Mes recettes à 3 francs 6 sous [ça fait combien en € ? ]

L'imagination, c'est économique ! Et il n'y a pas de honte à avoir à transcender des poêlées de légumes surgelées...

26 février 2014

ChocoGremlins

Je ne voulais pas la publier, cette recette. C'est vrai, quoi, ils sont laids, mes ChocoGremlins. Pour de vrai. Mais addictifs aussi. Le fondant du chocolat, le croustillant des biscuits et le moelleux des raisins secs, le mélange fonctionne bien. Très bien même... Ils ont le pouvoir de transformer de charmants collègues qui ne viennent que rarement dans mon bureau en vrais étourdis qui sont obligés de revenir à de nombreuses reprises pour poser une question et picorer un ChocoGremlin en même temps ! Je suis donc o-bli-gée de publier la recette. Pour qu'ils puissent eux aussi reproduire ces moches petites bouchées au chocolat. Regardez la photo. Hein, franchement ! C'est laid. J'ai même essayé de les rouler dans de la noix de coco, histoire de les maquiller. C'est un tout petit peu plus esthétique, certes, mais loin d'être indispensable de l'avis des grignoteurs compulsifs de la chose. Bref, abracadabra, les voilà.

ChocoGremlin [mais si, il est beau, ton gâteau)

Ingrédients

200g de chocolat à cuire
150 g de beurre [au choix demi-sel ou pas, le ChocoGremlin est conciliant]
1 boîte de 400 ml de lait concentré sucré
24 biscuits Thé [ je n'ai pas de sponsoring, je déteste ça, mais ils ont top pour la recette]
Facultatif mais vraiment exquis ; 1 ramequin de raisins secs

Comment faire ?

S'armer d'une toque casserole, d'un spatule en bois et d'un plat rectangulaire ou carré tapissé de papier sulfurisé pour mouler la pâte à ChocoGremlin.

ChocoGremlin Ingred

Faire fondre le chocolat et le beurre dans une casserole.
Rajouter le lait concentré sucré [ et comme toujours avec le sucré, une pincée de poivre ou de piment ]
Maintenir à ébullition pendant 3 minutes et remuant comme si votre vie en dépendait. Ou soyez prêt à sacrifier votre casserole.
Sortir du feu.
Écraser les biscuits grossièrement au dessus de la préparation. Rajouter les raisins secs et bien remuer.
Verser dans le plat et tasser avec la cuillère en bois.

ChocoGremlin gloubiboulga


C'est tout. Oui, vous comprenez pourquoi j'hésitais. Surtout sans photo transcendalement retouchée...Je sais, je sais, j'aurais pu...
Bref, quand la chose est froide, découpez en petits carrés. Déposez les négligemment dans une assiette. Et regardez...

ChocoGremlin (laid mais bon !)

Il n'y aura bien tôt plus rien à voir, je vous le garantis.
Vous pouvez servir les ChocoGremlins dès le lendemain de leur préparation, mais ils sont encore meilleurs quand ils sont découpés après un repos de 3/4 jours au frigo. Je sais, c'est long. C'est laid aussi... Mais c'est bon.

Vous voulez imprimer la recette ?

 

Par CookEco - Bouches sucrées - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 novembre 2012

Pâte à sucre scintillante pour décorer le sapin... à dévorer... et pas que des yeux !

Il sera bientôt temps de préparer le sapin de Noël. Je vous propose de créer vous même vos suspensions, en pâte à sucre. J'aurais adoré vous montrer mon propre sapin, qui a connu des années [ quand mes enfants étaient encore jeunes ] ces décors gourmands ... mais la paresse a détrôné le roi de la forêt, remplacé par une simple suspension en paille. Que voulez-vous, Noël sans Père Noël, moi ça me rend triste ! Je n'ai donc pas de photo du résultat, du joli sapin croulant de gourmandises... Et pourtant, si vous voyez cette recette, c'est que j'ai bien du en refaire, de mes pâtes à sucre.  Quand la benjamine me les a réclamées pour son studio d'étudiante. Et ses amis gourmands. Et j'ai bien noté le "tu le mets en ligne, m'man". Message reçu ! Voici donc le pas à pas de la pâte à sucre, appelée également pastillage.

