Mes recettes à 3 francs 6 sous [ça fait combien en € ? ]

L'imagination, c'est économique ! Et il n'y a pas de honte à avoir à transcender des poêlées de légumes surgelées...

09 novembre 2009

Pour 3€, un dodu pilon de dinde farci et laqué

Pour 2€, j'ai trouvé un joli pilon de dinde... Si c'est une viande très économique, elle est souvent aussi assez sèche et un peu fade. Avec un tout petit peu de travail chirurgical -le fameux désossage de la bestiole- vous deviendrez vite vous aussi à l'affut de ces pilons qui se prêtent à toutes les variantes de farces et composent pour trois fois rien le menu de trois personnes.
Je vous ai déjà présenté une recette de cuisse de dinde farcie ici, où je vous montre en photo la chirurgie préconisée... mais aujourd'hui c'est le laquage de la peau qui sera mis en valeur.... ou comment obtenir une vraie peau craquante en surface et une chair moelleuse. Le mieux est de préparer le plat la veille.

Pilon_de_dinde_A

IngrédientsPilon_de_dinde_prix
1 pilon de dinde
Boulghour
Quelques raisins secs
3 c à soupe de miel
Un peu d'huile
Épices : gingembre en poudre, cumin, coriandre en poudre, quatre épices, sel, poivre
2 c à soupe de vinaigre balsamique

Faire gonfler deux minutes dans de l'eau bouillante salée un verre du boulghour et quelques raisins secs. Égoutter, puis rajouter un filet d'huile.
Enlever l'os du pilon en suivant doucement son contour avec un bon couteau.

Pilon_de_dinde_pr_paration

Préparer la marinade sucrée et épicée, en y rajoutant un peu d'huile.
Quand le pilon est désossé le farcir des céréales et le coudre solidement.
Passer l'index doucement entre la peau et la chair, pour la décoller : c'est assez facile.
Quand les chinois font leur canard laqué, qui est un vrai plat gastronomique, le cuisinier se sert d'une paille en bois et souffle pour parachever de décoller parfaitement la peau du canard. La cuisson demande plusieurs jours, entrecoupée d'un "séchage" à l'air libre en chaque cuisson. Quand le canard est découpé chaque convive reçoit une morceau de cette divine peau croustillante.
Mais revenons à notre tout simple pilon. Piquer la chair, recto-verso, de quelques coups de couteau et enduire de marinade.
Rabaisser la peau et la tartiner du reste de marinade.

Pilon_de_dinde_marinade

Mettre dans un plat avec un fond d'huile et faire cuire à feu assez doux, en arrosant tous les 1/4 d'heures... ça se mérite, le laquage ! Au bout d'une heure sortir le plat et le laisser sécher. Personnellement j'ai pu faire cuire des tuiles aux amandes et le lendemain un brownie pour profiter de la chaleur du four !
Le jour suivant, ou quelques heures après, poursuivre la cuisson, en arrosant toujours. S'il n'y avait plus assez de liquide dans le plat, rajouter un verre d'eau bouillant, et racler les sucs. Au bout d'une heure la peau du pilon est laquée et croquante à souhait !

Pilon_de_dinde_coupe

Découper la viande et  la servir avec quelques pommes de terre ou haricots verts.

Pilon_de_dinde_B

Pour une vraie leçon de désossage, allez donc sur cette note du blog Lesotlylaisse, c'est un professeur de cuisine qui vous y donne un cours particulier !

Vous voulez imprimer la recette ?

 

Par CookEco - Plats complets - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 juin 2009

Couscous au miel

Comme un soleil dans une assiette, les grains de blé concassés, servis tièdes, se nappent de miel, cachent les raisins de Smyrne et de Corinthe, jouent avec les fraises, les kiwis  et la mangue, dans un sillage de parfums de fleur d'oranger et de cannelle.

Couscous_au_miel_et_fruits__miel_

Couscous_au_miel_et_fruits__fruits_
Ingrédients
500g de boulghour moyen ou de semoule à couscous
Miel liquide [ suivant le goût ]
Fleur d'oranger
Raisins blonds et bruns [ 1 ramequin de chaque ]
Fruits frais
Amandes effilées grillées

Préparer un sirop léger avec de l'eau et du miel, et y faire gonfler les raisins secs.

