Mes recettes à 3 francs 6 sous [ça fait combien en € ? ]

L'imagination, c'est économique ! Et il n'y a pas de honte à avoir à transcender des poêlées de légumes surgelées...

19 décembre 2011

Mon cake salé, la base

 Un an sans nouvelles… quand on sait le nombre de repas préparés en un an, ce laps de temps peut sembler bien long ! Et pourtant, croyez-moi, au cours de cette année là, j’ai passé des heures dans ma cuisine !  Ma nouvelle cuisine. Celle qui trône désormais à la place d'une ancienne salle de bain. Un an pour diviser une maison en deux.
Je vous aurais bien parlé de la création de nouvelles pièces d’eau, ou du montage du sas d’entrée, mais je suis censée être ici pour discourir de cuisine… Bref, j’ai davantage patouillé le plâtre et la pâte à joints que la farine.

Cake olives haricots verts
Dans ma nouvelle cuisine, aux proportions de maison de poupée, j’ai hérité d’une antique gazinière. Un four à gaz qui s’enflamma pour moi - hélas ce fut une passion unilatérale - et me permit d’apprendre tout de la confection du charbon. Gazinière robuste, faite pour rôtir les dindes et les gigots, mais qui ne supportait pas les cannelés ou la pâte à choux. Même agenouillée devant la porte, une lampe de poche braquée sur la grille, [ si si ] je ne pouvais que constater la transformation en noir de carbone de mes pâtisseries. Cru au-dessus, carbonisé au-dessous.
Mon optimisme, mon admiration pour la cuisine des anciens, n’y firent rien ; j’arrêtai peu à peu de cuisiner. Et devint une pro des crêpes qui flambent sans souci !

Quitte à bouleverser mon train-train, j’ai choisi de naviguer vers de nouveaux horizons professionnels. Quand les enfants sont partis la mère danse et change de vie ! Que croyez-vous que m’offrirent mes anciens collègues ? Ceux-là même qui déposaient parfois des courgettes géantes sur mon bureau, ou des tomates vertes pour mon chutney ? Ils se cotisèrent pour que je m’offre un vrai four. Un dont le petit ventilateur brasse l’air chaud, dore pile-poil-face-dos les plus ravissantes des madeleines. Sans rien brûler de leur pâte délicate. Quel beau cadeau ! Dire que ce sont mes nouveaux collègues qui profitent désormais de mes cake anglais, ou des petits choux moelleux. Merci les anciens, merci…

Bref, disais-je, à l’occasion d’un repas accompagnant le Beaujolais nouveau, avec mes nouveaux collègues, alors que la dernière tranche d’un cake salé aux petits pois disparaissait, une petit voix s’élève :
- La recette est sur son blog, j’irai la chercher !
- Non non… tout le monde sait faire un cake salé quand même ! Non ? (...)

Et, bien sûr, je n’avais pas pris de photos ! Pourtant ces petits pois à peine blanchis étaient d’un superbe vert ! Me voici dont faisant un nouveau cake salé, aux haricots verts cette fois. L’important, c’est la pâte ! Et quel plaisir de jouer avec les ingrédients, les formes. Que l’on soit végétarien ou omnivore, chacun y trouve son bonheur. Des idées ?
Olives vertes et tomates confites
Olives noires, haricots verts, tomates séchées
Petits pois et languettes de fromage
Poivrons et féta
Saucisses de Strasbourg et olives vertes
Lardons et pruneaux d’Agen

Ingrédients
250g de farine
4 oeufs
2dl d'huile d'olive
1/2 dl de vin blanc
150g de parmesan râpé [ ou de gruyère, mais le parmesan apporte finesse et goût ]
1 sachet de levure chimique
Sel, poivre et épices suivant les ingrédients rajoutés

Cake couronne
Huiler, toujours à l'huile d'olive, un moule, qu'il soit en format cake ou baba. Le poudrer de chapelure faite maison et non pas de farine, afin d'obtenir une agréable croustillance en surface. Le cake classique permet de faire de grandes tranches, mais la couronne est bien plus sympathique pour un apéritif. Bien entendu les mini moules conviennent, en adaptant le temps de cuisson.
Mixer tous les ingrédients de la base. Plus rapide il n'y a pas !
Quand la pâte est prête, rajouter les ingrédients choisis puis donner quelques impulsions. Prendre quelques précautions ;
*les olives vertes ou noires : rincées et égouttées
*les poivrons, en lamelles, après les avoir fait revenir dans une poêle bien chaude
*les petits pois surgelés ; juste blanchis, ils garderont une belle couleur et finiront de cuire avec le cake
*les haricots verts ; encore croquants et épongés afin de ne pas détremper la pâte. Il faut les étaler au milieu de la pâte, ne pas donner de coup de mixer.
*les saucisses de Strasbourg doivent également être déposées au milieu de la pâte
* les tomates séchées doivent avoir été réhydratées puis épongées, les tomates confites à l'huile soigneusement rincées et essuyées.
Cake poivrons féta