Pâte à sucre 113

Ingrédients

1kg de sucre glace
1 paquet de feuilles de gélatine [ généralement 8 feuilles ]
Moins d'un verre d'eau
Une baguette chinoise, ou un Bic évidé de sa bille. Bolduc ou liens de raphia.
Facultatif ; essence de menthe, décors tout faits, vendus pour décorer les gâteaux, en sucre, ou billes argentées

Et non, par pitié, pas de colorants... pensez à vous. Ils sont tous inoffensifs, certes, mais on ne connaît pas leurs interactions.  Pour les trucs colorés succombez aux supermarchés, mais que notre cuisine-maison reste naturelle le plus possible. Surtout pour des gourmandises que vont manger des enfants. Bon, d'accord, c'est du sucre...

Pâte à sucre 114Pâte à sucre 111



 

 










Mettre la gélatine à ramollir dans le l'eau. Quand les feuilles sont molles, les essorer et les faire fondre dans la valeur d'un petit verre d'eau chaude. Attention, il est plus facile de rajouter de l'eau que d'en enlever. Donc, très peu d'eau...

Pâte à sucre ingredients

Mélanger jusqu'à l'obtention d'une masse souple. Si vous ne pouvez pas l'utiliser de suite, la filmer et la mettre au frais.

Pâte à sucre la pate

L'étaler et en poudrant le plan de travail de sucre glace.

Pâte à sucre étal

Découper avec des emporte-pièce. 
Goûtez la pâte... que c'est bon ! Continuez le travail en vous disant qu'il est mortel pour la ligne de manger toutes les chutes.
Faire un trou dans la pièce découpée, où passera ensuite le lien qui servira à les suspendre au sapin.

Pâte à sucre le trou


Si vous voulez les décorer, enfoncer alors le décor choisi dans les pâtes. Éventuellement mouiller du bout du doigt pour mieux les souder. Laisser sécher quelques heures.

Pâte à sucre multi

On peut également mouler un bol, ou une assiette à dessert, avec de la  pâte. Décoller quand la pâte sera sèche. Décorer ensuite avec un pinceau trempé dans du cacao humidifié d’un peu d’huile. Y déposer quelques chocolats...

Pâte à sucre 103

Les pâtes à sucre deviennent scintillantes comme des cristaux de neige et croquantes comme des pastilles Vichy... surtout si vous  avez rajouté quelques gouttes d'essence de menthe à la pâte [ je divisais la pâte pour les proposer nature, ou parfumées ].

Ces pâtes à sucre se conservent indéfiniment dans une boîte en métal.

Vous voulez imprimer la recette ?

Par CookEco - Bouches sucrées - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

08 mars 2010

Tuiles à la noix de coco [ sans farine ]

Quand les amis se réunissent pour jouer aux cartes, lors de longues soirées animées, rien n'est meilleur que de fêter la victoire ou d'oublier sa défaite autour de petites tuiles. Très très croustillantes. Certaines sont parsemées de grué de cacao, qui se marie très bien au sucré de ces petits biscuits.
Pas de farine dans la pâte, issue directement de la recette des tuiles aux amandes, la noix de coco râpée la remplace sans dommage.

Tuiles_coco__a_

Ingrédients
100g de beurre
100g de sucre
2 œufs
200g de noix de coco [ en sachet ] + 50g
Grué de cacao [ facultatif ] ou pépites de chocolat

Faire fondre au m-ondes le beurre. Rajouter en fouettant le sucre, une pincée de sel, les œufs un à un, puis la noix de coco. Laisser tiédir.
Poser sur une plaque une feuille en silicone ou du papier sulfurisé,  et déposer en petits tas irréguliers la pâte, qui reste semi-liquide. Les tuiles ne s'étaleront pas davantage à la cuisson. Saupoudrer de noix de coco, parsemer certaines d'éclats de grué de cacao ou de pépites de chocolat.

