes

Quand j'étais petite... je vivais en Polynésie, à Tahiti. Dans la maison vivait avec nous ma nounou, Rosina... Ina, pour moi ! Ina m'adorait et moi de même [ sur la photo ci-dessous elle est à gauche. Au centre je buvais du lait de coco avec mon frère. Et à droite me voici avec les colliers de tiaré traditionnels ].

Rosina_et_moi

Ina me protégeait de la sévérité parfois justifiée de mes parents. Mais pour elle il était incompréhensible d'entendre parler de diététique. Si un enfant a faim, il doit manger... Et j'avais un solide appétit ! Le plat que j'adorais et avec lequel elle obtenait tout de moi, c'était le Poé de banane, ou Po'é, à la mode tahitienne !
Je ne retrouverai jamais le goût unique du Poé d'Ina, cuit avec tant d'amour  pour moi , mais je persiste à en faire ! Les bananes tahitiennes si sucrées et la noix de coco fraîchement cueillie manquent....  mais j'y retrouve quand même ce goût de l'enfance qui est si précieux à mon cœur. Donc, pour la photo, c'est tout nappé de coco, comme j'aimais,  j'aime, j'aimerai !

Po__comme_j_aime

Ingrédients
Au moins 2kg de bananes mûres épluchées
1 bâton de vanille
Fécule de manioc, ou fécule de tapioca [ il s'agit de la même plante ]
Du lait de coco, naturellement sucré, ou du lait de coco en boîte et un peu de sucre

Po__les_bananesCouper les bananes en rondelles et les faire cuire environ 15 minutes dans un fait-tout avec un peu d'eau.Po__ingredRajouter une gousse de vanille fendue en deux et dont les grains noirs ont été grattés.
Réduire en purée [ au mixer girafe ou avec un presse purée ].


Prendre deux bols identiques.
En remplir un de purée de bananes et la verser dans un grand saladier .
Au bout de 3 bols, rajouter 1 bol de fécule de manioc. Et ainsi de suite.
Bien mélanger pour ne pas faire de grumeaux.

Verser dans un grand plat huilé, moins profond que le mien pour le faire "dans la règle de l'art"...
Po__noix_de_cocoNormalement le Poé ne doit pas être plus haut que 3 centimètres. Mais moi je l'aime bien moelleux-collant, et Ina me le faisait ainsi... j'augmente donc la hauteur !
Le faire cuire environ 45 minutes, une pique en bois doit sortir sèche... sauf pour moi, qui le préfère collant...
Le servir coupé en carrés [ plus petits que ceux de mon assiette ! ] avec du lait de coco. Le Poé se mange tiède ou froid [ il est alors un peu plus compact ].
Ou râper de la noix de coco fraîche, la mettre à infuser dans un peu de lait et filtrer le jus. Sucrer ou non.

Po__aPo__cuill_re

Une précision :  les polynésiens adorent les femmes bien en chair !
Ce plat est donc à déconseiller à toutes celles qui préfèrent manger en comptant leurs calories.
Ce n'est pas grave, il y en a plus pour moi ! Qui ne grossit jamais...

Tama'a maita'i... bon appétit !

Vous voulez imprimer la recette ?  

10 janvier 2009

Boules de neige

Je vais vous avouer mon ambition première... faire des Raphaëllo. Après tout les Twix avaient été une victoire !
Ferrero, Ferrari... tout ça, c'est quand même du luxe... mais il n'y a pas de raison de ne pas s'essayer à la contrefaçon en cuisine ! Après avoir visité leur site, j'ai vu de quels ingrédients j'aurais besoin. Mais, hélas, trois hélas, la matière première ne fait pas tout... Je crois que le cœur du problème réside justement dans le cœur, à base de gaufrette et d'amande. Comment obtenir cette texture aérienne et croustillante ? Je dois avouer que ma cuisine n'est pas un atelier de chimie... J'ai donc réalisé de délicieuses boules coco, fondantes, au cœur d'amandes grillées. Mais pas des Raphaëllo...

Bouch_es_cocoa

Préparer la pâte à coco ; une petite boîte de lait concentré sucré et environ 300g de noix de coco.

Bouch_es_coco_ingredJ'ai ensuite prélevé 1/4 de la masse pour préparer le cœur du rocher en y ajoutant :

  • quelques amandes grillées puis concassées grossièrement [ sinon les bouchées auraient été bien trop grosses ]. Pour émonder les amandes il faut les blanchir 5 minutes dans de l'eau bouillante. La peau part ensuite très facilement.
  • 6 Gavottes [ si croustillantes ] effritées du bout des doigts des doigts.

Et j'ai fabriqué quelques petites billes avec. 

Les deux préparations se sont raffermies une nuit au frigo.