Glisser dans le four à environ 200° et patienter environ 40mn de cuisson.
Pour obtenir de belles tranches régulières, rien ne vaut le couteau électrique.

Et un autre cake, poivron-féta, ma foi fort bon !

 

Vous voulez imprimer la recette ?


11 novembre 2010

A la fortune du peu, mon pot au feu végétarien

Jadis... bien sûr il faut avoir un certain âge pour comprendre ce mot... bref, disais-je, jadis, lors de mes années étudiantes, les fins de mois ressemblaient aux débuts de mois. Toujours trois francs [ ah, là, vous saisissez mieux ma notion du "jadis" ] six sous pour manger. Ce qui était bien peu.
Et c'est ainsi que j'ai appris à développer un goût affirmé pour la cuisine végétarienne.  Qui n'était pas du tout à la mode [ nous disions "in" ] à l'époque ... Et j'ai contaminé mes amis de fac. Car mon célèbre pot-au-feu fait à la fortune du pot... a traversé les années sans prendre une ride !

Pot_au_feu_v_g__bouillon

Ingrédients
Carottes, oignon, navets, poireaux, quart de chou blanc, branche de céleri et quelques gousses d'ail.Pot_au_feu_v_g___pices
Des pommes de terre, surtout pas roses, qui sont bien trop sucrées.
Un bloc d'emmenthal [  un bloc, pas un sachet ! ]
Des épices ; thym, laurier, branche de persil baies de genièvre et clous de girofle

Pot_au_feu_v_g__l_gumes

Piquer l'oignon de clous de girofle, laisser les gousses d'ail dans leur chemise, nettoyer les légumes.
Porter à ébullition une grande quantité d'eau, la saler et la poivrer.

Pot_au_feu_v_g__emmenthal

Déposer au fond de la cocotte [ en fonte chez moi ] le morceau de fromage, les légumes et les épices. Laisser cuire à couvert au minimum une heure. Le réchauffage est même préconisé pour que le fromage accroche un peu au fond et exalte le goût du bouillon.

Pot_au_feu_v_g__cuisson

Cela sent divinement bon...
Non, le fromage n'a pas fondu dans l'eau, il est toujours en bloc, mais mou maintenant.
Servir le bouillon brûlant et parfumé dans un verre, les légumes et une part de fromage dans une assiette. Poudrer de fleur de sel, présenter des cornichons, du beurre frais et de la moutarde.

Pot_au_feu_v_g__a

Quelques croûtons frits à l'huile d'olive feront merveille dans ce pot à la fortune du peu, merveilleusement nourrissant et qui réchauffe l'âme et le corps. Ceux qui le souhaitent feront cuire quelques vermicelles dans le bouillon...

14 septembre 2010

Gâteau salé de tomates au basilic

Même si ce ne fut pas une "année à tomates", le potager offre maintenant foison de belles tomates rouges. Pour changer un peu de l'ordinaire [ quel jardinier et quel cuisinier ne se pose pas la question de "quoi en faire" ? ] , voici un gâteau au yaourt, parfumé de basilic et truffé de tranches épaisses de tomates, pré cuites à la poêle, comme des tomates provençales.

G_teau_de_tomates_a

Ingrédients
4-5 belles tomates
1 yaourt nature
2 pots de yaourt de farine
1/2 pot de yaourt d'huile d'olive
Huile d'olive pour la cuisson des tomates et le moule
4 œufs
1 sachet de levure chimique
1 bouquet de basilic
Quelques herbes fraîches ou déshydratées
Chapelure de pain

Couper en tranches épaisses les tomates et les poêler à feu assez vif, jusqu'à ce qu'elles aient une belle coloration. Les saler pour qu'elles rendent facilement leur jus. Il sera facile, après d'enlever les peaux qui se détacheront toutes seules.