Tuiles_coco__p_te_

Mettre à cuire à four assez chaud,15 et 20 minutes,  suivant le four, en surveillant la cuisson. Les bords doivent dorer. Décoller tant les tuiles sont encore chaudes et poursuivre une nouvelle fournée.

Tuiles_coco__b_

Vous voulez imprimer la recette ?  

17 janvier 2010

Gratin de patates douces, "Candied sweet potatoes"

Mes enfants ont souffert en ma compagnie avec le mot "patate", que l'on utilise si communément en métropole [ en France ]... Venant de Tahiti , pour moi, la "patate" est toujours douce. L'autre, c'est la pomme de terre....Quand j'entendais le mot "patate" à la place de "pomme de terre" mon sang ne faisait qu'un tour. Oh, juste un petit tour, la moitié du globe...
Cette recette est typique des États-Unis, et cela a un lien avec Tahiti... A l'époque, il n'y avait pas d'aéroport sur l'île, et la majorité des produits que nous consommions et qui ne provenaient pas de la production locale venaient de ce continent là, le plus proche des paquebots.
Tenez, savez-vous comment nous faisions notre chocolat chaud ? Avec du lait concentré sucré, du cacao et de la poudre de lait. J'adorais tripatouiller le tout longuement, jusqu'à obtenir la bonne consistance, puis verser doucement l'eau bouillante !
La patate douce, surtout si elle de variété orange, est fondante, avec comme un petit air de châtaigne en bouche. Et avec des épices, c'est si bon ! Mais je vous connais, la quantité de sucre et de beurre va vous faire peur !

Patates_douces_macro

Ingrédients
1kg de patates douces
125g de sucre roux
50 g de beurre
1 citron bio
1 c à café de gingembre en poudre

Patates_douces_fruit

Laver puis éplucher les patates, les couper en deux et les faire cuire de 15 à 20 minutes dans de l'eau bouillante. La pointe du couteau doit s'y enfoncer. On peut aussi les faire cuire en robe, et les peler après cuisson.
Les couper en rondelles de 0,5 cm d'épaisseur.
Mélanger le sucre avec le zeste du citron et le gingembre.

Patates_douces_sucre

Beurrer un plat à gratin, y disposer la moitié des patates douces, couvrir de la moitié du sucre et recommencer. Parsemer avec le reste du beurre coupé en petits morceaux. Faire cuire pendant 20 minutes.

Patates_douces_a

Servir bien chaud, accompagné de crème fraîche froide.

Vous voulez imprimer la recette ?

 

08 janvier 2010

Oranges confites et orangettes

J'ai acheté un cageot de 10kg d'oranges bio pour 7€. Savez-vous comment les différencier des classiques oranges ? Elles ne brillent pas... et sont comme légèrement poudrées de blanc. De belles dames parfumées, qui ont à leur tour embaumé ma maison en cuisant. Mon idée de départ n'était pas de faire des orangettes, mais des quartiers confits, et des oranges entières confites, pour qu'elles gardent le plus possible du moelleux de leur pulpe. A grignoter avec un peu de fromage blanc, à glisser en petits morceaux dans des gâteaux. Puis, chemin faisant, les orangettes ont quand même fini par se faire. Mais elles aussi avec un peu de pulpe encore rattachée à l'écorce confite. Elles sont ainsi très moelleuses.
Un cadeau qui va avec ce long cheminement que sont les fruits confits ; la maison s'est cru pendant plusieurs jours une annexe du marché de Noël de Strasbourg, dont le parfum d'épices m'avait enchantée !