Faire bouillir 1/4 de litre d'eau, rajouter 2 c à soupe de miel et verser le liquide bouillant sur les graines. Laisser gonfler 10 minutes.
Égrener du bout des doigts [ ce que l'on appelle "rouler" la semoule ].

Couscous_au_miel_et_fruits_le_grain

Mélanger le couscous avec les raisins secs égouttés et mettre dans un cuit vapeur ou un couscoussier pour 10 minutes.
Après la cuisson, rajouter la fleur d'oranger, qui ne doit pas cuire pour garder son parfum intact. N'ayez crainte, la graine n'est pas du tout trop sucrée ! Égrener de nouveau le couscous.
Servir dans un grand plat, ou mouler dans des petits verres.

Couscous_au_miel_et_fruits__a_

Présenter les fruits coupés à part, et quelques amandes grillées.
Saupoudrer de cannelle, laisser couler un filet de miel sur les grains encore tièdes. Fermez les yeux... et laissez les saveurs se révéler à votre palais.

Quand je prépare ce couscous au miel, je prélève une partie de la graine quand elle est cuite. Je fouette quatre œufs avec 1 verre de lait et incorpore le tout aux grains. Je tasse dans un moule à baba caramélisé et le gâteau cuit 20 minutes.

Couscous_au_miel_et_fruits__g_teau_

Bien emballé ce gâteau se conserve trois jours au frais ... juste le temps d'avoir oublié le couscous au miel !

Vous voulez imprimer la recette ?

Par CookEco - Bouches sucrées - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

18 mars 2009

Falafels franco-libanaises

Connaissez-vous les falafels ? Ce sont de délicieuses galettes ovoïdes libanaises, faites à base de fèves et de pois chiches secs mixés, mélangés avec des herbes, puis grillées ou frites. Mais... voilà, dans ma cuisine j'avais des haricots blancs ! L'idée est venue de falafels aux haricots blancs, pour changer des pois chiches ! Le résultat est tout aussi bon, et très équilibré au niveau nutritionnel.

Falafel_franco_libanais

Ingrédients
Haricots blancs secs ayant trempé au moins 12 heures dans de l'eau
Boulghour [ blé concassé ]
Épices en poudre, 1 c à soupe de cumin, coriandre
Coriandre fraiche, 1/2 bouquet
2 œufs

Falafel_franco_libanais_mixeur

Mixer les haricots et les épices. Falafel_franco_libanais_tomate_labn_Saler et poivrer.
La pâte étant trop friable pour être malléable j'ai rajouté un verre de boulghour cru à la préparation, et 2 œufs.

Patienter une heure [ pour que le boulghour gonfle ].

Façonner des galettes assez épaisses et les faire rissoler dans un peu d'huile à la poêle. Compter 20 minutes de cuisson. Attention, elles sont fragiles !

Falafel_franco_libanais_galettes

Servir avec de la salade, une sauce tomate relevée et un peu de labné
[ ou du yaourt bulgare ], de la coriandre et de la menthe fraîches si vous en avez.

Un délice pour lequel je suis remplie de gratitude pour le Liban, pays où je ne suis jamais allée mais où mon cœur a souvent voyagé...

Mes autres recettes libanaises ; du laban au labné, beignets au labné, rissoles au fromage, taboulé

Vous voulez imprimer la recette ? 

07 octobre 2008

Une courge qui se rêvait en couscous

Voici l'histoire d'une courge égarée. Elle était toute jolie, bien verte et renflée, et quand mon collègue l'a déposée sur mon bureau, avec la fierté méritée du jardinier qui offre le fruit de son labeur... et bien, quand j'ai vu l'objet du délit... j'ai bêtement demandé :
- C'est quoi ?
- Une courge. pointe de fierté légitime dans la voix. En réalité il y en avait deux... la seconde attend patiemment dans le salon, en décoration, que l'inspiration me vienne...
- Oh, mais elle n'est pas mûre ! accent de citadine stupide
(...) Là, je l'avoue, il y eut un léger silence. Un de ceux à couper au couteau. J'ai même presque compris spontanément que cette courge n'allait pas être d'un accès facile pour moi. (...)
- Les courgettes, tu les trouves "mûres" quand tu les achètes ? pointe d'ironie paternaliste dans la voix
- Désolée, je croyais que les courges étaient orange, pas vertes. accent de citadine stupide qui s'enferre dans son ignorance

Bref je fus en possession d'une courge, légume dont je croyais qu'il ne servait qu'à Halloween. Le potiron reste dans mes compétences, mais une courge...Courge_a
Courge_b

 




Et bien voici ce que ma jolie courge m'a suggéré de façon subliminale...Au Liban, on mélange des lentilles et du riz, pour obtenir un plat à la valeur nutritionnelle parfaite. La semoule du couscous et les pois chiches réunis ont les mêmes vertus. Me voici donc tentant un plat complet végétarien réunissant du Boulghour [ blé concassé moyen pour cette recette ] et des pois chiches.