Tomates

Préparer la base d'un gâteau au yaourt, en remplaçant le beurre par l'huile d'olive, et en omettant le sucre, bien sûr ! Les œufs, entiers, seront rajouter en dernier.
Ciseler le basilic aux ciseaux, et mélanger les tomates, le basilic et d'autres herbes à votre gout dans la pâte à gâteau. Poivrer.
Verser dans un moule généreusement huilé [ attention, la pâte a un tempérament accrocheur ] et tapissé de chapelure de pain. Cuire 40 minutes à four moyen-chaud. Comme un gâteau !

G_teau_de_tomates_entier

Servir chaud ou froid ce gâteau bien parfumé et dont la texture est très moelleuse.

G_teau_de_tomates_b

Des déclinaisons sont possibles en rajoutant du parmesan ou du fromage râpé à la base du gâteau. En troquant les tomates par des lanières de poivrons rouges, des gros de dés de courgettes... La base du gâteau au yaourt est très conciliante !
PS ; recette faite et écrite avant une opération de la main droite, qui me laisse à ce jour encore incapable de couper une simple tomate !

Vous voulez imprimer la recette ?

 

08 février 2010

Croustilles de potiron et leur velouté pour s'y plonger

Même si je suis citadine, des légumes d'un potager campagnard finissent parfois dans ma cuisine. Pour une fois, ce ne sont pas mes collègues, mais ma voisine qui m'a offert la moitié de son potiron...
Aimant faire des repas complets sur un même thème, je vous propose de cuisiner un velouté [ banale soupe, mais dont la consistance soyeuse mérite ce mot ] de potiron et de grandes frites du même légume, parées de parmesan croustillant. C'est un vrai repas complet, au vu de l'utilisation de légumes, d'œufs et de fromage. Un laitage permet de compléter ce repas qui ne vous laissera pas sur votre faim.

Croustilles_de_potiron_a

Ingrédients
Potiron
Pommes de terre
2 œufs
Un peu de lait et de farine
Chapelure de pain rassis [ la chapelure "maison" est sans commune mesure avec l'industrielle... ]
Parmesan râpé, environ 1 bol
Sel, poivre, muscade, paillettes de piment
Coriandre fraîche [ quel parfum délicieux avec le potiron ! ]

Le velouté
Faire cuire 20 minutes dans très peu d'eau [ elle doit à peine recouvrir les légumes ] le potiron et les pommes de terre coupée en gros cubes.
Mixer au mixer plongeant et assaisonner de sel, poivre et muscade - en goûtant -.
Servir dans des grands verres dodus, en parsemant le velouté de coriandre fraîche juste coupée au couteau.

Croustilles_de_potiron_le_potiron

Les croustilles
Pendant la cuisson du velouté, tailler en très grosse frites [ 10 cm sur 2cm ] du potiron.
Les faire cuire 8 minutes maxi à la vapeur. Il ne faut surtout pas que les frites deviennent molles, mais qu'elles soient justes attendries. Tester de la pointe d'un couteau.

Croustilles_de_potiron_les_frites

Prévoir 4 assiettes creuses ;
-- les œufs battus avec un peu de lait. Saler, poivrer généreusement et pimenter.
-- le parmesan
-- la farine
-- la chapelure de pain

Croustilles_de_potiron_panage

Voiler toutes les frites de farine. Ensuite, les passer dans l'œuf, puis le parmesan. Recommencer l'opération mais cette fois-ci avec la chapelure. Il y a donc deux passages dans les œufs fouettés.
Faire rissoler dans une grande poêle avec de l'huile chaude. Les retourner à mi-cuisson, dès qu'une jolie coloration apparaît.

Croustilles_de_potiron_b

Servir les croustilles très chaudes dans une assiette où le verre de velouté les attend. Au choix chacun trempera, ou les mangera du bout des doigts.

Croustilles_de_potiron_macro

Vous voulez imprimer la recette ?

28 janvier 2010

Pain perdu en croque-monsieur, velouté de tomate

Comme j'aime ce genre de repas, les soirs d'hiver ! Un velouté épais, parfumé, et, pour l'accompagner du pain perdu fourré de fromage fondant. Le croustillant, le moelleux, le velours du velouté, les parfums... c'est tellement simple, tellement sobre dans le goût, tellement bon tout simplement.  Je vous conseille de le servir  "à l'assiette" : le velouté de tomates dans un grand verre dodu, et tout à côté son perdu.
Cette note est dédiée à une petite crevette, dont la maman avait préparé un carpaccio, et qui a eu ce terrible mot : " C'est horrible de manger des pattes de chiot ! Je crois que je n'y arriverai pas..."
Il faudra préciser à petite crevette qu'il n'y a pas de monsieur à croquer dans son assiette et que la couleur du velouté vient exclusivement de la tomate...