Ingrédients  et du temps... au moins 3 jours
des oranges bio [ 8 ]
du sucre roux [ près d'1 kg ]
miel [ compter 2 C à soupe par fruit ]
zeste d'un citron
chocolat noir pour les orangettes
épices, à doser suivant le goût ;  bâtons de cannelle, cannelle en poudre, muscade, clous de girofle, anis vert,  badiane étoilée, coriandre, quatre épices, gingembre frais [ ou congelé comme ici ], baies de genièvre

Les oranges confites

1]  Laver les oranges au savon, et les brosser, même si elles sont bio !
Les plonger à deux reprises pour une cuisson de cinq minutes dans de l'eau bouillonnante.

Oranges_confites_Cuisson_1

2]  Pré-découper les oranges en quartier, en les laissant toutefois encore rattachées à leur base.
Les déposer dans un fait-tout [ qui finira tout collant au bout des 3 jours ! ] . Verser  dans leur cœur du miel, et y planter un bâton de cannelle.  Puis du sucre, sans compter mais sans en faire trop [ c'est de la cuisine, pas de la chimie... ], le zeste du citron, les épices, de l'eau au 3/4 de la hauteur.
Faire cuire à couvert deux heures. Retourner de temps en temps les fruits.

Oranges_confites_Cuisson_2

Égoutter les oranges avec une écumoire et les poser sur une grille, elle-même posée sur la lèche-frite. Enlever les clous de girofle et les bâtons de cannelle qui se sont glissés dans les fruits, les remettre dans le sirop,  qui sera utilisé le lendemain. 
Ficeler les fruits pour que les quartiers se maintiennent  et laisser les fruits sécher 24 heures à l'air libre.

3]   Dans le même fait-tout, où il reste de l'eau merveilleusement sucrée et parfumée,  rajouter encore du sucre et un peu d'eau, et recommencer la cuisson pour deux heures, à petit feu. Retourner de temps en temps les fruits.
Égoutter et laisser sécher encore 24 heures à l'air libre.

Oranges_confites_s_chage

Vos oranges confites [ compter 3 quartiers par assiette, pas plus ] sont maintenant prêtes à être consommées avec un fromage blanc bien frais. Elles se conservent très longtemps dans un Tupper au frigo, prêtes à être détaillées en tout petits morceaux à glisser dans un gâteau au chocolat, ou un banal quatre-quart, qui en sera transcendé ! Hachée, l'orange confite parfume une pâte à crêpes. Un petit morceau dans un ragoût de porc fait également merveille.


Les orangettes

Orangette_a

4]  J'ai poursuivi une troisième cuisson d'une heure pour une partie des oranges, dont j'ai détaché les quartiers, ceux destinés aux orangettes.

Oranges_confites_quartier

Le temps de séchage est également de 24 heures à l'air libre en suivant ! Il ne reste plus beaucoup de chair, en réalité, mais le peu qu'il y a suffira à rendre vos orangettes très moelleuses.
Trancher en fins bâtonnets.

Oranges_confites_lani_res

Faire fondre du chocolat noir au bain-marie, rajouter un tout petit peu d'eau, et maintenir au chaud le temps de tremper vos orangettes dans le chocolat [ avec les doigts ou en piquant les lanières avec des piques en bois ].

Oranges_confites_chocolat

Laisser sécher... et voilez de sucre glace avant de savourer !

Le parfum qui flotte dans la maison pendant quelques jours est absolument merveilleux, rien que pour cela je ne saurai trop vous recommander de tester les oranges confites !

Et si vous aimez les petites douceurs à croquer sous une robe de chocolat, allez donc voir mes datte-ries...

 

Vous voulez imprimer la recette ?

Par CookEco - Bouches sucrées - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 janvier 2010

Charlotte aux marrons et sa petite mousse

Un de mes enfants [ 21 ans quand même... ] a décidé que son dessert d'anniversaire serait toujours le même...
LA charlotte aux marrons de quand il était petit et qu'il ne faut RIEN changer à la recette
.
Bon, je m'incline, que voulez vous y faire ? Rajouter une petite mousse pour les autres, c'est ma seule transgression !

