Mes recettes à 3 francs 6 sous [ça fait combien en € ? ]

L'imagination, c'est économique ! Et il n'y a pas de honte à avoir à transcender des poêlées de légumes surgelées...

20 octobre 2008

Cuisine indienne déclinée à l'italienne

Si vous travaillez dans une entreprise où les rapports humains ont été soigneusement décortiqués par des psychologues du travail, vous avez certainement droit, vous aussi, à quelques réunions de travail suivies d'un partage de repas. Mais pas un banal repas au restaurant d'entreprise, non, là, la mise en commun des ressources consiste à partir réunionner, Tupperw@re à la main et bloc-notes de l'autre. Bref, me voici donc décidée à observer la réaction de mes nouveaux collègues devant ces drôles de boulettes .. Je n'ai pas eu à faire une moyenne statistique, il y a ceux qui aiment, et ceux qui n'aiment pas. Vous êtes donc prévenus... Il vous faudra choisir votre camp.

Lentilles_corail_et_polenta_boulettes

Faire cuire 250 g de lentilles corail dans de l'eau salée. En 20 minutes elles auront perdu leur jolie couleur mais seront parfaitement ramollies ; c'est le bon moment pour rajouter 150g  de polenta [ semoule de maïs ]. Lentilles_corail_et_polenta_ingred

Lentilles_corail_et_polenta_cuisson

Il faudra remuer continuellement pendant les cinq minutes de cuisson qui vont suivre, jusqu'à ce que la pâte se détache bien des bords de la casserole.
Pendant ce temps, j'ai fait revenir un poivron rouge et deux oignons, et haché grossièrement un bouquet de ciboulette et un vingtaine de feuilles de menthe.

Mélanger les légumes à la pâte de lentilles, et assaisonner ; poivre, pointe de piment, curcuma, cumin, sésame noir, sel. Goûtez, il vous faut bien relever le tout... Lentilles_corail_et_polenta_p_nique

Dès que la température est acceptable, formez les boulettes que vous servirez bien froides.
La sauce d'accompagnement idéale reste une sauce tomate salée sucrée, j'ai nommé le Ketchup. Et oui...

Bien évidemment j'avais préparé des quantités suffisantes de lentilles-polenta pour nourrir ma famille. La vraie; pas celle, parfois toute aussi fatigante, avec qui je cohabite 8 heures par jour... Et me voilà donc regardant avec perplexité la masse orangée, cherchant dans son parfum une idée. Elle prit forme en fond de pizza.

Lentilles_corail_et_polenta_en_6_photos

J'ai étalé la purée épicée sur 2 cm d'épaisseur, avec la paume des mains, et directement sur la plaque de cuisson protégé d'une feuille de de silicone [ou de papier sulfurisé]. Je l'ai recouverte de lamelles de fromage, de sauce tomates aux légumes, de râpé, puis de quelques olives noires et fait couler un filet d'huile d'olive. J'ai craint jusqu'au bout que la pâte ne devienne dure et immangeable. Et bien ce n'est pas du tout le cas ; elle reste moelleuse, juste un peu croustillante sur les bords extérieurs... Verdict familial ; à refaire.
Nota bene ; le mélange légumineuse [ les lentilles ] - céréales [ la semoule de maïs ] forment un ensemble diététique idéal.

Lentilles_corail_et_polenta_pizza

 


06 octobre 2008

Porc caramel

La vie professionnelle permet bien des surprises...quand on a un blog de cuisine !  Vos collègues vous confient la recette de leur plat fétiche, celui que leur grand fils parti de la maison demande à manger pour sa visite du dimanche. Vous découvrez des tours de mains transmis de générations en générations, vous héritez de courgettes ramassées le matin même dans un potager..., et , et encore !
Voici donc la redoutable et parfaite recette du porc caramel de Sylviane...testée et approuvée !
Les aliments entrant dans la composition les plats asiatiques [ seulement dans les pays maniant les baguettes ] sont toujours détaillés en morceaux susceptibles d'être saisis facilement [ pas trop petits, donc ] et mis en bouche sans difficulté [ pas trop gros... ].
À l'adolescente, j'ai dévoré tout Pearl Buck et retenu pour le moins cette leçon ; dans un chapitre, une jeune belle-fille chinoise souilla son front pour de nombreuses années pour avoir servi des morceaux de canard trop importants pour être glissés dans la bouche d'un vénérable hôte !