Pain_perdu_et_velout_

Ingrédients

Pain perdu
4 tranches de pain tranché fin par personne [ ou plus si affinité ]
2 œufs
Lait
Sel, poivre, herbes de Provence
Lamelles d'emmenthal

Velouté de tomates
1 petite boîte de purée de tomates
2 c à soupe de concentré de tomates
1 bouillon kub de volaille
1 ramequin de chapelure de pain
1 oignon, 2 gousses d'ail, un peu de persil haché

Préparer le velouté
: faire roussir l'oignon haché fin dans un peu d'huile d'olive. Rajouter la chapelure de pain [ qui remplace la farine, comme les anciens le faisaient ] et attendre qu'elle soit imbibée pour verser la purée de tomate. Compléter avec autant d'eau et rajouter le kub et l'ail en rondelles. Goûter pour ajuster l'assaisonnement. Faire cuire 30 minutes, puis mixer au mixer plongeant. Parsemer de persil, frais ou surgelé, au moment de servir.

Le pain perdu
Fouetter dans une assiette creuse les œufs, rajouter le lait, sel et poivre et les herbes. Y tremper toutes les tranches de pain, des deux côtés.

Pain_perdu_lait_oeufs

Les poser à plat et y déposer des lamelles fines de fromage. Poivrer et recouvrir d'une autre tranche de pain.
Repasser les croque ainsi constitués dans le mélange œufs-lait.

Pain_perdu_faire

Faire chauffer de l'huile d'olive et y déposer doucement les croque. Faire cuire quelques minutes de chaque côté.

Pain_perdu_cuire

Un repas complet, bien chaud, et le pain perdu, qui croustille et fond tout à la fois... tenez, c'est presque un petit bonheur d'être en hiver !

Pain_perdu_a

Vous voulez imprimer la recette ?

 


21 janvier 2010

Crêpes salées express

Ce soir là je ne savais vraiment pas quoi faire pour le repas... Je gage d'ailleurs ne pas être la seule à avoir ce genre de grand vide ! Ouvrir le frigo...  envisager une omelette... et découvrir qu'il n'y a plus que 2 œufs. Un peu juste pour deux personnes ! Mais il y avait aussi un peu de chiffonnade de jambon cru, et, comme toujours, du fromage. J'ai donc décidé de vider mon frigo ! Après tout, les galettes bretonnes traditionnelles sont faites uniquement de farine et d'eau, les miennes seront "améliorées "! Pour mon assiette, pas de jambon ni d'œuf au plat, le fromage me suffit !

Cr_pes_du_Sud_oeuf

Ingrédients pour la pâte
1 œuf [ à mon avis, peut même être facultatif ! ]
2/3 verres de lait
1 verre de farine de sarrasin
Huile d'olive
Herbes de Provence, sel et poivre

Mélanger l'œuf avec la farine, rajouter un peu d'huile d'olive, et compléter avec du lait jusqu'à obtenir une pâte liquide. Saler, poivrer, rajouter les herbes de Provence. Pas de repos... le temps m'était compté!
Faire cuire les galettes dans une poêle bien chaude et légèrement graissée, en se rappelant qu'une pâte qui vient d'être faite est un peu plus difficile à retourner dans la poêle.
Couper les galettes en 4 morceaux, pour pouvoir les superposer en "mille-feuilles". Chaque assiette se composera de 2 crêpes divisées en 4, soit huit feuilles.

Cr_pes_du_Sud_p_te

Garnir chacune, au fur et à mesure que vous les superposez,  soit de lamelles de fromage, soit de chiffonnade de jambon [ facultatif, il peut être poêlé ] et recommencer.
Mettre les assiettes garnies à four très chaud ; le fromage va y fondre pendant que l'œuf au plat cuira dans une poêle.
Déposer l'œuf au sommet et servir avec quelques légumes verts [ pour moi des brocolis.. une autre spécialité bretonne, peut-être ? ].
En 20 minutes mon repas était prêt.