Bouch_es_coco_montage
L'étape suivante
fut d'enrober le cœur de la pâte de coco, puis de les plonger dans de Bouch_es_coco_le_coeurla noix de coco râpée.

Je remercie ma belle-fille, Coralie la gourmande, qui a pris des photos pendant le montage !

Le résultat est bon... très bon, même ! Mais ce ne sont pas des Raphaëllo.

Bouch_es_coco_plat

Rendons à Ferrero ce qui lui appartient : les vrais Raphaëllo !

Vous voulez imprimer la recette ? 

Par CookEco - Bouches sucrées - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 septembre 2008

Clafoutis de mangue au curcuma et noix de coco

Sa recette tombait pile-poil au bon moment. J'avais une mangue dodue et mûre à point et du curcuma, qui colore les aliments d'un jaune orangé redoutable [ un clic ici pour voir du riz au curcuma ] et est un formidable anti-oxydant.
J'ai adoré ce dessert. Et puisqu'il n'a pas eu l'heur de plaire à ma benjamine, qui n'aime pas trop la noix de coco... j'en ai mangé deux !
J'ai tout d'abord coupé les joues de la mangue, puis les ai quadrillées de la pointe d'un couteau. Il suffit ensuite de racler la peau pour avoir les cubes intacts.

Clafoutis_de_mangue_au_curcuma_ingred

IngrédientsConcentr__de_coco

1 mangue
1 œuf

2 belles c à soupe de crème fraîche
du concentré de coco [ facultatif, voir ci-contre, une pâte que l’on râpe ]
2 c à soupe de sucre
Curcuma

Couper les joues d’une mangue, puis quadriller la chair de la pointe d'un couteau, jusqu’à la peau. Il suffit ensuite de racler la peau pour avoir les cubes intacts.

Fouetter l’œuf avec 1 C. à soupe rase de Curcuma, rajouter la crème fraîche et le concentré de coco (environ 1 c à soupe ). Ce produit qui se présente sous forme d'une pâte dure se râpe lors de son utilisation et se conserve ensuite indéfiniment au frigo... On le trouve dans les supermarchés asiatiques. Finir en rajoutant le sucre.
Répartir les cubes de mangue dans des ramequins, verser la crème au-dessus, et mettre au four pour une vingtaine de minutes, le temps que le centre ne tremble plus.
Servi tiède, juste parsemé de quelques cristaux de sucre.

Clafoutis_de_mangue_au_curcuma__a_

Vous voulez imprimer la recette ?  

Par CookEco - Entremets et douceurs - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 août 2008

Perles du Japon au lait de coco

J'ai toujours adoré ce dessert, que j'agrémente de parfums différents au gré du jus de fruits  choisi. Il a l'avantage d'être frais, onctueux, parfumé, nourrissant, pas trop sucré... et est un parfait complément des repas- salades. Sans compter qu'il se prépare à l'avance...

Perles_coco_3_verres

Ingrédients ;
100 gr de perles du Japon
1 litre de lait de coco
[ facultatif :2 c à soupe de concentré de coco râpé "creamed coconut" qui amplifie le goût de coco, voir photo plus bas. On le trouve dans les supermarchés asiatiques]
50 gr de sucre
1/2 litre de jus de fruits 100 % fruits
De la gélatine en poudre [ 1 sachet ] ou des feuilles [6 demi feuilles]
1 grenade

 
Gelée de fruits

Faire bouillir une quantité suffisante de jus de fruits pour y dissoudre les feuilles Perles_coco_verresou la poudre de gélatine; Perles_coco_3_grainspuis mélanger avec le reste de jus de fruits. Versez  le liquide obtenu au fond de jolis verres ou des verrines.

Les miennes ? Des bougeoirs Iké@ par lot de dix...si si...
Parsemez de quelques grains de Grenade [ c'est facultatif, mais si joli...] et mettre au frais.


Perles_coco_cubes
Perles_coco_gel_eIl va vous rester du jus de fruits préparé, versez le dans une assiette creuse et mettez la au frais.
Quand la gelée sera prise, vous quadrillerez la surface pour en faire des petits cubes.


 Perles du Japon

Perles_coco_concentr__de_cocoDans le lait de coco très chaud [ évitez de le faire bouillir pour que le fond n'attache pas ], verser les perles du Japon en pluie. Et là... remuer... encore et encore... presque 20 minutes ! Rajouter le sucre à la fin, quand les perles sont presque translucides.
Laisser un peu refroidir puis remplir doucement vos verres et verrines dont la gelée est ferme.
Parsemez ensuite des cubes de gelée de fruits [ attention, la texture est moelleuse] et de grains de grenade.