Bref à vous de couper un filet mignon de porc [ morceau de choix ] ou de l'échine de porc, en morceaux d'une taille adéquate...même si vous n'avez pas de belle-mère. 

Porc_caramel_a

Ingrédients
5 c à soupe de sucrePorc_caramel_ingred
4 c à soupe de sauce Soja
3 c à soupe de vin blanc
2 c à soupe de vinaigre de vin pas celui de Xérès, ou balsamique, le banal vinaigre de vin rouge
1/2 gousse d'ail, du sel et du poivre

 
Porc_caramel_revenuFaire revenir les morceaux de viande à feu vif, jusqu'à obtenir une belle Porc_caramel_saucecoloration, tout en pensant que le porc ne doit jamais rester saignant... 
Réserver dans une assiette au four et jeter dans la poêle de cuisson tous les éléments de la sauce, en grattant bien le fond pour décoller les sucs. Rajoutez plus ou moins d'eau suivant que vous aimez avoir une sauce plus ou moins épaisse. Nous aimons beaucoup en verser sur le riz gluant qui est servi en accompagnement, je suis donc généreuse en eau... Laissez bouillir [ de 3 à 5 minutes suffisent, ] humez, goûtez du bout des doigts [ pas dans la poêle, ça brûle ] la cuillère en bois...
Quand la sauce vous plaît rajoutez les morceaux de viande afin qu'ils s'imprègnent de la saveur douce, sucrée-salée.
Zhù nǐ wèi kǒu hǎo !

Porc_caramel_bbon_app_chinois









Vous voulez imprimer la recette ?  

Par CookEco - Plats complets - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

01 octobre 2008

Poulet Mafé

L'Afrique regorge de recettes savoureuses et simples. Le soleil ? le partage du peu ? la générosité ? Tout y est présent pour que le moindre plat réunisse les amis de passage. Avec quelques euros, [6 € ] voici un plat tout simple, dont la couleur dorée vous fera rêver au soleil de l'Afrique noire. C'est mon ami sénégalais, Ibrahima [prénom masculin là-bas ! ], qui m'a enseigné sa recette... Parce qu'il y a autant de poulet Mafé que de salades niçoises...

Poulet_maf___pr_t

Ingrédients
4 cuisses de poulet [ pilon et haut de cuisse ]
1 oignon
2 tomates
Pâte d'arachides
1 jus de citron

Poulet_maf__ingredLes cuisses de poulet se partageront en 4 Poulet_maf___cuisson_1_pilons et 4 hauts de cuisse, après leur cuisson. Huit assiettes possibles, ou six pour les plus gros appétits.

Faire dorer les morceaux avec l'oignon haché, dans un peu d'huile d'arachide. Verser une petite boîte de tomates au jus, ou 2 tomates mûres en dés.

Poulet_maf___cuisson_2_Couvrir d'eau, saler, poivrer.
Rajouter le jus de citron et une pincée de piment.
Délayer ensuite dans le bouillon chaud trois grosses cuillerées de pâte d'arachide, et laisser mijoter longuement.

Dépouiller les morceaux de poulet de leur peau avant d'amener le plat à table... mes enfants ayant un solide appétit autant réduire les calories un peu trop présentes... les arachides étant déjà bien nourrissantes !

Traditionnellement je sers le Mafé avec du manioc cuit à l'eau après avoir été détaillé en gros cubes [ leur cuisson est plus longue que celle des pomme de terre ]. Son goût très doux, au parfum de châtaigne, se marie bien à la sauce. Mais là, point de manioc sur l'étal. Nous avons donc laissé des banales pomme de terre concassées se gorger de sauce. Et c'était très bon aussi !

Poulet_maf___pr_t_2

Vous voulez imprimer la recette ?