La_courge

Après l'avoir épluchée la courge [ attention, la peau est très dure ], je l'ai détaillée en gros cubes, comme des Courge_grill_epomme de terre. Et hop, dans une poêle, à rissoler dans un peu d'huile. Quand un soupçon de tendreté est apparue, [ environ dix minutes ] accompagné d'une dorure appétissante, j'ai rajouté un oignon coupé. Et deux gousses d'ail, le tout en morceaux rustiques.
Courgepois_chichesJ'ai ensuite lancé la cuisson de mon Boulghour dans de l'eau bouillante, pendant dix minutes, timing à suivre pour avoir le plat prêt avec son accompagnement chaud.
Dans la poêle où mes légumes avaient rissolé j'ai rajouté une grosse boîte de pois chiches, juste égouttés, et un grand verre d'eau. Puis j'ai assaisonné avec 2 c à soupe de cumin moulu, du poivre, du sel et Courge_sesamequelque baies roses [ juste pour la couleur, ce n'est pas indispensable ! ]. J'ai dans mes placards un mélange d'épices libanais [ photo ci-contre à droite ] composé de sumac, sésame blanc et doré. J'en ai également rajouté 1 c à soupe. Peut-être pouvez-vous le remplacer par des épices à couscous tout prêts ?
Et bien, croyez-moi, le plat était délicieux ! Mes enfants n'en revenaient pas de manger de la courge [ on a pas idée de porter un nom pareil ! ]. Et de trouver ça bon... Moi de même [ je sais, je suis incorrigible.. ].


04 août 2008

La vigne et le blé, épousailles d'été

La_vignePlat_1

Évidemment, avec un titre pareil, vous pouvez me trouver bien romantique... C'est sans compter que vous ne m'avez pas vue [ et surtout entendue...], perchée sur mon échelle, épamprant ma vigne... [c'est à dire enlevant les feuilles qui empêchent les grappes de mûrir]. Et, croyez-moi, une vigne cultivée en tonnelle abritée... c'est particulièrement vigoureux. A ce sujet, si vous êtes tentés par l'opération, n'oubliez pas de porter des lunettes... il y a foultitude de débris divers - végétaux et animaux- qui vont venir vous recouvrir le visage !
Bref, j'ai souvent quantité de feuilles tendres à souhait que je n'aime pas jeter dans mon compost. Elles sont trop jolies !
Savez-vous que la Grêce et les pays arabes l'ont intégrée à leur tradition culinaire depuis toujours ; vigne ou épinards, même combat ! Quelques feuilles tendres juste poêlées, d'autres servant de feuilles à farcir, gratin... il y a tant et plus à faire. Et leur petit goût légèrement citronné est exquis.
Bref, me voici cherchant quoi faire de quelques pousses tendres.
Ayant quelques courgettes et poivrons [ qui adorent être dans un gros pot au soleil et y prospèrent tant et plus ], le Boulghour s'est imposé à moi pour le mariage. La poésie du blé...je ne vois que ça...
Courgettes_et_poivronsDans un plat à gratin déposer :
les courgettes coupées en demi-lune [ si vous préférez, en deux dans la longoeur, puis encore en deux, mais c'est moins poétique ] Avec_vigne_et_bl_
mélanger à des dés de poivron.
Laver les feuilles de vigne et en recouvrir les légumes.

Sel, poivre et herbes de Provence en poussière de parfums... [ ne soupirez pas, j'irai jusqu'au bout ! ]
Versez 250 gr environ de Boulghour et recouvrez d'eau.
Et hop, au four.
Il faut surveiller la cuisson, rajouter éventuellement un peu d'eau, replonger
sous le blé les légumes qui flottent trop pour éviter qu'ils ne brûlent. Mais rien d'épuisant !