Par CookEco - Express - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 janvier 2010

Cochon qui s'en dédit, c'est le moment de le mettre en conserve

C'est la saison du cochon. De celui que l'on trouve pour vraiment trois fois rien, en grosses barquettes. Deux gros rôtis d'échine de porc pour 7€ ? J'achète. Et même plusieurs. Ils vont terminer en bocaux pour les repas impromptus. Pour 15 € de viande j'ai obtenu 9 bocaux de 1 litre, remplis après cuisson aux 3/4.
Pourquoi en conserve ? Quand on a un tout petit congélateur, les conserves, c'est formidable. Il y a un petit plus à ne pas devoir fouiller, les mains plongées dans un froid glacial,  parmi trois mille objets enveloppés de plastique et d'une chape de givre... Voyons, qu'y a-t-il donc la-dedans ? Avec les conserves c'est nettement plus simple, sincèrement... et je suis sacrément fière quand j'ouvre un bocal home-made.. si si...

Cochon_pret

Ingrédients
Rôtis d'échine ou de filet
Couennes
Thym, ail, laurier
Gros sel, poivre
Des bocaux, un stérilisateur ou une cocotte minute

Enlever le filet qui se trouve tout autour des rôtis [ j'en avais oublié, par mégarde, et croyez-moi que j'ai retrouvé des grains de sel partout dans la cuisine quand je les ai enlevés... ]. Si les rôtis sont bardés, enlever également les bardes.
Frotter de gros sel et de poivre les pièces de viande. Laisser au frais 12 heures.

Cochon_ail_et_sel

Ébouillanter les bocaux. Laver et rincer les caoutchoucs ou les opercules en métal.

Passées les 12 heures, frotter les rôtis avec un torchon pour enlever le plus gros du sel. Mettre sur la lèche-frite du four et faire revenir dans le four très chaud pendant 30 minutes.
S'habiller en tenue de combat [ facultatif ].

SE LAVER SOIGNEUSEMENT LES MAINS TOUT AU LONG DE LA PRÉPARATION !

Pendant que la viande dore, préparer plusieurs gousses d'ail en les coupant chacune en 4. Mélanger un peu d'huile, du sel et beaucoup de poivre. En enduire les gousses d'ail. Elle seront glissées au milieu de la viande pour la parfumer.

Couper les pièces de façon à ce qu'elles rentrent dans les bocaux... Pas facile... Mais ce n'est pas grave s'il y en a qui sont remplis avec 3 petits bouts, vous cuisinerez votre rôti en sauté, par exemple.
Mettre un morceau de couenne, une branche de thym et une feuille de laurier , poivre et pointe de sel au fond de chaque bocal. Les grands pots à confiture font également l'affaire...

Cochon_bocaux

Tasser votre viande - et ce n'est pas toujours facile ! -après y avoir introduit les gousses d'ail poivrées. Laisser 2cm d'espace en haut. Placer l'opercule métallique et visser le bouchon.
Poser au fond de la cocotte minute un vieux torchon, et mettre les bocaux en les protégeant les uns des autres avec le torchon.
Les autres bocaux sont laissés en attente dans le frigo.
Remplir la cocotte jusqu'au 3/4 des bocaux. A partir de la mise sous pression, faire cuire 1 heure. Laisser refroidir dans la cocotte sans l'ouvrir.
Enlever le couvercle qui se visse sur les bocaux à conserve, vérifier que l'opercule est bien soudé.
Pour les pots à confiture, appuyer sur le couvercle ; il ne doit pas bouger. Tenter d'ouvrir, il doit résister.
Recommencer... Dans certains bocaux j'ai rajouté un peu de graisse de canard fondue, pour que la viande soit confite.
Les puristes feront une jolie étiquette. Y indiquer la date de cuisson. Elles se conserveront deux ans.

Avec les petits bouts de viande qui vous restent, ainsi que les couennes, faites donc un bon petit cassoulet !

Cochon_cassoulet

Vous voulez imprimer la recette ?  

14 janvier 2010

Tourte paysanne

Je ne vais pas vous mentir, de cette tourte bien peu d'éléments ont été cuisinés par moi, en réalité. La neige tombait à gros flocons, les trottoirs  glissaient dangereusement... et j'ai du aller faire des "courses de survie" à pied pour assurer un repas bien chaud et qui tienne au corps. Bref je suis allée à l'essentiel. Et le résultat en fut non seulement très agréable, mais très économique, tant en euros qu'en temps.