17 septembre 2008

Keftas d'agneau et leur riz Chorba

Il était magnifique cet os, vestige du gigot qui pleure. Et il semblerait que les chairs collées aux os soient les plus goûteuses. Tant mieux, parce qu'il va me falloir encore nourrir quatre bouches avec...

Kefta_et_riz_Chorba_n_1

OsAu travail [ avec des mains parfaitement lavées, cela ne coûte rien de le rappeler... beaucoup de problèmes de santé Morceauxn'existent plus dès lors qu'une hygiène simple mais rigoureuse est appliquée en cuisine...]
J'ai donc coupé, décollé, arraché, trituré les morceaux de viande solidement attachés à l'os. Je les ai glissés dans mon robot mixer, avec un oeuf, sel, poivre et 1/2 bouquet de coriandre fraîche. Fraîche mais congelée ; quand on la trouve sur les marchés j'en achète plusieurs bouquets, les glisse un à un dans une pochette congélation. Lors de l'utilisation, j'écrase bien ma pochette et toutes les feuilles se brisent, prêtes à l'emploi.
J'aurais pu rajouter un demi-oignon, ou de la menthe. Mais aujourd'hui, comme il s'agissait de viande de bonne qualité,  j'ai voulu en préserver le goût délicat.
8_brochettesJ'ai mixé jusqu'à obtention d'une texture pâteuse. Puis j'ai formé des boulettes allongées, en les faisant adhérer sur des piques en bois.
J'obtiens huit brochettes, deux par personne...
Comme au restaurant [ celui qui vend des Kébabs bien sûr !]... petit succès supplémentaire !
Pendant que les keftas se raffermissaient un peu au frigo j'ai préparé ma panelure : dans une assiette j'ai battu un oeuf dans du lait, et j'ai mélangé dans une autre Panelureassiette de la chapelure [ tous les restes de pain bien secs râpés au mixer ] avec 1 c à soupe de coriandre en poudre. J'achète mes épices dans un supermarché asiatique ou dans les boutiques du quartier arabe de Toulouse, en sachet de 100 gr, pour leur parfum inimitable... et leur prix.
J'ai pané les brochettes et les ai fait griller dans une grande poêle [ il y a les piques, prévoyez donc le bon diamètre !] avec un peu d'huile bien chaude.
Attention, saisir les brochettes par les deux bouts en les déposant dans la poêle, sous peine de voir la chair se détacher... Pour les retourner, deux c à soupe sont parfaites.

Servir avec un quart de citron, toujours bienvenu sur les aliments panés et, si vous en avez, du labneh. Ciorane en propose là une excellente recette... la même que la mienne, je m'évite donc de l'écrire...
Les vraies Keftas sont réalisées avec de la viande crue, de l'oignon, de la menthe fraîche ; c'est un vrai régal... Mais là, je cuisinais des restes !

En accompagnement du riz s'imposait, mais je le voulais "un peu différent"... Chorba
RizJ'ai donc fait bouillir 2 litres d'eau, y ai versé un sachet de soupe instantané à la marocaine "Chorba" retrouvé au fond du placard...
Et 200g de riz ont cuit dans ce bouillon enrichi de légumes et très parfumé.
Le résultat ?
Moelleux, appétissant, exotique et parfait accompagnement des  keftas... Les voyages forment la jeunesse, mes enfants ont ce soir là survolé le Maroc...

Kefta_et_riz_Chorba_a

Par CookEco - Plats complets - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 juillet 2008