Quand le blé est presque cuit [une vingtaine de minutes, goûter un grain qui ne doit plus être dur], recouvrir le plat de fromage râpé [ à votre choix, moi, j'utilise le moins cher, l'emmenthal premier prix que je râpe puis conserve dans un Tupper...].
Comme mon pot de tomates cerises est lui aussi en pleine forme, j'ai joué à en lancer une petite
poignée. Juste pour faire joli... Verser un filet d'huile d'olive avant de remettre au four pour le gratinage.

Cuit_avant_gratin

Dix minutes plus tard, c'est prêt.
cuitVous pouvez tenter de découper soigneusement les parts, mais quand le gratin est chaud l'opération est difficile. D'autant qu'il vaut mieux qu'il reste un peu de liquide, pour éviter l'effet "compact" d'un hachis de cantine scolaire dans les pires années [ les nôtres ].
L'assiette est un plat complet, avec céréales, légumes et fromage.
Les appétits plus solides [ une pensée pour le mari "ventre à patte" de Mélodie... ] peuvent l'accompagner d'une tranche de jambon ou d'une saucisse grillée.

Quand tout le monde a goûté le plat, posez la question piège ; "il y a quoi, dedans ?"

Plat_2a

Le gagnant a le droit de ne pas débarrasser la table.
Mais peut-être d'épamprer la vigne la semaine suivante...

09 juillet 2008

Taboulé libanais


Taboul_

Tout d'abord, prendre son vélo et son sac à dos. Ne pas oublier quelques anciennes poches [ ou "sac", ça dépend des régions ! ] où glisser les achats, pour éviter d'être fervent consommateur de produits plastiques [ une p'tite poche pour chacun des ingrédients, c'est vraiment du gaspillage à mes yeux].
Puis filer le long du canal du Midi [ c'est facultatif, vous n'avez peut-être pas la chance d'habiter le long du patrimoine mondial de l'humanité], croiser les sportifs joggers, les enfants, les vélocipédistes en tenues de pro, et sourire de flâner.
Arriver au marché de plein vent.
Un regard au toit de l'église qui ombrage les voies tout autour de sa façade.
Ensuite flâner d'étal et étal, à la recherche de la meilleure offre qualité-prix-sourire du marchand. Et oui, quelqu'un d'avenant remportera TOUJOURS sur quelques centimes d'euros à gagner face à un grincheux...

Ingrédients

4 tomates, 1 botte d'oignons tige, 1 concombre, 1 salade de type laitue, 2 bouquets de persil, 1 petit poivron rouge  1 bouquet de menthe et 4 citrons.
J'y trouve également mon boulghour "moyen" [nom d'origine turque bulgur, aussi appelé bourghol, boulgour, borghol ou burghul, est un sous-produit du blé dur débarrassé du son qui l'enveloppe, germé, précuit à la vapeur, séché et, enfin,concassé. Il en existe de différentes tailles. Le taboulé aime le format "moyen" ]
... mais sinon achetez le dans votre supermarché. À défaut [ que je me sens mal en écrivant ça ! ] prenez de la graine à couscous, moyenne.

Au travail !

En premier lieu versez 250 gr de votre boulghour dans un saladier et faites couler doucement un filet d'eau froide : les impuretés vont remonter, flotter et déborder. Quand l'eau sera claire, laisser les graines y tremper le temps de préparer vos légumes. Pas de cuisson pour cette graine magique et riche en vitamines !
Et ensuite... c'est assez long, c'est vrai, parce que tous ces légumes doivent être taillés en petits morceaux... Mais quel parfum ! Quand vous aurez fini [ sans vous tailler le gras du pouce...], vous mélangerez le boulghour que vous aurez essoré dans un linge, aux légumes et aux herbes, elles aussi taillées finement. Arrosez des jus de citron... et faites patienter une heure, au frais, pour que la magie s'opère.
Je lis parfois que certains rajoutent de l'huile d'olives dans leur taboulé, personnellement je n'en vois pas l'intérêt, la texture très fraîche, craquante et moelleuse à la fois se suffit à elle-même.

Mon ami libanais [ une pensée, trente ans après, pour toi, Ismaël] qui m'apprit à faire le taboulé de son beau pays me donna cette règle à respecter :

"Toujours plus de vert que de rouge".

Mes autres recettes libanaises ; beignets au labné, rissoles au fromage, du laban au labné, boulettes de fromage à l'huile [ labné bi zayt], falafels franco libanaises