Tourte_paysanne_a_

Ingrédients pour 8 parts
1 sachet de poêlée périgourdine surgelée [ p de terre, gésiers confits, haricots verts ]
2 paquets ou rouleaux tout prêts, de pâte feuilletée ou brisée
3 œufs
3 grosses c à soupe bombées de crème fraîche épaisse

Pendant que la poêlée de légumes rissole - le temps de se dégeler, guère plus - dans une poêle profonde, étaler la moitié de la pâte. L'étendre dans un moule à manqué où du papier sulfurisé a été déposé de façon à déborder largement. Il sera fort utile pour démouler la tourte ! Piqueter le fond de tarte.

Fouetter les œufs et la crème, puis mélanger le tout à la poêlée de légumes. Verser sur la pâte. Goûter et rectifier l'assaisonnement si nécessaire.
Recouvrir de l'autre partie de la pâte, et replier les bords pour bien les souder. Ceux qui le veulent doreront la pâte. Entailler au couteau de façon à laisser la vapeur s'échapper.

Tourte_paysanne__ingred_

Faire cuire 45 minutes à four chaud.
Que voulez-vous que je vous dise ? J'ai gagné une heure de travail et le résultat était parfait....

Tourte_paysanne__cuite_


Tourte_aux_p_de_terre_p___cuire

Si vous êtes plus vaillante que moi ce jour là, je vous propose de cuisiner la vraie tourte aux pommes de terre, toute entière à réaliser avec dix doigts...

Tourte_aux_p_de_terre_part_coup_e

26 décembre 2009

Réveillon rime avec soupe à l'oignon

Évidemment, si vous avez moins de 50 ans, mon "réveillon - soupe à l'oignon", c'est une rime à deux sous [ vous savez bien, les sous d'avant les euros et les francs ]. Mais, moi, à mon époque [ celle du siècle dernier ] quand nous festoyions entre jeunes, ça se terminait toujours par une gratinée. C'est l'autre nom de la soupe à l'oignon, par ici dans le Midi. Le sud, là où on est plus bas que la Loire. A Toulouse, près de la gare, il y a encore des brasseries ouvertes toute la nuit, qui servent la fameuse soupe à l'oignon aux fatigués de croissants après avoir trop bu et trop dansé. Et tout digéré des agapes par la même occasion.
Qu'on se le dise, la soupe à l'oignon, c'est bon. Et pas qu'à l'aube suivant le réveillon.

Soupe___l_oignon_a

Ingrédients
1 gros oignon par bol
1 gousse d'ail pour 4
Pain rassis
Emmenthal fraîchement râpé
1 kub de bouillon
Poivre et sel

Hachez fin les oignons [ avec des lunettes de plongée si vous préférez ], les faire suer dans un peu d'huile. Ils ne doivent pas blondir, juste se voiler de transparence. Verser deux fois d'eau la hauteur des oignons. A peu près.... Saler, ailler, poivrer, Kub dissout dans l'eau, et faire cuire une bonne demi-heure. Et plus si affinités.

Soupe___l_oignon_ingred

Sur une plaque du four [ pour faciliter le transport... ] préparer des bols qui vont supporter  la chaleur. Et le grill si vous êtes pressés.
Alterner, bouts de pain rassis, râpé et louche de soupe. Deux fois au moins. Terminer par du fromage. Il doit y avoir du liquide perceptible en surface. La gratinée doit quand même rester une soupe. Épaisse, mais liquide. Un peu...

Soupe___l_oignon_montage

Les bols peuvent rester ainsi, au frais dehors, jusqu'à votre retour de la fête. Parce que ce n'est pas si facile de faire tout ça quand vous êtes de retour à 6 heures du matin. Surtout accompagné d'une bande d'amis en piteux état, des paillettes douteuses au bord des cernes.
Glisser à four chaud pour 20 minutes, puis faire gratiner sous le grill.
Servir brûlant, avec un bon grand verre d'eau.
Rien d'autre.