Parfums ibériques

Plat_1

Pour accompagner  ce plat aux parfums espagnols, j'ai d'abord cuit un pain fourré aux poivrons [le rouge du drapeau]. L'or a été simple à trouver : il suffit de rajouter du Curcuma dans l'eau de cuisson du riz. C'est beau et c'est sain [cet épice semble avoir beaucoup de vertus et la médecine étudie ses fonctions anti-oxydantes et anti-inflammatoires].
IngredAu marché on trouve de ces poivrons longs, à l'allure de piments verts, mais qui ne sont pas piquants. Coupe
Pour les bouches qui n'ont pas peur de s'enflammer il est toujours possible d'en rajouter un... J'ai pris également deux oignons nouveaux et petit poivron rouge.
LomoLa viande qui accompagne ce plat est du Lomo [ longe de porc séchée et légèrement épicée, ce morceau de viande est très peu gras ]. Habitant à Toulouse les produits espagnols se trouvent facilement au supermarché. Je l'utilise comme du lard fumé, coupé en bâtonnets. Mais il m'est arrivé de Cuisssoncuisiner ce plat avec du Chorizo, plus facile à trouver partout en France.   
Il n'y a plus qu'à faire revenir dans un peu d'huiles d'olives les légumes, puis le Lomo. Rajouter de l'eau pour qu'une petite sauce se fasse.

Plat_2
Saler et poivrer légèrement. Mouler le riz chaud dans un petit bol mouillé d'eau froide.


¡ Buen provecho !

09 juillet 2008

Taboulé libanais


Taboul_

Tout d'abord, prendre son vélo et son sac à dos. Ne pas oublier quelques anciennes poches [ ou "sac", ça dépend des régions ! ] où glisser les achats, pour éviter d'être fervent consommateur de produits plastiques [ une p'tite poche pour chacun des ingrédients, c'est vraiment du gaspillage à mes yeux].
Puis filer le long du canal du Midi [ c'est facultatif, vous n'avez peut-être pas la chance d'habiter le long du patrimoine mondial de l'humanité], croiser les sportifs joggers, les enfants, les vélocipédistes en tenues de pro, et sourire de flâner.
Arriver au marché de plein vent.
Un regard au toit de l'église qui ombrage les voies tout autour de sa façade.
Ensuite flâner d'étal et étal, à la recherche de la meilleure offre qualité-prix-sourire du marchand. Et oui, quelqu'un d'avenant remportera TOUJOURS sur quelques centimes d'euros à gagner face à un grincheux...

Ingrédients

4 tomates, 1 botte d'oignons tige, 1 concombre, 1 salade de type laitue, 2 bouquets de persil, 1 petit poivron rouge  1 bouquet de menthe et 4 citrons.
J'y trouve également mon boulghour "moyen" [nom d'origine turque bulgur, aussi appelé bourghol, boulgour, borghol ou burghul, est un sous-produit du blé dur débarrassé du son qui l'enveloppe, germé, précuit à la vapeur, séché et, enfin,concassé. Il en existe de différentes tailles. Le taboulé aime le format "moyen" ]
... mais sinon achetez le dans votre supermarché. À défaut [ que je me sens mal en écrivant ça ! ] prenez de la graine à couscous, moyenne.

Au travail !

En premier lieu versez 250 gr de votre boulghour dans un saladier et faites couler doucement un filet d'eau froide : les impuretés vont remonter, flotter et déborder. Quand l'eau sera claire, laisser les graines y tremper le temps de préparer vos légumes. Pas de cuisson pour cette graine magique et riche en vitamines !
Et ensuite... c'est assez long, c'est vrai, parce que tous ces légumes doivent être taillés en petits morceaux... Mais quel parfum ! Quand vous aurez fini [ sans vous tailler le gras du pouce...], vous mélangerez le boulghour que vous aurez essoré dans un linge, aux légumes et aux herbes, elles aussi taillées finement. Arrosez des jus de citron... et faites patienter une heure, au frais, pour que la magie s'opère.
Je lis parfois que certains rajoutent de l'huile d'olives dans leur taboulé, personnellement je n'en vois pas l'intérêt, la texture très fraîche, craquante et moelleuse à la fois se suffit à elle-même.

Mon ami libanais [ une pensée, trente ans après, pour toi, Ismaël] qui m'apprit à faire le taboulé de son beau pays me donna cette règle à respecter :

"Toujours plus de vert que de rouge".

Mes autres recettes libanaises ; beignets au labné, rissoles au fromage, du laban au labné, boulettes de fromage à l'huile [ labné bi zayt], falafels franco libanaises