Charlotte

Ingrédients

La charlotte
1 grosse boîte de crème de marrons Clément F. [ 3/4 de la boîte est utilisée ]
Du fromage blanc à 40%
Du jus d'oranges [ et oui... ]
Des boudoirs [ les plus simples ]

Charlotte_montage

Préparer une assiette creuse et y verser du jus d'oranges [ même pas du frais... du en brick ! et sans lichette de rhum, bien sûr !]. Y tremper rapidement les boudoirs et en tapisser un moule à charlotte. Alterner cuillerées de fromage blanc, de crème de marrons, et couvrir de boudoirs. Recommencer, puis terminer par des biscuits. Poser une soucoupe, y mettre un petit poids et laisser au frais au moins 12 heures. Et voilà... c'est enfantin ! Le démoulage se fait au dernier moment. Et le succès de cette charlotte tient au fait que l'on retrouve vraiment le goût de la crème de marrons, agrémentée de la fraîcheur du fromage blanc. Et puis, c'est SON dessert fétiche, que voulez-vous !

Marrons_a

Les marrons "confits" [ juste pour tester une nouvelle déco ! ]
Des marrons en boîte "au naturel"
Sirop de sucre [ suffisamment pour couvrir les marrons ]

Rincer puis ébouillanter les marrons. Les faire confire dans du sirop de sucre 1 heure, jusqu'à la coloration en caramel du sirop. Déposer sur une plaque couverte de papier sulfurisé.
Il reste toujours un petit goût salé derrière, mais ce fut une expérience amusante !

Marrons_mousse

La mousse
1 pack de crème fleurette
De la crème de marrons [ les 1/3 restant de la boîte ]

Fouetter la crème très froide en chantilly et la mélanger à la crème de marrons. Verser dans des petits verres.

Marrons_trio


Quant à moi, je reste amoureuse de ce gâteau là, au drôle de nom ; "le gâteau raté", une tradition familiale enfin réussie aux marrons et au chocolat [ sans beurre, sans farine, sans jaunes d'œufs.... ]

G_teau_rat___a

19 novembre 2009

Amour en cage, robe chocolat


Son cœur, en soleil rougeoyant.
t_Phylasis_Kirielle
En captivité de dentelles desséchées.
Qui avait tressé les fibres
en corselet pour ce cœur esseulé ?
Dessiné cette cage ajourée
en panier tricoté de lumière ?
Le cœur en robe acide et douce mûrissait.
Cœur en cage.
Cage à cœur.
Amour en cage.
Amour en gage d'être libéré.
Cage fragile, gage docile.
Son cœur, en soleil vieillissant.
En prison de murs de poussière.
Son cœur attendait.
D'être savouré.
En robe de chocolat
A l'amertume noire
En bouchée sucrée.


Trêve de poésie [ la photo ci-dessus vous montre un fruit "oublié", en réalité sa cage est comme du papier parchemin]
Regardez comment décorer vos desserts avec ce délicieux fruit qu'est le physalis, si joliment nommé "amour en cage". Dites à ceux qui ne le connaissent pas qu'il ne contient pas de noyau, a une chair douce et acide , et qu'ils peuvent tenter l'aventure de saisir les pétales poudrés de neige et de porter le fruit en bouche, sans peur. Dans sa robe de chocolat noir ils seront surpris du délicat mélange de saveurs.

Amour_en_cage_a


Déplier les pétales des physalis et les maintenir repliées en hauteur, comme un parapluie retourné par un vent malin : vous serez surpris de devoir même en déchirer un peu certains, tant ils sont solides malgré leur apparence fragile. Le fruit est un très légèrement collant, c'est normal. Ne pas l'essuyer.

Amour_en_cage_d_pliage

Faire fondre du chocolat noir au micro-ondes.
Tremper les fruits un à un et les déposer sur une assiette très légèrement huilée.

Amour_en_cage_chocolat

Laisser le chocolat se figer, puis décoller les physalis.