Perles_coco_l_autre_verre

Vous pouvez tenter, vous aussi, de verser [ tout doucement ] les perles chaudes sur la gelée à peine prise : les perles vont aller au fond et la gelée va remonter au fur et à mesure et tapisser les parois. Voici le résultat :

Perles_coco_sur_mousse_1

Je crois que c'est mon entremets favori !
La texture fondante des perles du Japon cuites dans ce coco crémeux, puis la gelée si douce, et les grains de
Grenade qui explosent en bouche...pour moi, c'est format grand verre...pas le petit...
J'ai déjà testé ces parfums :

Jus de banane-goyave, avec quelques bananes poêlées au fond.
Jus mangue-passion, lamelles de mangues poêlées et quelques grains de fruit de la passion.

Jus d'ananas et cubes d'ananas rôtis.
Jus de fraises  et framboises fraîches.
Si vous utilisez du nectar de fruits, ne sucrez pas les perles. Ce dessert doit rester frais ! 

Perles_coco_mini_fini

Vous voulez imprimer la recette ?

18 juillet 2008

Tartelettes banane-coco

Tartelette_banane_coco_fin

De "restes" en "restes"... où comment varier les plaisirs....
J'ai tout d'abord utilisé mes blancs d'oeufs "en trop" [dont certains provenaient de la préparation de cannelés ], en cuisinant des rochers à la noix de coco.  Pendant la préparation de la pâte, j'avais alors mis de côté au frigo un petit récipient contenant la meringue suisse au coco,  avant sa cuisson. Deux jours après, il est temps de l'utiliser, d'autant que deux bananes mûres à point sont délaissées des ados. 
Ingred_1Faire une petite pâte brisée express, "méthode : je mets tout dans un Tupper*, je secoue bienIngred_2 fort [ après avoir refermé le couvercle...] et c'est prêt",  avec :
125 gr de farine, 5 cl d'eau tiède et 4cl d'huile. Je rajoute un peu de cannelle dans la pâte. Pas de sucre, la meringue au coco est suffisante. Vous pouvez bien sûr utiliser de la pâte feuilletée ou toute autre pâte.
Dans 3 moules [ diamètre 10cm] en aluminium [ cela fait des années que je les ré-utilise !] étaler la pâte avec le dos d'une cuillère [ elle colle, c'est normal].
Ingred_3 Y répartir les bananes, écrasées à la fourchette. 
Recouvrir le tout de meringue au coco.Ingred_4
Faire cuire à four moyen-chaud en surveillant la coloration. Les tartelettes se démoulent facilement en tirant sur les bords souples des moules. C'est facile, économique, rapide, et bon !

Bon appétit !

Par CookEco - Les gâteaux - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 juillet 2008

Rochers à la noix de coco

Rochers_noix_de_coco__fin_

Après avoir cuisiné des cannelés, dont la recette nécessite plus de jaunes d'œufs que de blancs, me voici avec mon Tupper* rempli de 7 ou 8 blancs d'œufs congelés. Rochers_noix_de_coco_ingredC'est le bon moment pour préparer ces petits gâteaux moelleux et sucrés au parfum de mon enfance [et oui, j'ai vécu mes jeunes années à Tahiti...].

J'achète ma noix de coco râpée dans des grands sachets de 500 grammes, que je trouve, soit dans mon supermarché normal, soit dans un ParisStore*  [ou autre supermarché asiatique, pour un prix bien plus modique]. Nous aurons également besoin de 500 grammes de sucre glace.
Mettre les blancs d'œufs dans un grand [ c'est important pour la suite] saladier posé dans un fait-tout rempli d'eau bouillante, rajouter une pincée de sel et fouetter.

Quand ils commencent à blanchir verser peu à peu le sucre glace et continuer à fouetter.  Ils vont devenir très brillants Rochers_noix_de_coco__blancs_brillants_[on appelle cet "appareil"  de la "meringue suisse ", qui sert aussi à décorer les gâteaux et reste ferme grâce à son mode de préparation. Goûtez donc du bout du doigt, c'est un délice !].
Quand ils forment une masse ferme, retirer du fait-tout et rajouter le sachet de noix de coco. Remuer à la cuillère en bois, sans avoir peur de "casser" les blancs. Et c'est tout ! Rochers_noix_de_coco__m_lange_
Je garde un petit Tupper* rempli de cette préparation 2-3 jours dans mon frigo pour une autre recette. Déposer des tas rochers sur un papier sulfurisé ou, si vous avez eu la chance d'en trouver quand Lidl* les vendaient pour un prix modique, sur des feuilles de silicone. Rochers_noix_de_coco__hop_au_four_ Et hop, à four moyen pour 20 minutes environ.
Vous regrettez qu'ils ne soient pas blancs comme ceux de certains pâtissiers ? Dites-vous qu'ils sont alors cuits sur du papier journal, afin que certains produits chimiques de l'encre [je crois qu'il s'agit du plomb...] Rochers_noix_de_coco__croqu_s_empêche leur coloration... Je les préfère couleur coco bronzée que blanc chimique...

Bon grignotage !