21 décembre 2009

Poitrine de veau farcie

Aujourd'hui je vous présente "ma spécialité"... celle qui vient juste après le cassoulet, bien sûr ! La poitrine de veau est une pièce qu'il est conseillé de commander à son boucher, en précisant le nombre de convives attendus. La mienne devait être servie à 10 personnes.... et je ne me souviens plus de son poids [ je sais, c'est mal, sémal.... ] : par contre son prix est de 27€, ce qui rend ce plat de fête assez économique. Faites confiance à votre boucher pour sa taille !
Parfois j'insère au milieu de la farce quelques œufs durs, ce qui permet d'avoir de belles tranches où le blanc et le jaune ont un effet visuel très sympathiques. Je vous dirai quand les insérer si cela vous tente. Mais aujourd'hui j'ai préféré glisser des petits pois bien verts dans la farce. D'autres fois, je rajoute un peu de riz mi-cuit dans la farce.... C'est un plat qui se décline à l'envi ! Et qui est aussi bon chaud que froid.
La poitrine de veau ne devant pas se dessécher la cuisinière doit prévoir d'être présente tout au long de sa cuisson... pour l'arroser le plus souvent possible [ toutes les 15 minutes ]. L'autre option est de la faire cuire dans une cocotte en fonte, mais je ne dispose pas d'un plat suffisamment grand.

Poitrine_final_a

Ingrédients  [coût total, 40€ pour 10]
Une poitrine de veau fendue en poche [ merci monsieur le boucher ]
Viande pour la farce : veau [ du collier que j'ai haché ] et porc mélangé
1 œuf cru, un peu de pain sec trempé dans du lait
Hachis d'ail et de persil
Un ramequin de petits pois crus surgelés
Un filet d'oignons sauciers [ un peu plus gros que les oignons grelots, ils résisteront mieux à la cuisson ]
1 kg de petits champignons de Paris entiers
2 verres de vin blanc sec
100g de  beurre et 1/2 verre d'huile d'arachide
3 c à soupe de fonds de veau

Poitrine_de_veau__la_poche_

Préparer la farce en hachant les viandes [ opération facultative si vous achetez votre farce toute prête ]. Saler, poivrer, incorporer l'ail et le persil, l'œuf cru entier et le pain trempé dans du lait puis essoré. En dernier lieu mélanger avec les petits pois encore congelés.

Poitrine_de_veau__la_farce_

Remplir la poche de veau de farce, en tassant bien.
-----> Si vous souhaitez rajouter des œufs durs [ 3 ou 4 ] faites le après avoir mis la moitié de la farce. Disposez les sur la longueur de la poitrine, puis rajoutez le reste de farce.
-----> Pour l'option riz, 1/2 tasse de riz cuit dix minutes sera rajoutée à la viande et bien mélangée.
Opération couture, pour bien ficeler la poche. Elle occupe toute la lèche frite, ce qui est assez impressionnant, mais elle va réduire à la cuisson !

Poitrine_de_veau__cousue_

Parsemer la lèche frite du four de petits morceaux de beurre et d'un peu d'huile. Poser la poitrine de veau dessus, et tartiner du reste de beurre. Saler et poivrer.
Glisser dans le four chaud pour faire dorer environ 15 minutes , puis retourner la poitrine pour dorer l'autre face.
Remettre la poitrine dans l'autre sens, arroser avec le vin blanc, gratter les sucs, et glisser deux branches de thym dessous. Disposer les oignons sauciers tout autour, bien les napper de sauce.
A partir de maintenant baisser la température du  four, qui ne doit pas être trop chaud, pour ne pas dessécher la viande. Arroser toutes les quinze minutes, en retournant la poche régulièrement, pendant une heure.
Faire blanchir dix minutes les champignons de Paris. Les rajouter dans la lèche frite.
Prélever de la sauce, y mélanger le fonds de veau. Rajouter un peu d'eau, pour que chaque convive ait assez de sauce ! Reverser dans la lèche frite.... et.... arroser... Je sais... mais cela sent tellement bon ! Et la poitrine qui prend une subtile couleur dorée est un vrai régal.

Poitrine_de_veau_arros_e

Faire cuire encore une demi-heure.
Quand la poitrine est cuite, laisser la viande se "détendre" 30 minutes, dans le four éteint, avant de couper les tranches. J'utilise alors toujours mon couteau électrique [une fidèle antiquité bien utile ! ]. Je ne saurais trop conseiller l'objet pour obtenir de belles tranches régulières. [ Pas besoin d'en acheter un, sollicitez donc  les amis ou les voisins ]

Poitrine_b

Servir avec du riz, ou des pommes grenaille, des rösti de pomme de terre. Et soyez indulgents pour la photo "à l'assiette"... la cuisinière aime elle aussi manger chaud !

Vous voulez imprimer la recette ?  

 

Par CookEco - Petits plats de fête - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,