Amour_en_cage__se_figent_

Déployer en corolle les feuilles et les poudrer de sucre glace à l'aide d'une passoire fine. Il n'y a pas trop de photos, alors que ces amours chocolatés sont si jolis... mais j'étais terriblement pressée !
En déposer sur des petits gâteaux au chocolat, par exemple.

Par CookEco - Bouches sucrées - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 novembre 2009

Perles du Japon et son caramel à la mangue

Une simple bouteille de nectar de mangue va me servir à préparer un entremets aux perles du Japon [ attention, c'est une forme de tapioca ! ] et un caramel de mangue pour accompagner une assiette agrémentée de quelques dés de fruits exotiques. Les sablés en crumble apportent juste la pointe de croustillance nécessaire. Un dessert très doux et frais, assez peu sucré... et même pas assez à mon goût !

Perles_du_Japon_mangue_A

Ingrédients
1 litre de nectar de mangue
1 petit ramequin de perles du Japon
quelques fruits exotiques frais, ou en conserve
Des sablés Sprits [ des vrais ou des faux ! ]
2 c à soupe de sucre

Verser dans les 3/4 du nectar chauffé, mais pas à ébullition, les perles du Japon. Ne pas faire bouillir et faire cuire une vingtaine de minutes en remuant très souvent. Les grains deviennent translucides quand ils sont cuits. Goûter et éventuellement sucrer suivant votre goût.
Réserver au frais.

Mangue

Avec le reste du nectar préparer le caramel en le faisant cuire à feu très vif dans une grande poêle, après y avoir rajouté un peu de sucre. En une dizaine de minutes il devient sirupeux. Stopper la cuisson quand il nappe la cuillère.

Caramel_et_sprits

Mixer les sablés en miettes fines.
Servir en moulant les perles du Japon dans un petit récipient passé sous l'eau froide, ou avec des cuillères.
Un autre dessert dont je raffole, puisque davantage sucré, ici, avec des perles du Japon cuites au lait de coco.

Vous voulez imprimer la recette ?

11 juin 2009

Couscous au miel

Comme un soleil dans une assiette, les grains de blé concassés, servis tièdes, se nappent de miel, cachent les raisins de Smyrne et de Corinthe, jouent avec les fraises, les kiwis  et la mangue, dans un sillage de parfums de fleur d'oranger et de cannelle.

Couscous_au_miel_et_fruits__miel_

Couscous_au_miel_et_fruits__fruits_
Ingrédients
500g de boulghour moyen ou de semoule à couscous
Miel liquide [ suivant le goût ]
Fleur d'oranger
Raisins blonds et bruns [ 1 ramequin de chaque ]
Fruits frais
Amandes effilées grillées

Préparer un sirop léger avec de l'eau et du miel, et y faire gonfler les raisins secs.

Faire bouillir 1/4 de litre d'eau, rajouter 2 c à soupe de miel et verser le liquide bouillant sur les graines. Laisser gonfler 10 minutes.
Égrener du bout des doigts [ ce que l'on appelle "rouler" la semoule ].

Couscous_au_miel_et_fruits_le_grain

Mélanger le couscous avec les raisins secs égouttés et mettre dans un cuit vapeur ou un couscoussier pour 10 minutes.
Après la cuisson, rajouter la fleur d'oranger, qui ne doit pas cuire pour garder son parfum intact. N'ayez crainte, la graine n'est pas du tout trop sucrée ! Égrener de nouveau le couscous.
Servir dans un grand plat, ou mouler dans des petits verres.

Couscous_au_miel_et_fruits__a_

Présenter les fruits coupés à part, et quelques amandes grillées.
Saupoudrer de cannelle, laisser couler un filet de miel sur les grains encore tièdes. Fermez les yeux... et laissez les saveurs se révéler à votre palais.

Quand je prépare ce couscous au miel, je prélève une partie de la graine quand elle est cuite. Je fouette quatre œufs avec 1 verre de lait et incorpore le tout aux grains. Je tasse dans un moule à baba caramélisé et le gâteau cuit 20 minutes.

Couscous_au_miel_et_fruits__g_teau_

Bien emballé ce gâteau se conserve trois jours au frais ... juste le temps d'avoir oublié le couscous au miel !

Vous voulez imprimer la recette ?

Par CookEco - Bouches sucrées - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

19 avril 2009

Crêpes, mes simples crêpes et celles d'E. de Pomiane

Parfois il m'arrive d'oublier que ce blog est avant tout la mémoire des recettes qui ont accompagnées l'enfance de mes 4 enfants. Mon cahier de recettes qui ne subira pas l'outrage des taches d'huiles ! J'ai publié ici le gâteau de crêpes, celui réservé aux grandes occasions, mais pas les toutes simples crêpes, fines et parfumées, accompagnées de leur plateau chargé de confitures, sucre, sirop d'érable et Nutella bien sûr ! Que de repas-crêpes ai-je pu leur faire, le dimanche soir ! Cela adoucissait leur amertume de voir le week-end déjà fini !
Quant aux "crêpes roulées" du gastronome Édouard de Pomiane [1875-1964]... quelle jolie surprise...  Docteur ès sciences, médecin, ses recherches l'amènent à étudier la physiologie de la digestion, qu'il transformera en recherches sur la gastrotechnie... ou technique de la gastronomie. Pour lui, cuisiner est toujours un mariage d'amour et d'ingrédients. "Il est de la musique comme de la cuisine, la gastrotechnie en est le solfège... "

Cr_pes__Pomiane_a

Cr_pes_dentelle
Ingrédients
8 œufsCr_pes_rhum
500g de farine
1 c à soupe d'huile et une pointe de sel
1 l de lait
1 petit verre de rhum vanillé
Laisser reposer la pâte au moins deux heures. rajouter le rhum au moment de faire cuire les crêpes, pour en garder le parfum.

Pour la version de M. Pomiane, rajouter
Crème fraîche épaisse
Confiture de fraises [ et d'abricots ]
Rhum

Faire cuire les crêpes à feu assez vif en s'aidant, afin de graisser les poêles, d'une pomme de terre Cr_pes_pour_huilertranchée par son milieu , piquée d'une fourchette et trempée dans un ramequin d'huile.

Ou, comme le faisait E. de Pomiane, avec un petit nouet de toile fine contenant une grosse noix de beurre.

Deux méthodes pour garder les crêpes au chaud ; les poser, couvertes d'une assiette, sur une casserole d'eau bouillante, ou leur faire faire un détour au micro-ondes, bien couvertes, et en petites quantités.

A la maison, chacun se sert alors, décollant une à une les crêpes parfumées, saisissant le pots, les bocaux. les crêpes ne sont jamais assez garnies au début ! Puis, la faim étant apaisée, la gourmandise permet le simple voile de sucre, la larme de sirop d'érable... 

E. de Pomiane les servait parfois dans un habit de flammes...

Cr_pes__Pomiane_montage"Je prends chaque crêpe [ deux par convive ], je la tartine sur les 3/4 de sa surface avec de la crème de lait très épaisse, puis avec un peu de confiture de fraises. Je roule la crêpe comme une cigarette. 
Elles attendront la fin du repas.(...)

Je dépose une gros morceau de beurre sur un poêle mise sur le feu. Je le laisse fondre et je pose 8 crêpes roulées  les unes à côté des autres. Ça crépite, les rouleaux rissolent, je les retourne.

Cr_pes__Pomiane_se_dorent

Je les pose sur le plat. Je saupoudre de sucre. J'arrose de cognac [ j'ai mis du rhum ] légèrement chauffé, j'enflamme avec une allumette. Je coupe l'électricité, je porte mon plat sur la table. C'est de la joie ! Et l'on boit un doigt de Sauternes. "

De la joie, et un plaisir exquis. Ces crêpes roulées sont tout bonnement délicieuses.

Cr_pes__Pomiane_bCr_pes__Pomiane_macro









Vous voulez imprimer la recette ?

Par CookEco - Entremets et douceurs - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :